Libres Propos
Frappez, entrez et soyez bienvenu !



Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Irak sur le droit chemin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 19 ... 35  Suivant
AuteurMessage
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: L'Irak sur le droit chemin   18/12/2008, 11:10

Rappel du premier message :

THE NEW YORK TIMES

Un complot pour rétablir le parti Baas aurait été déjoué en Irak

Trente-cinq membres haut placés du ministère de l'Intérieur irakien ont été arrêtés ces trois derniers jours, révèle ce 18 décembre le quotidien new-yorkais. Ils sont accusés d'avoir voulu remettre sur pied le parti Baas de Saddam Hussein, dissous en 2003. On compte quatre généraux parmi les putschistes présumés.

Ils ont été arrêtés par une force antiterroriste d'élite dépendant directement du Premier ministre Nouri Al-Maliki, précise le journal américain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Zed



Nombre de messages : 16907
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: N'empèche que   9/2/2009, 19:40

Bref, tout ceci pour dire que la machine volante de Bartolomeu de Gusmão a volé 74 ans avant celle des frères Montgolfier.{Biloulou}

Moi au temps d'Astérix, je me remplisais de cervoises tièdes et je volais, mais l'histoire ne retient que les exploits des portugais, comme quoi il ne faut pas trop si fier {a l'histoire}

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: 50- Coucou, c'est moi ! - enfin, lui...   10/2/2009, 09:09

Nicolas Sarkozy en visite surprise à Bagdad
(Mardi 10 février, 08h06)

Nicolas Sarkozy est arrivé, dans la matinée mardi 10 février, à Bagdad pour une visite surprise au cours de laquelle il doit rencontrer le président irakien, Jalal Talabani, a fait savoir l'Elysée. M. Sarkozy a été accueilli par M. Talabani, puis salué par une garde d'honneur. Il doit également rencontrer le premier ministre, Nouri Al-Maliki. Il s'agit de la première visite jamais effectuée par un président français en Irak, selon l'ambassade de France à Bagdad.

'Pour des raisons de sécurité, cette visite n'a pas été annoncée', a précisé la présidence française. 'Le président est accompagné du ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner. C'est aussi la première visite d'un dirigeant occidental non membre de la coalition internationale depuis l'intervention de 2003' qui, sous la conduite des Etats-Unis, a renversé le président Saddam Hussein, a ajouté l'Elysée. Le président est également accompagné d'Hervé Morin, ministre de la défense.

M. Sarkozy se rendra ensuite à Oman, Bahrein et au Koweït. La visite du président français vise à renforcer la position de la France dans ces trois pays du Golfe, où l'influence américaine est très forte. En 2008, M. Sarkozy s'était déjà rendu en Arabie saoudite et au Qatar.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++

À suivre avec intérêt.... clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: 51- Virage en épingle en cheveux : enfin !   10/2/2009, 11:29

Nicolas Sarkozy à Bagdad pour soutenir les efforts démocratiques
(Reuters, Walid Ibrahim - mardi 10 février, 09h54)

Nicolas Sarkozy s'est rendu aujourd'hui à Bagdad pour une visite surprise destinée à soutenir le processus démocratique en Irak, où aucun président français ne s'était rendu depuis le renversement du régime de Saddam Hussein en 2003.

Le chef de l'Etat, qui est accompagné du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, a rencontré le président irakien Djalal Talabani, selon des images de la télévision irakienne. Il devait s'entretenir également avec le Premier ministre Nouri al Maliki.

Nicolas Sarkozy a déclaré que la France était aux côtés de l'Irak et qu'elle saluait ses efforts de démocratisation, selon un membre de la délégation.

"Elle soutient son ancrage démocratique, la réappropriation progressive de sa souveraineté, sa réconciliation nationale et sa reconstruction", a ajouté le président français selon la même source.

C'est la première visite à Bagdad d'un chef d'Etat occidental non membre de la coalition internationale qui a participé à l'intervention militaire de 2003 à laquelle Paris était opposé.

"C'est une grande nouveauté. On tourne la page. J'espère que ça va convaincre les esprits réticents de travailler avec ce pays", a déclaré à Reuters un diplomate français.

SUITE DE LA TOURNEE A OMAN, BAHREIN ET AU KOWEIT

La visite n'avait pas été annoncée pour des raisons de sécurité, a précisé la présidence française. Nicolas Sarkozy est arrivé à Bagdad en provenance de Jordanie à bord d'un Hercules C-130 sécurisé des services français.

Cette visite intervient dix jours après des élections provinciales qui ont vu la nette victoire de la coalition du Premier ministre Nouri al Maliki.

Ce scrutin, qui visait au renouvellement des conseils régionaux dans 14 des 18 provinces du pays, était le premier depuis 2005 et le plus paisible depuis le renversement de Saddam Hussein en 2003.

Bernard Kouchner s'était déjà rendu en Irak en août 2007 et avril 2008 pour marquer la volonté de la France de s'impliquer dans la reconstruction de l'Irak.

Mais, peu après son déplacement, le chef de la diplomatie française avait dû s'excuser auprès de Nouri al Maliki pour avoir réclamé son remplacement dans un entretien accordé à Newsweek.

Après cette visite surprise de quelques heures, Nicolas Sarkozy doit poursuivre sa tournée dans la région à Oman, Bahreïn et au Koweït.

(Emmanuel Jarry, édité par Clément Dossin)

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

L'AFP ajoute :

"Je suis venu marquer la volonté de la France de participer au développement économique de l'Irak, à la réhabilitation des infrastructures", a déclaré M. Sarkozy à la presse en présence de son homologue irakien Jalal Talabani.

"Notre collaboration n'a pas de limites", a-t-il affirmé.

"Nous souhaitons collaborer sur le plan économique, en matière d'énergie, de reconstruction", a précisé M. Sarkozy, dont la visite surprise est la première d'un chef de l'Etat français en Irak.

"Nous pouvons vous aider à former vos élites (...), nous pouvons vous aider s'agissant des forces de police et de sécurité, nous pouvons collaborer, former et équiper aussi l'armée irakienne", a-t-il poursuivi.

"Et nous pouvons également vous aider sur le plan diplomatique", a-t-il encore dit. "Notre appui sera constant et sans ingérence".
La France s'était résolument opposée à l'invasion de l'Irak en 2003.

Après l'Irak, Nicolas Sarkozy doit s'envoler pour Oman, Bahreïn et Koweït, pour une tournée visant à renforcer la position de la France dans ces trois pays du Golfe.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Virage en épingle à cheveux du gouvernement français vis-à-vis de l'Irak.
Pourvu qu'il tienne la route et évite les tête-à-queue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quantat

avatar

Masculin Nombre de messages : 5394
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   10/2/2009, 11:36

Salut Biloulou

Personnellement je me demande ce qu'il fout là bas aujourd'hui (indépendemment de la question du rôle de la France dans la reconstruction de l'Iraq)... Est-ce qu'il a oublié que la Guadeloupe était française ?
Y'a du ménage à faire ici avant d'aller redorer son blason là bas (il est au plus bas dans les sondages, il n'a pas bien réussi son oral jeudi dernier)

_________________
La j'ouïs sens est inter-diteJL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: 53- Voui...   10/2/2009, 11:44

Bonjour Quantat ! sunny

En tant que Français tu as sans doute raison.

Bon, mon point de vue tout à fait extérieur est que les grèves politiques sont une chose et que les intérêts économiques de la France sur le plan international en sont une autre...

...qui m'intéresse bien plus.

Mais c'est personnel, hein ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quantat

avatar

Masculin Nombre de messages : 5394
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   10/2/2009, 11:49

Very Happy

En tant qu'étranger tu n'as sans doute pas tort

(un jésuite demande son chemin à un paysan: pouvez vous m'indiquer la route vers l'abbaye St Arnaud -le meilleur des patrons-? Bien sûr mon père, mais vous ne trouverez jamais.... C'est tout droit)

Ceci dit, je serai heureux d'aller passer des vacances en Iraq quand ce sera possible (faudra voir comment ils se positionnent vis à vis de la consommation des bienfaits de la terre)

_________________
La j'ouïs sens est inter-diteJL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   10/2/2009, 11:53

Si on devait faire le ménage chez soi avant de sortir, je ne serais pas sorti depuis l'âge de 22 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   10/2/2009, 11:57

Un qui n'a pas tort, l'autre qui a raison, c'est lassant ces obstinations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quantat

avatar

Masculin Nombre de messages : 5394
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   10/2/2009, 12:01

Il faut relire St Ignace de Loyola, Zed... un très grand homme, fondateur d'un ordre décrié parce que jalousé...

POur moi c'est l'heure d'aller rendre hommage à mon St Patron et lutter activement contre le vide dont ta signature expose l'imminence...

_________________
La j'ouïs sens est inter-diteJL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: 58- Il ne faut rien négliger   10/2/2009, 12:03

quantat a écrit:

Ceci dit, je serai heureux d'aller passer des vacances en Iraq quand ce sera possible (faudra voir comment ils se positionnent vis à vis de la consommation des bienfaits de la terre)
Je suis prêt à parier que Lawrence doit avoir quelques bonnes adresses là-bas...
Il pourrait être de la partie aussi ?

Et puis, en ce qui me concerne, il serait temps que les jésuites aillent un peu évangéliser tous ces infidèles...

(Oui, Bran, tu disais ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: 59- Pour conclure   10/2/2009, 12:59

Je dirais en somme que je préfère voir la France se réaligner avec les pays qui oeuvrent pour un Irak démocratique qu'avec ceux qui pariaient pour un Irak sous Saddam Hussein ou équivalent.

Il n'est jamais trop tard pour bien faire, autre gouvernement autres options... Wink


Dernière édition par Biloulou le 10/2/2009, 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: 60- Qu'ois-je ?   10/2/2009, 13:06

Quantat offre une tournée générale au café de la gare (il est prudent, le gars!) pour fêter ce geste courageux de SBP, son idole ? albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   10/2/2009, 16:27

Et puis, en ce qui me concerne, il serait temps que les jésuites aillent un peu évangéliser tous ces infidèles...

Pour ce qui me concerne, ils peuvent meme aller évangeliser la Lune, avec un peu de chance et de bonne volonté les irakiens leurs rendrons leurs bienfaits!!

Allez, soyons ( mais n'est ce pas toujours mon cas) grands seigneurs ( saigneurs) j'offre une participation de 100 euros pour payer le premier billet de la compagnie de Jesus!

Suis-je concilliant quand meme!!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: C'est déjà fait   10/2/2009, 16:37

Les Lunatiques sont déjà chrétiens Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: 63 - ah ben non alors pas question   10/2/2009, 16:46

Biloulou a écrit:
Quantat offre une tournée générale au café de la gare (il est prudent, le gars!) pour fêter ce geste courageux de SBP, son idole ? albino

de parties bières avec les bruits qui courrent ..................
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   10/2/2009, 16:49

Les Lunatiques sont déjà chrétiens Very Happy

Ils auront donc l'usage d'une compagnie de jésuites!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   10/2/2009, 16:55

65-

Tu parles du Bagdad café !!!!!


Biloulou a écrit:
quantat a écrit:

Ceci dit, je serai heureux d'aller passer des vacances en Iraq quand ce sera possible (faudra voir comment ils se positionnent vis à vis de la consommation des bienfaits de la terre)
Je suis prêt à parier que Lawrence doit avoir quelques bonnes adresses là-bas...
Il pourrait être de la partie aussi ?

Et puis, en ce qui me concerne, il serait temps que les jésuites aillent un peu évangéliser tous ces infidèles...

(Oui, Bran, tu disais ?)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Quantat, voici pour les Antilles   10/2/2009, 17:04

il y a un secrétaire d'état pour les DOM TOM donc le Président n'a rien à faire là bas, quand il ne délègue pas tout le monde hurle qu'il s'occupe de tout et quand il délègue ça ne va toujours pas

de toute façon, je crois que quoiqu'il fasse rien ne sera bien
___________________________

Jégo repart aux Antilles escorté par deux médiateurs

Alors que la grève générale "contre la vie chère" paralyse la Guadeloupe depuis 21 jours et que la grogne a gagné la Martinique le 5 février dernier, le secrétaire d'État à l'Outre-mer, Yves Jégo, va retourner ce mardi ou mercredi aux Antilles en compagnie de deux médiateurs, afin de "relancer la négociation". Jean Bessière - adjoint au directeur général du travail - et Serge Lopez - directeur général du travail d'Aquitaine - accompagneront le secrétaire d'État. François Fillon l'a annoncé mardi en milieu de journée à l'issue d'une réunion de ministres à Matignon en soulignant "les grands efforts" déjà déployés par son ministre.

Le départ soudain d'Yves Jégo dimanche, sommé de rentrer à Paris en plein round de négociations avec les syndicats et le patronat, avait suscité une vive émotion. Tant et si bien que celui-ci avait promis dès le lendemain matin de revenir très vite "avec des solutions durables". Lundi, le secrétaire d'État a présenté au Premier ministre les résultats des négociations de la semaine passée : les 132 mesures qui ont été approuvées pour régler le conflit en Guadeloupe (
consulter le projet de synthèse des négociations ). La 133e et ultime mesure est un préaccord sur une augmentation des bas salaires, conclu dimanche matin entre le patronat et le comité Lyiannaj kont pwofitasyion (LKP), à l'origine de la grève générale qui paralyse l'île.

"L'État ne saurait, à l'évidence, se substituer aux partenaires sociaux dans les responsabilités qui leur reviennent", a toutefois averti le Premier ministre, évoquant ce 133e point. Par ces mots, François Fillon oppose une fin de non-recevoir à la demande du patronat guadeloupéen de voir l'État participer au financement de la hausse réclamée de 200 euros sur les bas salaires. Le Premier ministre assure en revanche que l'État fera tout "pour faciliter le rapprochement des points de vue par un véritable dialogue en proposant une médiation". C'est donc la mission que François Fillon a confiée à Yves Jégo, Jean Bessière et Serge Lopez. D'après le secrétaire d'État à l'Outre-Mer, la délégation devrait prendre le chemin de la Guadeloupe "dans quelques heures". Elle devrait également faire étape en Martinique.

Risques de contagion dans les DOM

Le secrétaire d'État va "installer" les deux médiateurs désignés par le gouvernement pour tenter de trouver un accord salarial entre le collectif LKP et le patronat, indique une source proche d'Yves Jégo. "Il laissera faire les deux médiateurs", après "avoir pris ses responsabilités", "pris des risques" et "réglé 90 % des problèmes", ajoute cette source. Selon l'entourage du secrétaire d'État, l'effort financier consenti par l'État dépasse déjà 100 millions d'euros, dont 65 pour le RSA et 35 en matière de logement. Sur place, Yves Jégo devrait insister sur les mesures qui n'ont pas fait apparaître de désaccords entre les parties. "On n'est pas loin de l'accord", poursuit-on, même si l'on admet qu'il reste un écart important entre les "exigences salariales" du collectif et "les possibilités de l'économie" guadeloupéenne. Enfin, Yves Jégo devrait également "déplacer quelques curseurs" de la future loi-programme sur l'Outre-Mer, adoptée en juillet dernier par le conseil des ministres, qui sera examinée à partir du 10 mars au Sénat, pour l'adapter "aux aléas de l'économie d'aujourd'hui" et aux besoins des "petites entreprises", indique-t-on encore. Dans son communiqué, François Fillon assure d'ailleurs "que le gouvernement - et Yves Jégo a mandat sur ce sujet - est prêt à renforcer les dispositions du projet (NDLR : la future loi-programme sur l'Outre-Mer) pour accroître son efficacité afin de mieux lutter contre les effets de la crise, au service d'une relance qui bénéficie à l'ensemble de l'Outre-Mer".

Car, dans les rangs du gouvernement, la crainte d'une contagion du mouvement de contestation aux autres départements d'Outre-Mer (Guyane, Réunion) monte depuis plusieurs jours. Non sans raison. À la Réunion, un collectif composé de 13 syndicats, partis de gauche et associations, vient d'annoncer mardi à Saint-Denis la constitution d'un front en vue de l'élaboration d'une plate-forme de revendications sur le pouvoir d'achat et l'emploi à La Réunion. "Il faut passer à la mobilisation dans l'unité. Notre problématique est la même qu'aux Antilles", a déclaré le secrétaire général de la CGTR (CGT Réunion), Ivan Hoareau, lors d'un point presse auquel ont participé les membres du collectif. "La bataille va être longue, il y a des solutions à exiger dans l'immédiat et sur le long terme", a souligné de son côté Élie Hoarau, secrétaire général du PC réunionnais (qui est dans la majorité du conseil général et détient la présidence du conseil régional)."Notre revendication prioritaire, c'est une meilleure répartition des richesses", a ajouté Paul Junot, secrétaire général de la CFTC. Le collectif constitué de syndicats (CGTR, CFDT, CFTC, FSU, UNSA), de partis politiques de gauche (PCR, PS, NPA, Parti de gauche, LO) et d'associations (dont la Ligue des droits de l'homme), ne s'est pour l'heure "pas fixé de calendrier, ni de modalités d'action" mais il devrait se réunir jeudi pour commencer à élaborer une plate-forme de revendications. Le secrétaire d'État à l'Outre-Mer n'est peut-être pas au bout de ses peines.


__________
oui ok les Antilles sont loin de l'Iraq mais c'est pour répondre à Quantat🌹
Revenir en haut Aller en bas
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Ouais mais !   10/2/2009, 17:10

BRANMAKMORN06 a écrit:
Les Lunatiques sont déjà chrétiens Very Happy

Ils auront donc l'usage d'une compagnie de jésuites!!!!



A ce qu'il parait, ils sont moins morpions {moins de démangeaisons} Pouvont nous les croire? {encore la foi}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   10/2/2009, 18:36

68-

La grêve est le sport favoris des antillais, je ne comprends pas pourquoi le gouvernement et le patronat perdent systématiquement leur temps à palabrer alors qu'ils cédent toujours aux revendications....

Autant gagner du temps et tout accorder de suite !
De plus la Guadeloupe est terriblement raciste..






marieden a écrit:
il y a un secrétaire d'état pour les DOM TOM donc le Président n'a rien à faire là bas, quand il ne délègue pas tout le monde hurle qu'il s'occupe de tout et quand il délègue ça ne va toujours pas

de toute façon, je crois que quoiqu'il fasse rien ne sera bien
___________________________

Jégo repart aux Antilles escorté par deux médiateurs

Alors que la grève générale "contre la vie chère" paralyse la Guadeloupe depuis 21 jours et que la grogne a gagné la Martinique le 5 février dernier, le secrétaire d'État à l'Outre-mer, Yves Jégo, va retourner ce mardi ou mercredi aux Antilles en compagnie de deux médiateurs, afin de "relancer la négociation". Jean Bessière - adjoint au directeur général du travail - et Serge Lopez - directeur général du travail d'Aquitaine - accompagneront le secrétaire d'État. François Fillon l'a annoncé mardi en milieu de journée à l'issue d'une réunion de ministres à Matignon en soulignant "les grands efforts" déjà déployés par son ministre.

Le départ soudain d'Yves Jégo dimanche, sommé de rentrer à Paris en plein round de négociations avec les syndicats et le patronat, avait suscité une vive émotion. Tant et si bien que celui-ci avait promis dès le lendemain matin de revenir très vite "avec des solutions durables". Lundi, le secrétaire d'État a présenté au Premier ministre les résultats des négociations de la semaine passée : les 132 mesures qui ont été approuvées pour régler le conflit en Guadeloupe (
consulter le projet de synthèse des négociations ). La 133e et ultime mesure est un préaccord sur une augmentation des bas salaires, conclu dimanche matin entre le patronat et le comité Lyiannaj kont pwofitasyion (LKP), à l'origine de la grève générale qui paralyse l'île.

"L'État ne saurait, à l'évidence, se substituer aux partenaires sociaux dans les responsabilités qui leur reviennent", a toutefois averti le Premier ministre, évoquant ce 133e point. Par ces mots, François Fillon oppose une fin de non-recevoir à la demande du patronat guadeloupéen de voir l'État participer au financement de la hausse réclamée de 200 euros sur les bas salaires. Le Premier ministre assure en revanche que l'État fera tout "pour faciliter le rapprochement des points de vue par un véritable dialogue en proposant une médiation". C'est donc la mission que François Fillon a confiée à Yves Jégo, Jean Bessière et Serge Lopez. D'après le secrétaire d'État à l'Outre-Mer, la délégation devrait prendre le chemin de la Guadeloupe "dans quelques heures". Elle devrait également faire étape en Martinique.

Risques de contagion dans les DOM

Le secrétaire d'État va "installer" les deux médiateurs désignés par le gouvernement pour tenter de trouver un accord salarial entre le collectif LKP et le patronat, indique une source proche d'Yves Jégo. "Il laissera faire les deux médiateurs", après "avoir pris ses responsabilités", "pris des risques" et "réglé 90 % des problèmes", ajoute cette source. Selon l'entourage du secrétaire d'État, l'effort financier consenti par l'État dépasse déjà 100 millions d'euros, dont 65 pour le RSA et 35 en matière de logement. Sur place, Yves Jégo devrait insister sur les mesures qui n'ont pas fait apparaître de désaccords entre les parties. "On n'est pas loin de l'accord", poursuit-on, même si l'on admet qu'il reste un écart important entre les "exigences salariales" du collectif et "les possibilités de l'économie" guadeloupéenne. Enfin, Yves Jégo devrait également "déplacer quelques curseurs" de la future loi-programme sur l'Outre-Mer, adoptée en juillet dernier par le conseil des ministres, qui sera examinée à partir du 10 mars au Sénat, pour l'adapter "aux aléas de l'économie d'aujourd'hui" et aux besoins des "petites entreprises", indique-t-on encore. Dans son communiqué, François Fillon assure d'ailleurs "que le gouvernement - et Yves Jégo a mandat sur ce sujet - est prêt à renforcer les dispositions du projet (NDLR : la future loi-programme sur l'Outre-Mer) pour accroître son efficacité afin de mieux lutter contre les effets de la crise, au service d'une relance qui bénéficie à l'ensemble de l'Outre-Mer".

Car, dans les rangs du gouvernement, la crainte d'une contagion du mouvement de contestation aux autres départements d'Outre-Mer (Guyane, Réunion) monte depuis plusieurs jours. Non sans raison. À la Réunion, un collectif composé de 13 syndicats, partis de gauche et associations, vient d'annoncer mardi à Saint-Denis la constitution d'un front en vue de l'élaboration d'une plate-forme de revendications sur le pouvoir d'achat et l'emploi à La Réunion. "Il faut passer à la mobilisation dans l'unité. Notre problématique est la même qu'aux Antilles", a déclaré le secrétaire général de la CGTR (CGT Réunion), Ivan Hoareau, lors d'un point presse auquel ont participé les membres du collectif. "La bataille va être longue, il y a des solutions à exiger dans l'immédiat et sur le long terme", a souligné de son côté Élie Hoarau, secrétaire général du PC réunionnais (qui est dans la majorité du conseil général et détient la présidence du conseil régional)."Notre revendication prioritaire, c'est une meilleure répartition des richesses", a ajouté Paul Junot, secrétaire général de la CFTC. Le collectif constitué de syndicats (CGTR, CFDT, CFTC, FSU, UNSA), de partis politiques de gauche (PCR, PS, NPA, Parti de gauche, LO) et d'associations (dont la Ligue des droits de l'homme), ne s'est pour l'heure "pas fixé de calendrier, ni de modalités d'action" mais il devrait se réunir jeudi pour commencer à élaborer une plate-forme de revendications. Le secrétaire d'État à l'Outre-Mer n'est peut-être pas au bout de ses peines.


__________
oui ok les Antilles sont loin de l'Iraq mais c'est pour répondre à Quantat🌹
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   11/2/2009, 02:25

69-

Sarko Boum Boum,

Ou mets tu les pieds !!!!!


Le président français Nicolas Sarkozy, a exhorté mardi les entreprises françaises à investir en Irak, où il effectué une visite surprise de quelques heures, après une absence de près de vingt ans due à l'embargo international et à l'insécurité.
"Ma venue ici, c'est pour dire aux entreprises françaises: c'est le moment, venez investir", a-t-il déclaré à Bagdad lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki.

M. Sarkozy, premier président français à se rendre en Irak depuis sa création en 1921, a annoncé qu'une large délégation d'entreprises françaises, conduite par le Premier ministre français François Fillon et le chef de la diplomatie Bernard Kouchner, viendrait en Irak "d'ici l'été".

Après l'invasion conduite par les Etats-Unis en 2003, à laquelle la France s'était opposée, puis l'insécurité qui s'était ensuivie, notamment les rapts d'étrangers, il était fortement déconseillé aux compagnies françaises de venir en Irak. La situation s'est toutefois nettement améliorée depuis un an.

Le chef de l'Etat français a par ailleurs annoncé la construction prochaine d'une nouvelle ambassade de France à Bagdad et de deux consulats, l'un à Erbil (Kurdistan), l'autre dans la ville portuaire de Bassorah (sud), véritable poumon économique du pays, "afin d'aider ces entreprises qui viendront investir".

Parmi les domaines envisagés, le président français a cité la défense, le secteur pétrolier avec Total et l'eau. "Nous sommes à l'écoute des demandes que nous feront les Irakiens", a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Sarkozy a répondu favorablement a la demande de M. Maliki d'aider son pays à "obtenir la levée des sanctions internationales qui le frappent depuis l'invasion du Koweït" en août 1990.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a commencé à passer en revue une série de résolutions et de sanctions imposées à la suite de l'invasion de l'émirat voisin par Saddam Hussein.

Qualifiée d'"historique" tant par M. Sarkozy que par son homologue irakien Jalal Talabani, cette visite est également la première d'un président européen depuis le renversement de Saddam Hussein en 2003.

"C'est maintenant qu'il faut aider l'Irak, qu'il faut s'engager", a dit le président français en présence de M. Talabani.

"La France croit à l'unité de l'Irak. Le monde a besoin d'un Irak uni, démocratique, souverain et fort. Notre appui sera constant et sans ingérence", a-t-il assuré.

Il s'est aussi engagé à une collaboration "sans limites" de la France à la reconstruction de l'Irak. "Nous pouvons vous aider à former vos élites (...), nous pouvons vous aider s'agissant des forces de police et de sécurité, nous pouvons collaborer, former et équiper aussi l'armée irakienne", a-t-il poursuivi.

A Oman, où M. Sarkozy s'est rendu après sa visite à Bagdad, il a qualifié l'Irak d'"enjeu absolument majeur pour notre économie".

"Il y a tout à reconstruire en Irak, absolument tout. Pour les entreprises françaises et les emplois des Français, c'est absolument immense", a-t-il expliqué, soulignant également que "politiquement, l'Irak est un pays extrêmement important pour l'équilibre de la région".

Après Oman, Nicolas Sarkozy doit se rendre mercredi à Bahreïn et au Koweït dans le cadre d'une tournée visant à renforcer la position de la France dans ces trois pays du Golfe.
Reuters

Attention, chasse gardée américaine..............


Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: 70- Une nouvelle qui va faire boum !   23/2/2009, 22:20

Irak: Bagdad invite la France à construire une centrale nucléaire
(Il y a 1 jour

BAGDAD (AFP) — Le ministre irakien de l'Electricité, Karim Wahid, a invité dimanche la France à aider l'Irak à construire une centrale nucléaire, plus de 25 ans après la destruction par l'armée israélienne d'un réacteur construit par Paris près de Bagdad.

"Nous avons eu de très bonnes relations avec les compagnies françaises" par le passé, a affirmé le ministre à l'AFP.

"Je suis prêt à entrer en contact avec l'agence nucléaire française et à commencer la construction d'une centrale nucléaire, parce que l'avenir sera nucléaire. C'est mon point de vue", a-t-il déclaré.

En 1976, l'Irak avait signé un accord avec la France pour la construction du réacteur nucléaire d'Osirak.

Les travaux avaient démarré trois ans plus tard mais en juin 1981, pendant la guerre Iran-Irak, l'aviation israélienne avait bombardé le réacteur inachevé situé à Tuwaitha, au sud de la capitale irakienne. Israël avait affirmé que l'ex-dictateur Saddam Hussein voulait acquérir l'arme nucléaire.

"La France ne s'est pas encore présentée (dans l'Irak de l'après-Saddam). J'espère qu'elle viendra",
a ajouté M. Wahid, estimant que le président Nicolas Sarkozy, qui s'est rendu à Bagdad le 10 février, était "un bon ami de l'Irak".

M. Sarkozy avait exhorté les entreprises françaises à revenir en Irak et à y investir, annonçant qu'une large délégation d'entreprises se rendrait en Irak "d'ici l'été".

M. Wahid a également invité les compagnies françaises à investir en Irak.

"Nous avons beaucoup de projets qui vont être annoncés pour les investisseurs", a-t-il dit.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Faut bien que l'aviation israélienne s'entraîne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: BIS REPETITAS !!!!   24/2/2009, 00:50

71-

Cher Biloulou,

Je me souviens de l'opération "Babylone" et toi aussi (si tu as bonne mémoire) pour te l'avoir raconté à l'époque....
Ce dimanche 7 juin 1981, je me trouvais en fin d'après midi sur la plage d'Aqaba en compagnie d'éminents amis de l'ambassade de France et soudain 14 avions surgissent d'Eilath, survolent la mer rouge en direction de l'Arabie saoudite et disparaissent en remontant légèrement vers le nord. Nous apprendrons après qu'ils étaient 16 et qu'aucun awacs surveillant toute la région ne les avaient repéré ??????
J'ai appris ce jour bien avant les médias que Tammuz 1 était KO un peu avant l'heure et que par hasard aucun francais n'était présent sur le chantier....
Vous avez dit bizarre !!!!!!











Biloulou a écrit:
Irak: Bagdad invite la France à construire une centrale nucléaire
(Il y a 1 jour

BAGDAD (AFP) — Le ministre irakien de l'Electricité, Karim Wahid, a invité dimanche la France à aider l'Irak à construire une centrale nucléaire, plus de 25 ans après la destruction par l'armée israélienne d'un réacteur construit par Paris près de Bagdad.

"Nous avons eu de très bonnes relations avec les compagnies françaises" par le passé, a affirmé le ministre à l'AFP.

"Je suis prêt à entrer en contact avec l'agence nucléaire française et à commencer la construction d'une centrale nucléaire, parce que l'avenir sera nucléaire. C'est mon point de vue", a-t-il déclaré.

En 1976, l'Irak avait signé un accord avec la France pour la construction du réacteur nucléaire d'Osirak.

Les travaux avaient démarré trois ans plus tard mais en juin 1981, pendant la guerre Iran-Irak, l'aviation israélienne avait bombardé le réacteur inachevé situé à Tuwaitha, au sud de la capitale irakienne. Israël avait affirmé que l'ex-dictateur Saddam Hussein voulait acquérir l'arme nucléaire.

"La France ne s'est pas encore présentée (dans l'Irak de l'après-Saddam). J'espère qu'elle viendra",
a ajouté M. Wahid, estimant que le président Nicolas Sarkozy, qui s'est rendu à Bagdad le 10 février, était "un bon ami de l'Irak".

M. Sarkozy avait exhorté les entreprises françaises à revenir en Irak et à y investir, annonçant qu'une large délégation d'entreprises se rendrait en Irak "d'ici l'été".

M. Wahid a également invité les compagnies françaises à investir en Irak.

"Nous avons beaucoup de projets qui vont être annoncés pour les investisseurs", a-t-il dit.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Faut bien que l'aviation israélienne s'entraîne...
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: 72- Zoui   24/2/2009, 08:41

Zoui, Cher Lawrence (bonjour!), j'ai bonne mémoire... mais je suis incapable de me souvenir s'ils étaient 14 ou 16 (F?) clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: 73-   24/2/2009, 08:50

Réouverture du musée de Bagdad, six ans après son pillage
(Il y a 22 heures)

BAGDAD (AFP) — Le Musée national d'Irak a rouvert lund, six ans après son pillage dans le chaos ayant suivi l'invasion conduite par les Etats-Unis en 2003.

Entièrement rénové avec l'aide notamment de l'Italie, ce musée qui avait été construit en 1926, renferme des pièces uniques et les plus importantes collections d'antiquités sur l'histoire de l'ancienne Mésopotamie, berceau des civilisations de Sumer, de Babylone et d'Assyrie, auxquelles l'humanité doit notamment l'écriture, la loi écrite et les premières villes.

Le ministre du Tourisme et des Antiquités Qahtan Abbas a affirmé que plus de 6.000 pièces ont retrouvé leur place d'origine sur un total de 15.000 qui avaient été volées.

Selon lui, la Syrie a remis à l'Irak 701 pièces, la Jordanie 2466 et les Etats-Unis 1046 ainsi que d'autres pays comme la Suède, l'Italie, le Pérou et l'Egypte.

"Tous ceux qui ont mis en doute la capacité des Irakiens à rouvrir leur musée sont invités à venir voir", a-t-il dit à l'adresse du ministère de la Culture qui considérait cette ouverture prématurée à cause des problèmes de sécurité.

Son porte-parole Abdel Zahra al Talaqani a précisé à l'AFP que "dans un premier temps, des groupes d'écoliers, d'étudiants et de touristes pourront admirer les chefs d'oeuvre que contient ce musée".

Ouvert à la hâte, les pièces sentent encore la peinture fraîche alors que les pièces archéologiques sont posées sur des présentoirs protégés par un plexiglas.

L'archéologue italien Giuseppe Proietti a indiqué que son pays avait contribué à hauteur d'un million d'euros à la rénovation des salles assyrienne et islamique.

"Je remercie tous les pays qui se tiennent aux côtés de l'Irak et l'aident à retrouver ses antiquités volées dans le cadre d'une campagne internationale pour le retour du patrimoine irakien", a affirmé le Premier ministre Nouri al-Maliki.

"Nous voulons faire de ce musée un lieu emblématique pour tous les musées du monde. Nous avons encore un long chemin devant nous. Notre sous-sol recèle encore de trésors", a-t-il dit.

Il a lancé un appel aux archéologues pour qu'il fasse de l'Irak "la Mecque de la recherche" de l'histoire de l'humanité.

Les Etats-Unis avaient été très critiqués parce que leurs troupes n'étaient pas intervenues lors des pillages pour protéger les collections. Les soldats américains avaient observé sans broncher les pillards emporter les oeuvres.

L'ancien directeur du musée, Donny George, avait accusé les Américains d'avoir commis "le crime du siècle" en ne protégeant pas les musées irakiens et et les sites archéologiques.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Si je me dis que la force multinationale avait à l'époque d'autres priorités que de protéger les musées et les sites historiques, je me souviens aussi que les médias en 2003 avaient surtout le souci de nous faire croire que c'était les soldats américains qui s'étaient mués en pilleurs.

Mais bon, la vérité reprend peu à peu ses droits, même dans la bouche de ces mêmes médias, quoique à mi-mot seulement...

Enfin, l'important c'est que le musée de Bagdad ait récupéré ses pièces inestimables et rouvre ses portes. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: 74 -   24/2/2009, 08:57

Vous avez dit bizarre !!!!!!

Il faut admettre que parfois le hasard fait tres bien les choses. bounce

------

Quand les avions Israeliens ont bombarde Hammam Echatt le 1er October 1985, j'attendais ma fille a la sortie de la maternelle de l'ecole americaine. Arafat devait etre a une reunion de l'autre cote de la Baie de Tunis, il n'y etait pas... bizarre? Peut-etre pas tant que ca. Une chose est certaine, il CHANGEait ses plans tout le temps, avait plusieurs villas et dormait rarement 2 nuits de suite dans la meme.

Tiens, ca me rappelle quelque chose. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Irak sur le droit chemin   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Irak sur le droit chemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 35Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 19 ... 35  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: