Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Les Cohortes Célestes ont le devoir et le regret de vous informer que Libres Propos est entré en sommeil. Ce forum convivial et sympathique reste uniquement accessible en lecture seule. Prenez plaisir à le consulter. Merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   25/10/2009, 00:40



Viens en notre royaume, tel que tu es.
Viens comme tu es,
Avec tes idées, tes manières et tes opinions
Tu n'as pas de grade mais tu as un nom
Et dans ton âme brûle le feu de la révolution
Viens, prends ta plume et écris avec ton sang
Tes mots qui n'ont jamais rien d'innocent.

Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   25/10/2009, 11:00

@OmbreBlanche a écrit:
Le front de la révolution
Comme un cri monte à l'unisson
Contre tous les puissants
Faire couler le sang des tyrans,

Peuple, réveille-toi et marche !
Marche toujours, mais marche
Pour que tes pas ne soient pas oubliés
Enseigne à tes enfants la liberté,

Demain une aube nouvelle éclairera l'humanité
Un asile protecteur pour tous les réfugiés
Plus de frontières, plus de barrières,
La liberté pour tous sur la terre
.
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   25/10/2009, 13:25


Le sang répandu
A mi querida amiga Encarnación López Júlvez


Non! Je ne veux pas le voir!


Dis à la lune qu'elle vienne,
car je ne veux pas voir le sang
D'Ignacio sur le sable.


Non! Je ne veux pas le voir!


La lune grande ouverte.
Cheval de nuages calmes,
et l'arène grise du songe
avec des saules aux barrières.


Non! Je ne veux pas le voir!
Mon souvenir se consume.
Prévenez les jasmins
à la blancheur menue!


Non! Je ne veux pas le voir!


La vache de l'ancien monde
passait sa triste langue
sur un mufle plein des sangs
répandus dans l'arène,


et les taureaux de Guisando,
moitié mort et moitié pierre,
mugirent comme deux siècles
las de fouler le sol.


Non.
Non! Je ne veux pas le voir!





Par les gradins monte Ignacio
toute sa mort sur les épaules.
Il cherchait l'aube,
et ce n'était pas l'aube.
Il cherche la meilleure posture,
et le songe l'égare.
Il cherchait son corps splendide,
et trouva son sang répandu.


Ne me demandez pas de regarder!
Je ne veux pas voir le flot
qui perd peu à peu sa force,
ce flot de sang qui illumine
les gradins et se déverse
sur le velours et le cuir
de la foule assoiffée.
Qui donc crie de me montrer?
Ne me demandez pas de le voir!


Il ne ferma pas les yeux
quand il vit les cornes toutes proches,
mais les mères terribles
levèrent la tête.


Et à travers les troupeaux,
s'éleva un air de voix secrètes,
cris lancés aux taureaux célestes
par des gardiens de brume pâle.


Il n'y eut de prince à Séville
qu'on puisse lui comparer,
ni d'épée comme son épée,
ni de coeur aussi entier.


Comme un fleuve de lions
sa force merveilleuse,
et comme un torse de marbre
sa prudence mesurée.


Un souffle de Rome andalouse
nimbait d'or son visage,
où son rire était un nard
d'esprit et d'intelligence.


Quel grand torero dans l'arène!
Quel grand montagnard dans la montagne!
Si doux avec les épis!
Si dur avec les éperons!
Si tendre avec la rosée!
Eblouissant à la féria!
Si terrible avec les dernières
banderilles des ténèbres!


Mais voilà qu'il dort sans fin.
Et la mousse et l'herbe
ouvrent de leurs doigts sûrs
la fleur de son crâne.


Et son sang s'écoule en chantant,
chantant à travers prairie et marais,
glissant sur des cornes glacées,
son âme chancelant dans la brume,
trébuchant sur mille sabots,
comme une longue, obscure et triste langue,
pour former une mare d'agonie
auprès du Guadalquivir des étoiles.


Oh! Mur blanc d'Espagne!
Oh! Noir taureau de douleur!
Oh! Sang dur d'Ignacio!
Oh! Rossignol de ses veines!


Non.
Non! Je ne veux pas le voir!
Il n'est pas de calice qui le contienne,
ni d'hirondelles qui le boivent,
ni givre de lumière qui le glace,
ni chant, ni déluge de lis,
il n'est de cristal qui le couvre d'argent.
Non!
Non! Je ne veux pas le voir!!



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   25/10/2009, 13:27

Chant d'Automne
Aujourd'hui tremble en mon coeur
Un vague frisson d'étoiles
Mais mon sentier s'évanouit
Dans l'épaisseur du brouillard.
Le jour m'a brisé les ailes,
La douleur et le regret
Ont baigné les souvenirs
A la source de l'idée.
Toutes les roses sont blanches
Aussi blanches que ma peine ;
Il n'y a que les roses blanches
Car il a neigé sur elles
Et l'arc-en-ciel s'est éteint.
Il neige aussi sur nos âmes.
La neige de l'âme a ses
Flocons de baisers, d'images
Qui s'enfouissent dans l'ombre
Ou le jour de la pensée.
La neige des roses glisse,
Celle de l'âme demeure,
Et la griffe des années
La transforme en un linceul.
Fondra-t-elle, cette neige,
Quand la mort viendra nous prendre ?
Connaîtrons-nous d'autres neiges,
D'autres roses plus parfaites ?
...
L'amour n'est-il qu'illusion ?
Qui animera nos vies,
Si la pénombre nous plonge
Dans la véritable science
Du Bien qui n'existe pas
Peut-être, et du Mal tout proche ?
...
Si l'azur n'est plus qu'un songe,
Que sera donc l'innocence ?


Garcia Lorca Frederico
Revenir en haut Aller en bas
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   26/10/2009, 22:30



Nous on bosse, nous on crève,
Pendant qu'ils rêvent
Et pour nous laisser quoi ? Rien
Juste des miettes de pain,

Et ils parlent, parlent et parlent encore
Et nous on travaille jusqu'à la mort
Pour quelques piastres d'argent
On y laisse notre sueur et notre sang,

Pendant qu'ils font des profits
Nous on y laisse notre vie
Ils nous parlent de réduire notre peine
En attendant, c'est nous dans l'arène,

Il faudrait pouvoir changer le monde
Et ne plus subir leur joug immonde,
Qu'un souffle de liberté souffle sur la nation
Et que vive la Révolution !
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   26/10/2009, 22:49



Ils étaient encore des enfants
Mais dans leurs yeux, déjà, une lueur
Celle de donner leur sang
Pour la cause et nos valeurs,

Ils étaient partisans
Et le brassard rouge, couleur de sang,
Ils ont marché vers l'horizon
Prêts à mourir pour la Révolution,

Ils ne voulaient plus vivre à genoux
Et quitte à mourir, alors mourir debout
Faire rendre gorge aux patrons et aux banquiers
Les pendre par quatre à des crocs de boucher,

On était à l'aube d'un monde nouveau
On rêvait d'horizons plus beaux
Où jamais plus claque le fouet
Ne plus vivre dans la misère, enfin la paix !
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   26/10/2009, 23:21

Tu dis que tu aimes les roses,
et tu leurs coupes la queue

Quand tu dis que tu m'aime,
j'ai peur un peu



Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   27/10/2009, 07:07

Ah oui, évidement, ça se comprend !...
Revenir en haut Aller en bas
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   27/10/2009, 07:27

Bonjour Biloulou, bonjour Zed !

La poésie est sans frontières ni barrières,
Des calembredaines aux odes révolutionnaires
Laissez-donc votre esprit errer
Parmi les mots et les idées,

Si l'on ne fera jamais le Grand Soir
Alors laissez-nous au moins y croire
Laissez-nous rêver à demain
Que nous sommes maîtres de nos destins
.


Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   27/10/2009, 10:43



Faudra t-il chercher dans le vent
La réponse à nos tourments ?
Faire de sa vie un défi
Et poser les conditions de sa survie,

Parcourir les méandres de sa pensée
Chercher au fond de soi la vérité
Et se soumettre à l'épreuve de la foi
Croire en ses rêves contre le droit,

Faudra t-il chercher dans le vent
Le sens de ces questionnements ?
Faudra t-il faire de sa vie
Une réponse à l'ennui ?

Être un homme, c'est pas chose facile
Dans quel pays, quelle contrée, quelle ville,
Se trouvent les réponses que nous cherchons
?
Faudra t-il les chercher sans se poser de questions ?
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   9/7/2010, 09:10

Très beau et profond passage extrait du "Déluge" d'Alfred de Vigny :

Les peuples déjà vieux, les races déjà mûres
Avaient vu jusqu'au fond des sciences obscures;
Les mortels savaient tout, et tout les affligeait;
Le prince était sans joie ainsi que le sujet;
Trente religions avaient eu leurs prophètes,
Leurs martyrs, leurs combats, leurs gloires, leurs défaites,
Leur temps d'indifférence et leur siècle d'oubli;
Chaque peuple, à son tour dans l'ombre enseveli,
Chantait languissamment ses grandeurs effacées;
La mort régnait déjà dans les âmes glacées
.

(Poèmes antiques et modernes)
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   31/5/2017, 16:36

Up.
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   1/6/2017, 08:20

Pour justifier un retard auprès d'une journaliste, un candidat Les Républicains aux législatives a prétexté la mort de sa mère. Un mensonge qui pourrait lui coûter cher dans les urnes.


Christophe Castaner peut se frotter les mains. Le porte-parole du gouvernement a quasiment la voie libre pour remporter les prochaines élections législatives dans son fief de la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-de-Provence et conserver son siège de député. Son principal concurrent, Sébastien Ginet, élu LR, se retrouve au cœur d'un scandale, qui a fait beaucoup de bruit dans la région. Comme le raconte Le Canard Enchaîné dans son nouveau numéro, disponible en kiosque ce mercredi 31 mai, cette star locale de la droite a trouvé un étonnant argument pour se justifier de son gros retard pour une interview avec une journaliste de France

"Je suis désolé, je suis en retard parce que j'étais à l'enterrement de ma mère", a-t-il lancé le 24 mai dernier. Son attitude détachée lors de leur entretien a mis la puce à l'oreille de la journaliste. Elle a enquêté sur ce drame familial vécu par Sébastien Ginet. Lors de la fête des mères, la chaîne publique a réussi à joindre par téléphone la maman de l'élu alors qu'elle est supposée être six pieds sous terre. Elle a découvert à ce moment-là le mensonge mortifère de son fils.

J'espère que ce cas sera prévu dans la nouvelle prochaine "Loi de Moralisation" Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12765
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   1/6/2017, 10:47

13 -

kalawasa, Canardophile, a écrit:
(...)
"Je suis désolé, je suis en retard parce que j'étais à l'enterrement de ma mère", a-t-il lancé le 24 mai dernier. Son attitude détachée lors de leur entretien a mis la puce à l'oreille de la journaliste. Elle a enquêté sur ce drame familial vécu par Sébastien Ginet. Lors de la fête des mères, la chaîne publique a réussi à joindre par téléphone la maman de l'élu alors qu'elle est supposée être six pieds sous terre. Elle a découvert à ce moment-là le mensonge mortifère de son fils.

J'espère que ce cas sera prévu dans la nouvelle prochaine "Loi de Moralisation" Rolling Eyes

Oui, il est exigé dans le nouveau devoir de réserve du politicien que, dans ces circonstances-là,
il soit muet comme une tombe.

_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le coin des poètes, utopistes, fous & autres visionnaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: