Libres Propos
Frappez, entrez et soyez bienvenu !



Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Belle Planète Bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 15 ... 29  Suivant
AuteurMessage
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: La Belle Planète Bleue   4/2/2010, 14:35



L'environnement, ça nous concerne tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   4/2/2010, 14:37

Citation :
En France - Un site internet pour les mesures de radioactivité dans l'environnement

PARIS — Le grand public peut désormais consulter les mesures de radioactivité dans l'environnement via un site internet présenté mardi par les instances françaises du nucléaire.

Le site internet ( www.mesure-radioactivite.fr ) du réseau national de mesures de la radioactivité de l'environnement, doit centraliser les données récoltées par 60 laboratoires agréés, dont 42 dépendant d'exploitants nucléaires (EDF, CEA, Areva, Andra, Défense) et deux laboratoires associatifs (Criirad, Acro).

Fournir régulièrement au public "les données de tous les acteurs" est une "démarche originale unique au niveau européen", a déclaré devant la presse Jean-Christophe Niel, directeur général de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Le dispositif comprend aussi des laboratoires privés, universitaires ou d'institutions comme l'Agence de sécurité sanitaire des aliments (Afssa).

Créée comme la Criirad pour fournir des informations indépendantes après l'accident de Tchernobyl, survenu en 1985, l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest (Acro) a participé au comité de pilotage du réseau national de mesures de la radioactivité de l'environnement (RNM).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   4/2/2010, 17:31

J'ai un souvenir de vacances en Auvergne extraordinaire .

On était arrivé un soir tout à fait par hasard dans un petit village à la recherche d'un hôtel .
Au petit matin devant notre fenêtre il y avait un superbe plan d'eau ,superbement bien aménagé .
Nous y avons passé une bonne partie de la matinée à nous reposer .


C'est il y a un an ,que j'ai vu à une émission tv que ce plan d'eau était tout à fait artificiel,créé par la Cogéma et recellait en son fond des milliers de m³ de déchets nucléaires .
Le tout avait été aménagé avec soin par des architectes paysagistes et se fondait on ne peut mieux dans le décor ...
Mais la radioactivité était très loin d'être nulle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hadrianwall.site.voila.fr
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   5/2/2010, 11:12

Citation :
Il faut "mettre le paquet sur la prévention des algues vertes"

Pour sa rencontre avec le ministre de l'Agriculture et la secrétaire d'état à l'écologie, Gilles Huet, délégué général de l'association Eau et Rivières de Bretagne, livre son analyse de la situation.

Les grandes lignes du plan algues vertes sont désormains connues, quel est votre état d'esprit avant ce rendez-vous en préfecture?

D'abord un préalable. Il est pour le moins curieux que nous n'ayons pas eu connaissance à ce jour du rapport que la mission algues vertes a remis depuis plusieurs semaines au gouvernement. Je souligne "curieux" car il aurait été intéressant –et profitable pour tous– d'avoir le point de vue, le diagnostic des inspecteurs commis sur ce rapport. Plus globalement nous sommes à la fois, bien évidemment, dans l'expectative mais aussi dans l'espoir. Celui de voir les priorités invoquées jusqu'à ce jour inversées. En clair, il est indispensable que l'on mette le paquet sur la prévention afin de tarir, en amont, le robinet à nitrates.

http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/il-faut-mettre-le-paquet-sur-la-prevention-des-algues-vertes_846734.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   10/2/2010, 14:38

Citation :
Pollution extrême en Belgique

La Belgique a imposé, lundi dernier, une limitation de vitesse de 90 km/h sur l'ensemble du pays afin de limiter les effets du pic de pollution prévu pour la journée. A Bruxelles, la vitesse sera même limitée à 50 km/h.


De fortes concentrations de particules fines ont été décelées dans l'air. Il s'agit là d'une pollution "en partie importée, et qui provient dans le cas présent d'Europe de l'Est".

Les automobilistes étaient invités à laisser ce lundi leur voiture au garage au profit des transports en commun ou du vélo. Pour ceux qui ne pourraient se passer de leur voiture ce lundi, il est demandé d'adopter une conduite "souple", à savoir pas d'accélération brutale, sans dépassement des vitesses autorisées, mais aussi de vérifier la pression des pneus et d'éviter de rouler en sur-régime.

Tous ces gestes permettent de réduire la consommation de 20% et de diminuer d'autant les émissions nocives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   19/2/2010, 10:40

Pierre Rabhi : "Cultiver son jardin est un acte politique"






Pionnier de l’agriculture biologique dans les années 1960, Pierre Rabhi est l’un des théoriciens de la décroissance. Le penseur originaire d'Algérie
a exporté avec succès son savoir-faire en agroécologie dans les pays
arides d’Afrique. Sa critique de la modernité et du progrès technique
le pousse en 2002 à se présenter à l’élection présidentielle en
appelant à une insurrection des consciences. Lors d’une conférence à
Paris, il a développé sa critique du modèle occidental, expliqué les
atouts de l’agriculture biologique dans la lutte contre la faim et
analysé son concept de "sobriété heureuse".



Travail et progrès


"Je suis un petit saharien né en 1938 dans une oasis du sud algérien.
La modernité m’est apparue pour la première fois quand les Français se
sont mis à exploiter du charbon dans ma région. En devenant ouvrier
spécialisé, j’ai pris conscience du besoin d’équité. L’être humain ne
doit pas être classé par sa fonction. Le monde du travail ne tient pas
compte de l’individu dans sa valeur propre, favorisant au contraire son
aliénation en le considérant comme une entité productiviste. L’être
humain n’est pas libéré mais incarcéré par le progrès : on travaille
dans des boîtes, on sort en boîte, on se rend au travail dans sa
caisse, en attendant de finir dans une dernière boîte…"



Retour à la terre


"Mon retour à la terre date de 1961, quand je m’installe dans une ferme des Cévennes
ardéchoises, une région en déshérence à cause de l’exode rural. Les
banques refusaient de me prêter de l’argent, parce qu’elles ne
voulaient pas « m’aider à me suicider. » Pourtant, j’ai vécu 13 ans
sans électricité en me portant très bien. C’est le temps où l’on a
déclaré la guerre au mode de vie des agriculteurs. Il fallait désormais
se déguiser en cosmonaute pour traiter les arbres avec des produits
dangereux. La pétrochimie voulait le monopole dans l’agriculture mais
aussi en médecine, faisant du médecin non plus un thérapeute mais un
simple prescripteur de produits."



Agroécologie


"J’ai voulu me servir des lois agronomiques pour réconcilier la
nécessité de la survie et le besoin de préserver le patrimoine naturel.
Au Burkina Faso,
suite à la terrible sécheresse de 1981, nous sommes parvenus à
stabiliser des sols érodés en apportant des matières organiques. Le
succès de nos méthodes a permis la création du premier centre de
formation à l’agroécologie en Afrique. Je suis persuadé que
l’alimentation ne doit pas voyager, ne doit pas être négociable. Il
faut répondre aux besoins avant tout par ses propres moyens. C’est la
fameuse histoire du camion de tomates parti de Hollande pour livrer en
Espagne qui percute dans la vallée du Rhône un camion de tomates parti
d’Espagne pour livrer en Hollande…"



Sobriété heureuse


"Une vie humaine n’est pas faite que pour gagner de l’argent et le
dépenser. Nous avons besoin d’avoir mais aussi d’être, car l’abondance
engendre le désabusement. Le mythe fondateur de la technologie a donné
au lucre, à la finance, les pleins pouvoirs sur la vie, sans réflexion
sur la condition humaine. La question n’est pas tant de savoir s’il
existe une vie après la mort, mais plutôt s’il en existe une avant la
mort. Aujourd’hui, on nous vend même de la nostalgie. L’argent perverti
sert à organiser le pillage de la planète, quand l’économie devrait
plutôt servir à répartir les ressources. Il est illicite que le bien
commun soit subordonné à la spéculation. C’est pourquoi j’ai appelé en
2002 à une insurrection des consciences. On assiste désormais à un
rejet de l’endoctrinement moderne. De plus en plus de personnes
aspirent au bonheur, à une vie frugale, à la joie d’être et d’exister.
C’est pourquoi cultiver son jardin est devenu un acte politique. La
puissance de la vie est en nous et nous ne la voyons pas. Les
occidentaux finissent souvent blasés et tristes quand les habitants des
pays du Sud sont bien vivants malgré la pauvreté. On peut acheter des
yachts mais pas la joie de vivre. Au lieu de comprendre la nature, de
prendre conscience que nous en faisons partie, nous cherchons à la
dominer, au contraire de nombreux peuples autochtones, qui ont une
approche de la nature à travers la sensitivité. Sommes-nous sur la
Terre pour la prédation ou pour l’admiration ? Je crois qu’il faut
retrouver l’amour en tant qu’énergie constructive. Et se souvenir de la
phrase de Dostoïevski : "Et si la beauté pouvait sauver le monde ?"



Pour aller plus loin :



- Manifeste pour la Terre et l’Humanisme, Pour une insurrection des consciences, Actes Sud (2008)
- Terre-Mère, Homicide volontaire ? Entretiens avec Jacques Olivier Durand, Le Navire en pleine ville (2007)
- Graines de possibles, regards croisés sur l’écologie avec Nicolas Hulot, Calmann-Lévy (2005)


http://www.geo.fr/environnement/actualite-durable/pierre-rabhi-decroissance-sobriete-heureuse-64442
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
EddieCochran

avatar

Masculin Nombre de messages : 12705
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   19/2/2010, 11:26

6 -
Citation :
Je suis un petit saharien né en 1938 dans une oasis du sud algérien.

Chat Noir !!!
----------------------

Blague à la noix à part, je me sens petit morveux devant l'immense humanité de M. Pierre Rabhi. (Personnalité que l'on peut voir et entendre actuellement dans une série téloche francouie consacrée aux paysans)

Toutes les phrases de ce qu'il dit plus haut mérite d'être relevé et appris par cœur.

Je m'autorise à mettre celle-ci en exergue :

Citation :
La question n’est pas tant de savoir s’il
existe une vie après la mort, mais plutôt s’il en existe une avant la
mort.



(UMP : c'est quand même plus consistant que le verbiage de Frère Tatriq. Ceci dit sans ressentiment.)

_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   19/2/2010, 15:01

Je ne connaissais pas à vrai dire.

Mais je vais m'empresser de trouver les livres cités en bibliographie.

Ce n'est pas souvent qu'on a l'occasion de lire de telles paroles de vraie sagesse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   5/3/2010, 09:57

Citation :
Plus d’écologie pour plus d’économies




Si les Français sont de plus en plus écolos, ce serait en réalité plus
pour des raisons économiques qu’idéologiques, selon le baromètre de
Quotatis, site spécialisé dans les devis en ligne de travaux. La
progression des projets liés aux énergies renouvelables est
spectaculaire : + 300 % de devis en plus pour le
chauffage
solaire et l’installation de panneaux photovoltaïque, + 230 % pour les
chaudières et le chauffage à bois, + 220 % pour l’isolation thermique
et + 81 % pour les pompes à chaleur ! « Ces croissances
s’expliquent par le choix des Français, en temps de crise, de
privilégier des travaux permettant de réaliser des économies sur leur
facture énergétique à court terme, tout en valorisant, à moyen terme,
leur bien immobilier. Le passage à l’acte est facilité par les aides de
l’Etat (éco‐prêt à taux zéro jusqu’à 30 000 €) et les crédits d’impôts
liés aux énergies renouvelables »
, analyse Quotatis. Il faut dire
que certaines opérations écologiques sont pécuniairement intéressantes.
Ainsi, la pose de panneaux solaires permet une économie importante de
chauffage et peut même rapporter de l’argent si la surproduction est
revendue à un opérateur (comptez 0,60 €/kWh).

En 2009, les investissements des Français se sont davantage portés sur des projets aidés « économiquement mesurables ». Mais si les projets écolos ont la cote, ceux dits « classiques » sont en difficulté. «
Le budget des ménages dédié à la rénovation, l’amélioration ou la
décoration de l’habitat n’étant pas extensible, surtout en période de
crise, les projets hors rénovation énergétique (par exemple, la
décoration, les petits travaux de maçonnerie, la construction et
l’extension ou encore les fournitures et poses aux sol, murs et
plafond) subissent une baisse de volume de 20 à 40 % par rapport à 2008
»
, constate Quotatis.

http://www.challenges.fr/immobilier/actualites/france/20100304.CHA1865/plus_d_rsquo_ecologie_pour_plus_d_rsquo_economies.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   6/3/2010, 18:11

Je ne fais normalement pas dans la caricature, mais exceptionnellement et en passant:

Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   6/3/2010, 18:34

Bonjour Sylvette ! sunny
J'ai honte, mais je me marre quand même... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   6/3/2010, 20:13

Bonsoir Biloulou!
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   6/3/2010, 20:20

Mes hommages du soir, dame Sylvette de la côté africaine... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard75

avatar

Masculin Nombre de messages : 2255
Age : 24
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   6/3/2010, 20:25

Un gigantesque monceau d'immondices de la taille du Texas vient d'être découvert dans l'Atlantique Nord. Bouchons de bouteille, cartouches vides, morceaux de cagettes, filets, et une myriade de minuscules fragments de plastique : telle est la moisson récoltée dans l'océan Atlantique nord par les scientifiques de la Sea Education Association (SEA).

Les océanographes employés par cette organisation non gouvernementale américaine, spécialisée dans la formation des étudiants, ont révélé lors d'un congrès à Portland (Oregon) l'existence de ce qu'ils appellent un vaste «continent» de déchets plastiques dans l'Atlantique.

Cette gigantesque décharge se situe à 500 milles nautiques (926 km) des côtes américaines, et son centre se trouve à la latitude d'Atlanta.

Ces détritus sont présents jusqu'à au moins 10 m de profondeur. Les vents dans cette partie du globe sont faibles et les courants tournent sur eux-mêmes. Résultat : les déchets sont pris au piège dans ce qu'on appelle une gyre. Cette pollution provient notamment des navires et des rejets des des continents riverains de l'Atlantique, transportés par le vent et les fleuves vers la mer. Une première décharge de ce type avait été découverte en 1997 dans le Pacifique.
Les principales victimes sont les animaux marins. Des effets néfastes ont été démontrés sur 260 espèces. Il n'est pas possible de nettoyer l'océan. Selon les chercheurs, la seule solution est de ne pas le jeter de détritus dans l'environnement, et d'opter pour des matériaux alternatifs biodégradables.


Dernière édition par Bernard75 le 7/3/2010, 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 12:07

Perles du GIEC : Hervé Le Treut

par Drieu Godefridi (*)

Maintenant que c’est hallali sur le GIEC, plusieurs parmi les experts qui habitaient nos salons, via la télévision, depuis une dizaine d’années, ont totalement disparu de la circulation pour se retirer prudemment dans le secret de leur laboratoire. Le courage de ceux qui se manifestent encore, pour défendre cette malheureuse petite créature hybride de science et de politique qu’est le GIEC, mérite dès lors d’être souligné.

-------------

Quel dommage que ce soit, trop souvent, pour ajouter à la confusion intellectuelle ambiante.

Hervé Le Treut, expert français au GIEC, vient ainsi de publier sur son blog « Le Climatoblog », une note intitulée « Le GIEC, le vote et le consensus », qui résume parfaitement un certain nombre des vices structurels du GIEC ; qu’on en juge :

« Compte tenu des fluctuations connues du climat, écrit M. le Treut, il n'y a pas plus de 10% de chances de pouvoir expliquer le réchauffement récent, et sa structure géographique, sans faire intervenir au moins partiellement le rôle des activités humaines » : entre cette proposition (A) et l’affirmation de ce que le réchauffement est causé par l’homme (B), quelle différence ? « Partiellement », qui va de 1% à 99%. A est, dès lors, aussi peu contestable que B est contestée. Léger glissement sémantique qui n’est pas sans évoquer celui qui va du (réfutable) « réchauffement climatique » au « changement climatique » (immémorial donc tautologique).

Voici pourquoi, selon M. le Treut, la scientificité des résumés pour les décideurs du GIEC ne saurait être mise en cause : « Qu’un texte ait reçu l’aval d’experts nommés par des gouvernements aussi différents que ceux des Etats-Unis, de la Chine, de la Russie, des monarchies pétrolières ou des pays scandinaves, et qu’à l’issue d’une telle épreuve, ce texte ne soit pas vidé de son sens, cela témoigne indéniablement de la solidité du diagnostic et des problèmes environnementaux qui le sous-tendent. » Suivant cette ligne de raisonnement, le pacte germano-soviétique entre des gouvernements aussi différents que celui de M. Hitler et celui de M. Staline témoignait indubitablement des usurpations territoriales de la Pologne et du problème sous-jacent d’accès à la mer de l’Allemagne. L’absurdité de idée que la récriture d’un texte scientifique par des diplomates, russes et chinois qui plus est !, témoignerait de ses qualités scienti!
fiques éminentes, ne semble pas avoir effleuré l’esprit de M. Le Treut. Un consensus diplomatique atteste de l’existence d’un consensus diplomatique, de rien d’autre.

Enfin, M. le Treut conclut des difficultés actuelles du GIEC, dans un mouvement sublimement logique, qu’il faut multiplier les GIEC : « le plus gros reproche que l’on puisse faire est certainement d’être resté unique ».

©️ Institut Hayek, 2010

(*) Fondateur de l'institut Hayek, D. Godefridi est juriste et docteur en philosophie (Paris IV-Sorbonne)

++++++++++++++++++++++++++++++++++

Si même l'Institut Hayek se met à dénoncer les imposteurs du GIEC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard75

avatar

Masculin Nombre de messages : 2255
Age : 24
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 12:38

Tu as sans doute lu le dernier bouquin de Claude Allègre "L"imposture climatique" ...

Je n'apprécie guère ce personnage mais je dois dire que sa position " anti-conformiste " sur la question me séduit assez.

Il y en a marre des écolos auto-proclamés et des bienfaiteurs "supposés" de la planète (genre Arthus-Bertrand, Hulot et autres Al Gore and Co qui, par ailleurs, émargent chez Goldman and Sachs).

Les doctrinaires m'emmerdent ... avec crucifix ou sans ... avec burqua ou sans ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 13:02

Bernard75 a écrit:
Un gigantesque monceau d'immondices de la taille du Texas vient d'être découvert dans l'Atlantique Nord. Bouchons de bouteille, cartouches vides, morceaux de cagettes, filets, et une myriade de minuscules fragments de plastique : telle est la moisson récoltée dans l'océan Atlantique nord par les scientifiques de la Sea Education Association (SEA).

Les océanographes employés par cette organisation non gouvernementale américaine, spécialisée dans la formation des étudiants, ont révélé lors d'un congrès à Portland (Oregon) l'existence de ce qu'ils appellent un vaste «continent» de déchets plastiques dans l'Atlantique.

Cette gigantesque décharge se situe à 500 milles nautiques (926 km) des côtes américaines, et son centre se trouve à la latitude d'Atlanta.

Ces détritus sont présents jusqu'à au moins 10 m de profondeur. Les vents dans cette partie du globe sont faibles et les courants tournent sur eux-mêmes. Résultat : les déchets sont pris au piège dans ce qu'on appelle une gyre. Cette pollution provient notamment des navires et des rejets des des continents riverains de l'Atlantique, transportés par le vent et les fleuves vers la mer. Une première décharge de ce type avait été découverte en 1997 dans le Pacifique.
Les principales victimes sont les animaux marins. Des effets néfastes ont été démontrés sur 260 espèces. Il n'est pas possible de nettoyer l'océan. Selon les chercheurs, la seule solution est de ne pas le jeter de détritus dans l'environnement, et d'opter pour des matériaux alternatifs biodégradables.

Pourquoi "de la taille du Texas", lorsqu'on sait que la superficie du Texas est a peu pres celle de la France plus celle de la Belgique, pourquoi n'avoir pas ecrit puisque le texte est en francais: "superieure a la taille de la France"?

Question rhetorique, bien sur.

On ne peut que supposer que l'auteur n'a jamais visite le Texas ou il vous en coute (et ce n'est pas d'hier) $ 500 de jeter un papier a terre dont la maxime est "Don't mess with Texas" (n'oubliez pas le double sens non plus ), et qu'il s'est fait plaisir en attaquant l'etat qui ne l'est plus beaucoup depuis que Pres. Bush a quitte la Maison Blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 13:05

Bonjour Bernard ! sunny

Pour être franc je ne l'ai pas encore lu mais je l'achèterai à ma prochaine visite chez mon libraire habituel.

Mon peu d'empressement tient à ce je connais bien sa position et ses fondements scientifiques... qui ne sont pas seulement les siens mais aussi ceux d'une importante partie de la communauté scientifique internationale bien avant la publication de ce livre.

C'est que je ne m'associe pas à l'idée que la France est pionnière dans tous les domaines, particulièrement ceux de la pensée.
Même si Claude Allègre est un des pionniers les plus connus en France de l'examen scientifique des phénomènes climatiques en opposition aux mages qui ont la faveur des médias, il n'est pionnier (en France) que par l'ignorance dans laquelle la France est tenue de ce qui se passe d'important sur le reste de la planète.

Ce qui n'enlève rien à la valeur et au courage de Claude Alègre à s'opposer à la subreptice manoeuvre politique inauguré par la Stasi de sinistre mémoire avec la création de la dernière créature qu'elle nous a laissée en héritage : les Grünen et ses dérivés dans toutes les langues.

Les idéologues doctrinaires ont tout mon mépris et ceux qui s'y opposent mon respect qu'ils soient sympathiques à mes yeux ou pas, ce en quoi je suis aussi de ton avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard75

avatar

Masculin Nombre de messages : 2255
Age : 24
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 13:10

Sylvette a écrit:
Bernard75 a écrit:
Un gigantesque monceau d'immondices de la taille du Texas vient d'être découvert dans l'Atlantique Nord. Bouchons de bouteille, cartouches vides, morceaux de cagettes, filets, et une myriade de minuscules fragments de plastique : telle est la moisson récoltée dans l'océan Atlantique nord par les scientifiques de la Sea Education Association (SEA).

Les océanographes employés par cette organisation non gouvernementale américaine, spécialisée dans la formation des étudiants, ont révélé lors d'un congrès à Portland (Oregon) l'existence de ce qu'ils appellent un vaste «continent» de déchets plastiques dans l'Atlantique.

Cette gigantesque décharge se situe à 500 milles nautiques (926 km) des côtes américaines, et son centre se trouve à la latitude d'Atlanta.

Ces détritus sont présents jusqu'à au moins 10 m de profondeur. Les vents dans cette partie du globe sont faibles et les courants tournent sur eux-mêmes. Résultat : les déchets sont pris au piège dans ce qu'on appelle une gyre. Cette pollution provient notamment des navires et des rejets des des continents riverains de l'Atlantique, transportés par le vent et les fleuves vers la mer. Une première décharge de ce type avait été découverte en 1997 dans le Pacifique.
Les principales victimes sont les animaux marins. Des effets néfastes ont été démontrés sur 260 espèces. Il n'est pas possible de nettoyer l'océan. Selon les chercheurs, la seule solution est de ne pas le jeter de détritus dans l'environnement, et d'opter pour des matériaux alternatifs biodégradables.

Pourquoi "de la taille du Texas", lorsqu'on sait que la superficie du Texas est a peu pres celle de la France plus celle de la Belgique, pourquoi n'avoir pas ecrit puisque le texte est en francais: "superieure a la taille de la France"?

Question rhetorique, bien sur.

On ne peut que supposer que l'auteur n'a jamais visite le Texas ou il vous en coute (et ce n'est pas d'hier) $ 500 de jeter un papier a terre dont la maxime est "Don't mess with Texas" (n'oubliez pas le double sens non plus ), et qu'il s'est fait plaisir en attaquant l'etat qui ne l'est plus beaucoup depuis que Pres. Bush a quitte la Maison Blanche.

A mon avis Sylvette, ce texte doit émaner d'un anglo-saxon qui ignore même l'existence de la France et de la Belgique ... ou alors, d'un nostalgique qui voit dans le Texas un univers impitoyable ...

Ceci dit, chère Sylvette, j'ai vecu un certain temps aux Etats Unis mais il ne me serait pas venu à l'idée de poser longtemps mes valises au Texas ... pas plus qu'en Arkansas ou dans le Wyoming ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 13:11

En quoi l'humain a joué un rôle dans la disparition des dinosaures et de plusieurs milliers d'espèces avant sa venu?

La vie est une mutante, perpétuellement en changement, en rafinement (bon, c'est pas évident quand on me connait What a Face ) néanmoins, c'est ce qui m'apparait.

Un exemple de l'hypocrisie des écolo-religieux, l'effet de serre. Tout le monde sait très bien, preuve scientifique a l'appuis, qu'un boeuf produit plus de métanole qu'une voiture. Mais on nous vante les mérite de moins conduire Rolling Eyes

Je crains beaucoup plus notre nourriture que notre technologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernard75

avatar

Masculin Nombre de messages : 2255
Age : 24
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 13:21

Biloulou a écrit:
Bonjour Bernard ! sunny

Pour être franc je ne l'ai pas encore lu mais je l'achèterai à ma prochaine visite chez mon libraire habituel.

Mon peu d'empressement tient à ce je connais bien sa position et ses fondements scientifiques... qui ne sont pas seulement les siens mais aussi ceux d'une importante partie de la communauté scientifique internationale bien avant la publication de ce livre.

C'est que je ne m'associe pas à l'idée que la France est pionnière dans tous les domaines, particulièrement ceux de la pensée.
Même si Claude Allègre est un des pionniers les plus connus en France de l'examen scientifique des phénomènes climatiques en opposition aux mages qui ont la faveur des médias, il n'est pionnier (en France) que par l'ignorance dans laquelle la France est tenue de ce qui se passe d'important sur le reste de la planète.

Ce qui n'enlève rien à la valeur et au courage de Claude Alègre à s'opposer à la subreptice manoeuvre politique inauguré par la Stasi de sinistre mémoire avec la création de la dernière créature qu'elle nous a laissée en héritage : les Grünen.

Les idéologues doctrinaires ont tout mon mépris et ceux qui s'y opposent mon respect, sympathiques à mes yeux ou pas, ce en quoi je suis aussi de ton avis.

D'accord avec toi sur cette analyse et j'ai bien précisé que j'émettais de fortes réserves sur ce personnage mais sur ce sujet particulier ... je suis assez "pour" ...

Pour des raisons "historiques" personnelles, j'ai pas mal hanté l'autre côté du rideau métallique ... j'y ai même vécu (es ist lange, lange her, ...) ... je n'ai pas observé un quelconque encouragement des autorités de l'époque à l'endroit des "grûnen" de l'ouest ... et le moins que l'on puisse dire, est que la défense de l'environnement n'était pas au centre de leurs préoccupations ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 13:51

Bernard75 a écrit:
Sylvette a écrit:
Bernard75 a écrit:
Un gigantesque monceau d'immondices de la taille du Texas vient d'être découvert dans l'Atlantique Nord. Bouchons de bouteille, cartouches vides, morceaux de cagettes, filets, et une myriade de minuscules fragments de plastique : telle est la moisson récoltée dans l'océan Atlantique nord par les scientifiques de la Sea Education Association (SEA).

Les océanographes employés par cette organisation non gouvernementale américaine, spécialisée dans la formation des étudiants, ont révélé lors d'un congrès à Portland (Oregon) l'existence de ce qu'ils appellent un vaste «continent» de déchets plastiques dans l'Atlantique.

Cette gigantesque décharge se situe à 500 milles nautiques (926 km) des côtes américaines, et son centre se trouve à la latitude d'Atlanta.

Ces détritus sont présents jusqu'à au moins 10 m de profondeur. Les vents dans cette partie du globe sont faibles et les courants tournent sur eux-mêmes. Résultat : les déchets sont pris au piège dans ce qu'on appelle une gyre. Cette pollution provient notamment des navires et des rejets des des continents riverains de l'Atlantique, transportés par le vent et les fleuves vers la mer. Une première décharge de ce type avait été découverte en 1997 dans le Pacifique.
Les principales victimes sont les animaux marins. Des effets néfastes ont été démontrés sur 260 espèces. Il n'est pas possible de nettoyer l'océan. Selon les chercheurs, la seule solution est de ne pas le jeter de détritus dans l'environnement, et d'opter pour des matériaux alternatifs biodégradables.

Pourquoi "de la taille du Texas", lorsqu'on sait que la superficie du Texas est a peu pres celle de la France plus celle de la Belgique, pourquoi n'avoir pas ecrit puisque le texte est en francais: "superieure a la taille de la France"?

Question rhetorique, bien sur.

On ne peut que supposer que l'auteur n'a jamais visite le Texas ou il vous en coute (et ce n'est pas d'hier) $ 500 de jeter un papier a terre dont la maxime est "Don't mess with Texas" (n'oubliez pas le double sens non plus ), et qu'il s'est fait plaisir en attaquant l'etat qui ne l'est plus beaucoup depuis que Pres. Bush a quitte la Maison Blanche.

A mon avis Sylvette, ce texte doit émaner d'un anglo-saxon qui ignore même l'existence de la France et de la Belgique ... ou alors, d'un nostalgique qui voit dans le Texas un univers impitoyable ...

Ceci dit, chère Sylvette, j'ai vecu un certain temps aux Etats Unis mais il ne me serait pas venu à l'idée de poser longtemps mes valises au Texas ... pas plus qu'en Arkansas ou dans le Wyoming ...

Oh... Bernard, au vu du bon gout dont vous faites si souvent preuve, un manquement que les Texans regretteront certainement a jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 19:06

Bernard75 a écrit:
[...] Pour des raisons "historiques" personnelles, j'ai pas mal hanté l'autre côté du rideau métallique ... j'y ai même vécu (es ist lange, lange her, ...) ... je n'ai pas observé un quelconque encouragement des autorités de l'époque à l'endroit des "grûnen" de l'ouest ... et le moins que l'on puisse dire, est que la défense de l'environnement n'était pas au centre de leurs préoccupations ...
Exact, la défense de l'environnement était le moindre de leurs soucis, tout comme pour le tireurs de ficelles d'aujourd'hui.

Tout l'intérêt était de fédérer cette masse pétrie de bonnes intentions et d'amour universel qu'étaient les braves gens nourris de pacifisme, d'anti-nucléaire, pro Vietnam du Nord communiste et agresseur, adorateurs de Mao, hippies, autour d'un même idéal : l'écologisme, qui allait détruire notre sociéte libre et capitaliste bien mieux que le communisme soviétique qui périclitait déjà.

Bref, les écologistes sont la version moderne de ce que Lénine appelait "les idiots utiles"

C'est ma constatation et pas que la mienne, mais bon...

(Danny le rouge le reste à coeur, c'est juste en surface qu'il a verdi... Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EddieCochran

avatar

Masculin Nombre de messages : 12705
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 19:57

23 -

Citation :
(Danny le rouge le reste à coeur, c'est juste en surface qu'il a verdi... Wink )

Bonsoir Cher Biloulou,

Vous trouvez ? Je vois qu'il a surtout blanchi (et grossi, mais ça se conçoit avec cette malbouffe à tous les rateliers).

Est-il encore élu de kekchose en Allemagne sa seconde première patrie ?

_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   7/3/2010, 20:47

EddieCochran a écrit:
Vous trouvez ? Je vois qu'il a surtout blanchi (et grossi, mais ça se conçoit avec cette malbouffe à tous les rateliers).
Est-il encore élu de kekchose en Allemagne sa seconde première patrie ?
Bonjour Eddie ! sunny

Manger à tous les rateliers ? La variété est pourtant un gage de bonne alimentation, n'importe quel nutritionniste vous le dira...
Non, non, aucune variété chez Dany, ses changements de couleur sont comme les dragées de baptême, l'intérieur reste le même.

Honte sur moi, je n'ai aucune idée sur ses éventuels succès électoraux en Allemagne.

Peut-être roi du jambonneau et de la choucroute ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Belle Planète Bleue   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Belle Planète Bleue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 29Aller à la page : 1, 2, 3 ... 15 ... 29  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: