Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Les Cohortes Célestes ont le devoir et le regret de vous informer que Libres Propos est entré en sommeil. Ce forum convivial et sympathique reste uniquement accessible en lecture seule. Prenez plaisir à le consulter. Merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivant
AuteurMessage
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/2/2010, 16:50

Rappel du premier message :


Offensive de l'Otan en Afghanistan




[ 15/02/10

]


Les
responsables militaires de l'Otan se disaient hier satisfaits au
deuxième jour de leur offensive à Marjah, un bastion des talibans dans
le sud de l'Afghanistan. Cette opération, annoncée depuis plusieurs
semaines et présentée comme un tournant éventuel de la guerre,
« progresse bien », a affirmé le conseiller à la sécurité nationale du
président Barack Obama,
le général James Jones, qui a ajouté : « c'est un moment important
parce que c'est la première fois que nous regroupons tous les aspects
de la nouvelle stratégie » de Barack Obama. Les talibans semblent
n'opposer qu'une faible résistance en ayant recours aux mines et aux
snipers. Ils n'ont jamais opposé de résistance frontale aux précédentes
offensives, privilégiant une tactique de harcèlement avant de se
replier dans les montagnes ou de se fondre dans la population. L'armée
afghane, qui participe à l'opération Mushtarak aux côtés de
15.000 militaires américains et britanniques, a assuré que 20 talibans
avaient été tués. Mushtarak, la plus ample offensive de l'Otan depuis
le renversement des talibans en 2001, vise à restaurer l'autorité du
gouvernement dans la province du Helmand.

http://www.lesechos.fr/info/inter/020365731972-offensive-de-l-otan-en-afghanistan.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm

AuteurMessage
kalawasa



Nombre de messages : 10293
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 12:10

Mab a écrit:
Et je ne trouve pas pour autant qu' "islamophobie" soit un vilain mot; on a le droit de ne pas aimer une ideologie qui se reclame tellement de la haine et de la mort. Il y a fort à parier que lorsque les gens normaux de l'islam l'admettront, au lieu de se placer en victimes, ils feront un menage radical.

Merveilleuse Mab, qui évolue tellement bien.....

Hier, j'ai passé la journée avec des personnes qui , il y a encore un an, étaient des bisounours pur jus : ils sont devenus pires que moi ! Et sans complexe ! Y a peut-être quand même de l'espoir....
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Masculin Nombre de messages : 23689
Localisation : belgique
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 12:13

@kalawasa a écrit:
Mab a écrit:
Et je ne trouve pas pour autant qu' "islamophobie" soit un vilain mot; on a le droit de ne pas aimer une ideologie qui se reclame tellement de la haine et de la mort. Il y a fort à parier que lorsque les gens normaux de l'islam l'admettront, au lieu de se placer en victimes, ils feront un menage radical.

Merveilleuse Mab, qui évolue tellement bien.....

Hier, j'ai passé la journée avec des personnes qui , il y a encore un an, étaient des bisounours pur jus : ils sont devenus pires que moi ! Et sans complexe ! Y a peut-être quand même de l'espoir....

Tu dois demander la nationalité Corse cheers
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 12:24

@Mara-des-bois a écrit:
@Biloulou a écrit:
Je viens de survoler dans Atlantico du 15/06/2016 le projet en cinq points de Bruno Lemaire pour vaincre le terrorisme islamiste.
Le point n°4 m'a semblé particulièrement pertinent, je vous le transmets.


Je le trouve extremement bizarre et je me demande qui est ce monsieur Le Maire (il vit en France ?) :
quelle defaite culturelle ? Les français et assimilés ne sont-ils pas majoritaires ? Que je sache, on ne vient pas en France visiter les mosquées et causer le "petit negre algerien"* ? Le couscous n'est pas le plat national et la mode autant que la rue n'acceptent pas le burkini et autres delires qui font passer la femme pour un instrument diabolique et l'homme un abruti gouverné par sa zigounette -encore qu'il y aurait à debattre quand aux ravages des trililis mal dressés Rolling Eyes ...
Les references sont Voltaire et Proust, l'histoire est celle des celtes et des latins, et meme si les responsables de l'educ nat appuient comme des malades sur les prouesses de la minorité coloniale de l'armée, ça ne changera ni le socle, ni ce qui est ecrit. (...)

Quand je disais particulièrement pertinent.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 14:31

@Charly a écrit:
Tu dois demander la nationalité Corse


...ou bretonne....

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 14:46

Et brigite bardot elle fait rien la ? Corses bretons égorgeurs de cochons
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 14:48

Ils ont inventés le hallal avant les musulmans
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Masculin Nombre de messages : 23689
Localisation : belgique
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 15:13

@Kalawasa a écrit:
...ou bretonne....

celtes , certes
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 16:12

Rick Hunter a écrit:
Et brigite bardot elle fait rien la ? Corses bretons égorgeurs de cochons

Il n'y a pas qu'eux, c'est même très répandu...
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 19:34

Du tueur de Nice à celui d’Ansbac (Allemagne), plusieurs auteurs d'attentats récents auraient souffert de troubles psychiatriques. Ces actes ne sont pourtant pas à mettre sur le compte de la folie pour le psychiatre Samuel Leistedt.

Mohamed Lahouaiej Bouhlel, le tueur de Nice, présentait un profil ultra violent, et souffrait de "crises" au cours desquelles il "cassait tout", a expliqué son père dans différents médias. L’adolescent de 18 ans qui a assassiné 9 personnes à Munich le 22 juillet avait reçu un suivi psychiatrique, tout comme le réfugié syrien qui s’est fait exploser deux jours plus tard à l’entrée d’un festival de musique à Ansbach, en Allemagne, faisant 15 blessés. Ces passages à l’acte à visée meurtrière terrifient et sont parfois mis sur le compte d’un grave déséquilibre mental. Une analyse qui n’est pas forcément pertinente selon le docteur Samuel Leistedt, psychiatre et professeur en psychiatrie à l'Université libre de Bruxelles, à l'université de Mons et aux États-Unis, expert auprès des tribunaux, qui a beaucoup travaillé sur le terrorisme.

France 24 : Y-a-t-il un lien entre passage à l’acte terroriste et pathologie psychiatrique ?

Il est fondamental de comprendre que le terroriste n’est pas un malade au sens psychiatrique du terme, dans le sens où la littérature scientifique l’entend. On ne trouve pas de trace de véritable maladie mentale chez ceux qu’on a pu étudier, même si on peut trouver des traits de personnalité très narcissiques, paranoïaques, cela ne suffit pas pour relever de la pathologie.

Ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant... Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   15/8/2016, 20:01

@kalawasa a écrit:
(...) Il est fondamental de comprendre que le terroriste n’est pas un malade au sens psychiatrique du terme, dans le sens où la littérature scientifique l’entend. On ne trouve pas de trace de véritable maladie mentale chez ceux qu’on a pu étudier, même si on peut trouver des traits de personnalité très narcissiques, paranoïaques, cela ne suffit pas pour relever de la pathologie.
Ça va sans dire, mais ça va mieux en le disant... Basketball

Encore heureux, il y a d'astucieux escamoteurs à tous les niveaux de l'intelligentzia capables de tout pour excuser l'inexcusable.
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   16/8/2016, 11:32

Nouveau front en Afrique : l'Etat islamique ordonne à sa franchise Boko Haram de massacrer les Chrétiens


Au début de ce mois d’août, un dénommé Abu Musab al-Barnawi annonçait avoir pris la tête de Boko Haram. Son premier message était aussi clair que concis : sous son règne, la priorité sera de tuer les Chrétiens. Dans une interview publiée par Daech, Al-Barnawi menace de faire exploser des églises et de tuer des Chrétiens, mais de ne plus s’attaquer aux lieux fréquentés par les musulmans


Boko Haram s'humanise : plus touche aux musulmans ! sunny

Qu'en pense le pape qui ramène des charters de migrants musulmans de Lesbos et de Pologne? Coucherait-il avec Angela ?
pig
Revenir en haut Aller en bas
Marieden

avatar

Féminin Nombre de messages : 5695
Age : 16
Date d'inscription : 03/12/2014

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   17/8/2016, 07:05

@kalawasa a écrit:

Nouveau front en Afrique : l'Etat islamique ordonne à sa franchise Boko Haram de massacrer les Chrétiens



Qu'en pense le pape qui ramène des charters de migrants musulmans de Lesbos et de Pologne? Coucherait-il avec Angela ? [/b] pig

pour l'instant, c'est FH qui est son invité pig pig Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   17/8/2016, 07:26

Une petite bombe atomique stratégique et vitrifiez-moi tout ça ! Rompez !
(Si le napalm ne suffit pas, bien entendu) Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   17/8/2016, 08:27

Bilooulou a écrit:
Une petite bombe atomique stratégique et vitrifiez-moi tout ça ! Rompez !

Pas de propos alambiqués et circonlocutions amphigouriques : bravo Biloulou ! sunny



Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   17/8/2016, 08:51

@kalawasa a écrit:
Pas de propos alambiqués et circonlocutions amphigouriques : bravo Biloulou ! sunny

Attends, je vais chercher mon dico suméro-ougaritique / français et je reviens.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Marieden

avatar

Féminin Nombre de messages : 5695
Age : 16
Date d'inscription : 03/12/2014

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   17/8/2016, 08:53

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   17/8/2016, 10:55

@Marieden a écrit:
Very Happy

Ah, c'est vous qui l'avez ?
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Masculin Nombre de messages : 23689
Localisation : belgique
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   18/8/2016, 14:31

Revenir en haut Aller en bas
Marieden

avatar

Féminin Nombre de messages : 5695
Age : 16
Date d'inscription : 03/12/2014

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   18/8/2016, 17:20

Justice : un islamiste reçoit de l'argent de l'Etat pour "préjudice moral"

Un Belgo-Tunisien a reçu 6 000 euros au titre du préjudicmorale , après un non-lieu dans une affaire où il était mis en cause pour un projet d'attentat.

L'Etat a été contraint d'indemniser l'islamiste Farouk Ben Abbes, au titre du préjudice moral car l'homme, soupçonné de préparer un attentat, avait été mis en détention provisoire pendant trois mois, indique Le Parisien.

Ce Belgo-Tunisien de 31 ans est actuellement assigné à résidence à Toulouse (Haute-Garonne) et doit pointer régulièrement au commissariat de la ville, en raison de sa dangerosité supposée.

En effet, Farouk Ben Abbes est une "figure de l'islam radical", note le quotidien, et même un ami "intime" de Fabien Clain, le djihadiste qui a revendiqué les attentats du 13 novembre à Paris. Par ailleurs, il est soupçonné d'avoir été en relation avec une filiale d'Al-Qaïda entre Gaza et l'Egypte.

Soupçonné de préparer un attentat au Bataclan

L'indemnisation que l'Etat a été contraint de lui reverser fait suite à l'aboutissement d'un recours pour une détention injustifiée de près de 3 mois entre 2010 et 2011. A cette époque, Farouk Ben Abbes avait été mis en examen dans le cadre d'un premier projet d'attentat contre le Bataclan, notamment sur la foi d'informations venues des services égyptiens. Mais faute de preuves, un non-lieu est prononcé, ouvrant la voie à un dédommagement financier.

La cour d'appel de Paris donne raison à Farouk Ben Abbes qui doit recevoir 20 000 euros pour préjudices moral et matériels. Mais le ministère de la Justice dépose alors un recours. La Commission nationale de réparation des détentions, chargé du dossier, donnera partiellement raison à Farouk Ben Abbes, ne retenant que le préjudice moral, soit une facture de quelque 6 000 € pour l'Etat auxquels s'ajoutent des frais de justice.

Si cette décision "fait grincer des dents les très rares magistrats et policiers dans la confidence", comme l'écrit Le Parisien, il s'agit pourtant d'une stricte application de la loi. "La référence à un préjudice moral s'agissant d'un islamiste rejetant frontalement les valeurs démocratiques peut susciter un certain malaise", confie toutefois un avocat pénaliste.

cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Masculin Nombre de messages : 23689
Localisation : belgique
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   18/8/2016, 17:47



Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   19/8/2016, 08:10

Faire exception à l’État de droit
(Les 4V - Par Gaël Nofri - le 18/08/2016)





l y a quelques mois, les attentats qui avaient ensanglanté Paris et notre pays conduisaient le Président de la République à réclamer l’Etat d’urgence. Une forme d’organisation institutionnelle temporaire censée répondre à un certain nombre d’enjeux spécifiques eux aussi temporaires.


A cette occasion, j’avais appelé à « Penser l’Etat d’exception », c’est-à-dire à définir un cadre légal nouveau, mieux adapté aux circonstances que nous vivons, permettant une action plus absolue c’est-à-dire, au sens étymologique du terme, déliée de l’Etat. Aujourd’hui, lorsque Droite et Gauche s’opposent autour de la question du respect de «l’Etat de droit», c’est en réalité de ce même sujet dont il s’agit. Nul ne pense évidemment qu’il soit pertinent de placer l’action de l’Etat «hors le droit», mais nul ne peut nier la nécessité de répondre aux enjeux présents en faisant évoluer la Constitution afin que celle-ci prévoie, intègre et encadre la «nécessaire organisation du déséquilibre des pouvoirs».

Aujourd’hui, dans notre Constitution, l’article 36 permet de transférer un certain nombre de pouvoirs à l’autorité militaire en déclarant «l’Etat de siège» et l’article 16, dit «des pleins pouvoirs», permet une concentration temporaire des pouvoirs afin de rétablir le fonctionnement régulier des pouvoirs qui aurait été interrompu. Ces deux cas sont, nous le voyons bien, particulièrement restreints et contraints.

La seule utilisation de l’article 16 eut lieu du 23 avril au 9 septembre 1961. Ce choix du Général de Gaulle, avait, à l’époque, porté à polémique pour deux raisons : sa longueur mais aussi, et peut-être surtout, son bien fondé.

L’article 16 s’applique en effet «Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu(…)». L’usage de la locution «et» tendrait à faire de ces deux circonstances, des conditions cumulatives. Or, il serait faux de prétendre que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels était alors interrompu. A l’époque, le Président du Conseil Constitutionnel Léon Noël avait d’ailleurs émis un avis négatif sur le recours à l’article 16, avis dont le Président ne tint pas compte.

Dans l’arrêt Rubin de Servens du 2 mars 1962, le Conseil d’Etat a expliqué que le choix de mettre en application l’article 16 relevait d’un acte de gouvernement et ne pouvait dès lors, pas faire l’objet d’un contrôle d’opportunité de la part du Conseil d’Etat.

Ce n’est pas seulement là un débat de constitutionalistes, mais bien une affaire politique : l’opportunité d’ajourner l’application du droit régulier est, en soi, une affaire de Gouvernement et par là même de bonne administration du pays.

Or, état de siège et pleins pouvoirs, représentent des circonstances spécifiques, mais aussi des interdits idéologiques pour la Gauche. Faut-il rappeler que, depuis «Le Coup d’Etat permanent» de François Mitterrand jusqu’en 2008, à l’occasion du fameux Comité Balladur où le socialiste Jack Lang annexait en observations personnelles : «Je souhaite que l’article 16 soit purement et simplement abrogé. (…) Il est au mieux inutile et au pire dangereux», les pleins pouvoirs ont toujours fait l’objet d’attaques de la Gauche ?

Quant à l’état de siège, celui-ci, outre qu’il ne correspond en rien à la situation actuelle du pays, représente une transgression philosophique pour la Gauche. Elle qui n’a concédé la prise de conscience que nous étions en guerre que du bout des lèvres, ne supporterait sans doute pas de pousser cette logique jusqu’à son terme : dans la guerre, l’Armée apparaît bien souvent comme un recours enviable.

Or, tel n’est pas, à l’évidence, le sentiment du Gouvernement, lequel n’accepte l’opération Sentinelle, qui fait de la France le premier théâtre de déploiement de nos soldats, que dans la mesure où ceux-ci ne font pas des opérations de militaires mais d’agents de surveillance de la voie publique.

Face à ces deux écueils techniques et idéologiques, l’inscription dans notre Constitution de l’état d’urgence, un temps suggéré par François Hollande, n’aurait pas eu le moindre effet positif. Les mesures contenues dans ce dispositif, qui bénéficie déjà d’un cadre législatif précis, visent pour la plupart à limiter la liberté de circulation des Français et à élargir le champ d’action des Préfets. Cela reste sous dimensionné pour un pays qui sait avoir sur son sol et en son corps un nombre importants de combattants ennemis décidés à le frapper.

Le fond de la difficulté devant laquelle se trouve aujourd’hui le législateur français, se trouve en réalité résumé par les mots de François Hollande devant le Congrès : la Gauche voulait « un statut en tous points conformes avec le respect des libertés publiques ». Or, état de siège, pleins pouvoirs, et dans une certaine mesure état d’urgence sont des états spécifiques qui contiennent en soi des dispositions tout aussi spécifiques, lesquelles inscrivent dans l’Etat de droit de nécessaires sacrifices aux libertés individuelles. Car, que serait un Etat d’exception qui ne ferait aucune exception à l’état du droit habituel ? Si dans le statut envisagé toutes les libertés publiques sont maintenues, si toutes les garanties des libertés publiques sont confirmées, si l’état actuel du droit est sacralisé, chacun se demande bien ce que le régime de crise envisagé peut apporter de plus à la situation actuelle. Loin de prendre conscience des réalités et de s’y adapter, François Hollande et son Gouvernement sont depuis six mois dans la grande tradition incantatoire de la Gauche.

Charles Peguy écrivait en son temps que la « capitulation est essentiellement une opération par laquelle on se met à expliquer au lieu d’agir ». Depuis le discours du 16 Novembre 2015 au Congrès, le Gouvernement a-t-il agit ou bien commenté ?
Ce que nous ne prévoyons pas, nous le subirons.

Ce phénomène n’est pas nouveau : depuis la Rome Antique et le fameux concept de « dictature républicaine » en passant par Bodin, Machiavel, Locke ou Rousseau, c’est une grande leçon de l’Histoire que de constater que les institutions républicaines, les démocraties et les pouvoirs tempérés connaissent des situations de crise exceptionnelles, nécessitant parfois des réponses tout aussi exceptionnelles. Celles-ci impliquent inévitablement l’effacement temporaire de l’état du droit en vigueur.

Dans des cas comme celui que nous vivons aujourd’hui et plus encore depuis les attentats de Nice, le danger est grand qu’une inaction gouvernementale devienne le berceau d’une violation du droit. A trop vouloir nier les réalités et leur urgence, celles-ci ressurgissent parfois de façon cruelle et hors de tout cadre légal maîtrisé. Le risque est ici de voir cette situation de fait s’inscrire dans le durée et dans l’opposition à ses institutions jugées illégitimes car inadaptées. Les dispositions constitutionnelles d’exception visent justement à éviter de tels dangers en inscrivant ces cas dans un cadre constitutionnel. Il s’agit de prévoir la réalisation du droit par l’effacement temporaire du droit, seule condition au maintien définitif du droit.

François Hollande ne disait pas autre chose au lendemain du Bataclan lorsqu’il annonçait vouloir «faire évoluer la Constitution, pour permettre aux pouvoirs publics d’agir, conformément à l’Etat de droit, contre le terrorisme». Changer l’Etat de droit pour encadrer jusqu’à l’action exceptionnelle du Gouvernement était la réponse aux enjeux …

Pourtant, une réforme constitutionnelle d’importance, répondant aux circonstances et aux besoins actuels, est nécessaire afin de permettre à l’exécutif de recourir aux pouvoirs exceptionnels en distinguant ceux-ci des procédures spécifiques existantes. Un état d’exception qui placerait, temporairement, et de façon encadrée, un certain nombre de prérogatives de sécurité publique entre les seules mains de l’exécutif permettrait de garantir l’action publique dans des cas de crise grave tout en incorporant ces dispositions au cadre constitutionnel et donc à l’Etat de droit.

En 1961, contre l’avis du Président du Conseil Constitutionnel, Charles de Gaulle maintint en application l’article 16. Son motif était simple : il s’agissait de rétablir «l’autorité de l’Etat». Plus que jamais, il nous faut penser et construire le cadre institutionnel qui répondra demain à cette exigence impérieuse de «rétablir l’autorité de l’Etat».

Mais les institutions, fussent-elles exceptionnelles, ne seront au final que ce que les hommes en feront. Cela pose la question des hommes, lesquels ne sont, hélas, pas tous exceptionnels.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Enfin, c'est dit, il fallait bien commencer par quelque chose....
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   19/8/2016, 08:43

@Biloulou a écrit:
L’article 16 s’applique en effet «Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu(…)». L’usage de la locution «et» tendrait à faire de ces deux circonstances, des conditions cumulatives.

Nous y voilà : en plein dans les discussions byzantines sur le sexe des anges !
Voilà à quoi servent nos Conseillers d'Etat, nos Conseillers Constitutionnels, nos Députés, nos Sénateurs, nos Constitutionnalistes émérites, nos Enarques, nos Journaleux spécialistes : discutailler sur l'opportunité d'utiliser la locution "et" au lieu de "ou", tout en regardant un pays qui s'enfonce et (ou) une civilisation qui disparait !    
Revenir en haut Aller en bas
Charly

avatar

Masculin Nombre de messages : 23689
Localisation : belgique
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   22/8/2016, 09:20

L'imam radical de Dison et son fils interpellés

L’imam verviétois Shayh Alami, sa femme et leur fils ont été interpellés dimanche par la police fédérale. La police fédérale s’est rendue peu après 17h00 dimanche au domicile de l’imam, situé rue d’Andrimont à Dison.




La famille a dans un premier temps été auditionnée dans la soirée par les forces de l’ordre. Selon l’Avenir, le fils de l’imam sera présenté lundi à un juge de la jeunesse.

Shayh Alami est sous la menace d’un double arrêté d’expulsion du fédéral, tandis que son fils avait été aperçu dans une vidéo dans laquelle il tenait des propos très menaçants envers les chrétiens.

Depuis la mise en ligne « publique » de la vidéo, le dossier était passé entre les mains de l’instruction, bien que relevant du parquet de la jeunesse.


Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   24/8/2016, 08:19

Les djihadistes ont-ils gagné la guerre ?
(Les 4v - 23 août 2016 par Guy Milliere)





J’aimerais penser que les djihadistes n’ont pas gagné la guerre, et c’est pour cela que j’ai mis un point d’interrogation dans le titre de cet article, mais, si j’observe froidement la situation présente, il m’est difficile de ne pas constater certains faits.

L’Église catholique en France a adopté ces derniers temps une attitude qui ressemble à une reddition sans conditions.
Elle a défini l’assassinat du prêtre Jacques Hamel comme un « crime barbare », et non com­me un crime djihadiste.

Aucune question n’a été posée par elle à l’islam et, au contraire, des prêtres sont allés dans des mosquées dire qu’ils priaient le même Dieu que les musulmans – ce qui est théologiquement inexact.

La conférence des évêques de France a invité les musulmans à se rendre dans les églises et les cathédrales, comme si l’islam n’avait aucune part de responsabilité.

Les dirigeants politiques ont, eux aussi, adopté une attitude de reddition sans conditions : quand bien même certains d’entre eux demandent des mesures plus fermes et plus radicales contre le « terrorisme », ils parlent de terrorisme, à la rigueur d’islam radical, mais ils ne posent pas non plus de question à l’islam.
Quasiment tous évoquent la nécessité de renforcer un « is­lam de France » qui n’existera jamais ailleurs que dans leurs esprits soumis et anesthésiés.
Leur attitude est tristement logique, comme celle de l’Église catholique en France.

Dès lors que la population française est à 10 % musulmane et que, chez les moins de vingt-cinq ans, la proportion de musulmans dépasse maintenant les 25 %, des tendances nettes sont à l’œuvre.
Dès lors que la population non musulmane s’amoindrit et vieillit, alors que la population musulmane s’accroît et est porteuse de jeunesse et de vigueur, un avenir se dessine.

Dès lors que les élections dépendent de l’électorat musulman et que la délinquance musulmane est importante, l’avenir implique, pour certains, d’éviter de prendre des risques et d’agir comme si toute résistance était inutile.

Quiconque regarderait la France d’il y a quarante ans et la comparerait à la France d’aujourd’hui verrait s’opérer ce que Re­naud Camus a appelé le grand remplacement.
Quiconque écouterait les discours tenus il y a quarante ans et les comparerait aux discours d’aujourd’hui verrait toute la différence.
Il y a quarante ans, critiquer l’islam était encore possible et la notion même de « racisme islamophobe » n’existait pas.

Le ramadan n’était pas considéré comme une fête française. Les femmes portant le voile et les hommes portant barbe et djellaba étaient des exceptions.
L’obscène « burkini », aux allures d’insultes vis-à-vis de toutes les Occidentales « impudi­ques », n’existait pas.
L’idée qu’un jour se rendre dans une salle de concert ou aller assister à un feu d’artifice impliquerait de risquer d’être tué au nom d’Allah était peu ou prou inconcevable.

Seuls ceux qui avaient connu les atrocités commises pendant la guerre d’Algérie pouvaient imaginer qu’un jour, les mêmes causes produiraient les mêmes ef­fets et qu’il pourrait se commettre en France des crimes abominables au nom de l’islam.

Il y a quarante ans, le danger essentiel semblait venir du communisme soviétique.
Quand celui-ci est tombé, certains ont pensé que le péril totalitaire appartenait à un passé révolu.
Le totalitarisme islamique n’attendait que le moment propice pour renaître de ses cendres encore chaudes.

Il tuait, à l’époque, des Juifs en Israël et des chrétiens au Pro­che-Orient, mais personne n’y prêtait attention.
Quand il a commencé à susciter des émeutes en France, nombre de commentateurs ont détourné le regard.
Quand certains lanceurs d’alarmes ont parlé de zones de non-droit et de territoires perdus de la république, ils n’ont pas été entendus.
Désormais, il est très tard, vraiment très tard. Peut-être trop tard.

Tous les musulmans ne sont pas djihadistes, non ; mais tous les djihadistes sont musulmans. Ceci doit être répété inlassablement.
Le djihad fait partie intégrante de l’islam.

Devrons-nous vivre avec le djihad, dès lors que nous vivons avec l’islam ?
La réponse pourrait bien être : oui.

J’aimerais, dois-je le redire, qu’un sursaut se dessine. Je ne le vois pas venir…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: vous et moi la différence !   24/8/2016, 17:29

je viens de parcourir ce fil et cela m'a réconforté !

et oui je sens une certaine panique exprimée par vous qui vous fait proposer des solutions absurdes qui ne résoudront rien !

et oui par expérience de plus de 60 ans je sais qu'il n'y a qu'une solution contre les terroristes !

c'est de continuer sa vie tranquillement comme si leurs actes terroristes n'avaient pas lieu !

je sais cela vous semble impossible , la peur de mourir vous enlève le peu de force morale pour surmonter la frayeur que vous cause les terroristes qui frappent toujours où on se croit en sécurité !

bon courage à tous !

coco!
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   24/8/2016, 17:41

coco! a écrit:
je viens de parcourir ce fil et cela m'a réconforté !
et oui je sens une certaine panique exprimée par vous qui vous fait proposer des solutions absurdes qui ne résoudront rien !
et oui par expérience de plus de 60 ans je sais qu'il n'y a qu'une solution contre les terroristes !
c'est de continuer sa vie tranquillement comme si leurs actes terroristes n'avaient pas lieu !
je sais cela vous semble impossible , la peur de mourir  vous enlève le peu de force morale pour surmonter la frayeur que vous cause les terroristes qui frappent toujours où on se croit en sécurité !
bon courage à tous  !

coco!

Merci Coco, bon courage aussi, Lawrence sera bientôt pas loin de chez toi, c'est dire... What a Face
Pour info, ce dernier article est de Guy Millière, intellectuel français bien connu habitant aux Etats-Unis d'Amérique et particulièrement apprécié de Mab (heu...)

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lutte contre le terrorisme islamique - Défense de l'Occident
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 23 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: