Libres Propos
Frappez, entrez et soyez bienvenu !



Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   11/3/2013, 07:35

Citation :
La difficile vie des "liquidateurs" de Fukushima


Ils sont environ 3 000 à se relayer jour et nuit sur le site de la centrale accidentée de Fukushima au Japon. On les surnomme les "liquidateurs", car ce sont eux qui gèrent la catastrophe nucléaire depuis le 11 mars 2011, à l'image de celle de Tchernobyl vingt-cinq ans plus tôt. Si la situation sur le site est maintenant considérée comme stable – tous les réacteurs et piscines étant continuellement refroidis – l'inquiétude et les effets sur la santé n'en ont pas moins disparu pour ces travailleurs de l'extrême.
Nombre d'entre eux, employés par des sous-traitants de l'exploitant du site Tokyo Electric Power (Tepco), se plaignent du stress du travail, de la peur, de la solitude et de l'inconfort des longues journées passées à étouffer dans des masques, gants et blouses de protection.

Un ouvrier déclarait ainsi à Reuters : "J'ai mal au ventre et je suis constamment stressé. Quand je reviens dans ma chambre, tout ce que je peux faire, c'est me soucier du lendemain. Ils devraient nous donner une médaille." "Qui peut accepter de travailler dans ces conditions ?", s'interroge un autre.

SENTIMENT DE CULPABILITÉ ET DE RESPONSABILITÉ

Cette tension, couplée avec la critique de l'opinion quant à la lenteur des opérations de décontamination, en aurait incité plusieurs à démissionner, livre le Guardian. D'autres confient leur manque de motivation, soulevant la perspective d'une pénurie de techniciens et d'experts lorsque le nettoyage de Fukushima atteindra son étape la plus critique – le retrait du combustible usagé des piscines de stockage.

"Les travailleurs sont les plus exposés aux radiations nucléaires et ils participent d'un processus qui va durer des décennies. Pourtant, ils sont critiqués car ils appartiennent à Tepco, explique Jun Shigemura, maître de conférences au département de psychiatrie du National Defense Medical College, cité par le Guardian. Ils ne dirigent pas l'entreprise ni ne sont responsables de la catastrophe, mais ils éprouvent un sentiment de culpabilité et de responsabilité. Ils méritent plus de respect, dans la mesure où ils font l'un des métiers les plus difficiles au monde."

"Les salariés de Tepco risquent de suivre la trajectoire des vétérans de la guerre du Vietnam, qui se sont vus rejetés par la société à leur retour, ont fini sans abri, ont sombré dans l'alcoolisme et les drogues ou se sont suicidés", prévient l'expert, qui a mené une étude sur 1 500 travailleurs japonais du nucléaire.

Surtout, ces difficiles conditions de travail ne sont pas compensées par un salaire avantageux. Selon un sondage mené par Tepco auprès de 3 200 travailleurs de septembre à octobre, plus de 70 % d'entre eux gagnaient 837 yen (6 euros) de l'heure, alors que les journaliers réguliers sur les chantiers de la région peuvent toucher jusqu'à 1 500 yens (12 euros). Le droit du travail n'était par ailleurs pas respecté dans la moitié des cas et un tiers de ces salariés ne possédaient même pas de contrat de travail.

SCANDALES ET FRAUDES

Depuis deux ans, les opérations de décontamination ont été entachées de révélations sur les conditions de travail illégales et les violations des règlements sur la santé et la sécurité. Ce mois-ci, le ministère de la santé a ainsi divulgué qu'au moins 63 travailleurs de Fukushima avaient été exposés à des niveaux de radiation supérieurs à ceux enregistrés dans leurs dossiers personnels. Fin décembre dernier, 146 travailleurs Tepco et 21 sous-traitants avaient par ailleurs dépassé leur exposition maximale admissible de 100 millisieverts sur cinq ans.

Ce même mois, le quotidien Asahi Shimbun révélait que la société de construction Build-Up aurait demandé à une dizaine de ses ouvriers de recouvrir de plomb leurs dosimètres – instrument servant à évaluer le cumul de radiations auxquelles ils étaient exposés – lorsqu'ils intervenaient dans les zones les plus radioactives de la centrale accidentée afin de sous-déclarer leur exposition et permettre à la société de continuer à travailler sur le site.


Dernière édition par Ungern le 11/3/2013, 07:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hadrianwall.site.voila.fr
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   11/3/2013, 07:37

Pourtant on leurs donne de bons trucs, et ils refusent !!!

Citation :
Fukushima : des ouvriers contraints de mentir sur la radioactivité
Le Monde.fr avec AFP | 22.07.2012 à 08h51


Un sous-traitant intervenu sur le site nucléaire accidenté de Fukushima au Japon aurait poussé ses ouvriers à sous-déclarer le niveau de radiations auquel ils étaient soumis, vraisemblablement pour ne pas perdre son contrat, ont rapporté samedi plusieurs médias japonais.
Selon le quotidien Asahi Shimbun et d'autres médias japonais, un responsable de la société de construction Build-Up aurait demandé en décembre à une dizaine de ses ouvriers de recouvrir de plomb les dosimètres qu'ils portaient pour évaluer le cumul de radiations auxquelles ils étaient exposés, lorsqu'ils intervenaient dans les zones les plus radioactives de la centrale accidentée.

Cette demande visait apparemment à sous-déclarer leur exposition afin que la société puisse continuer à travailler sur le site, rapportent ces médias. Ces ouvriers ont été engagés pendant environ quatre mois, entre décembre 2011 et mars 2012, pour isoler les tuyaux d'une installation de traitement des eaux, a précisé de son côté l'agence Kyodo News. L'agence de presse Jiji et d'autres quotidiens indiquent que le ministère de la santé, du travail et des affaires sociales a commencé à enquêter à ce sujet.

UN BOÎTIER EN PLOMB

Plusieurs ouvriers de Build-Up ont confié à l'Asahi Shimbun qu'en décembre, un haut responsable de la société, leur superviseur sur place, leur avait expliqué qu'il portait un boîtier en plomb et leur avait demandé d'en faire de même. Ce responsable leur aurait expliqué que s'ils ne truquaient pas leur niveau d'exposition, ils atteindraient rapidement le niveau maximal annuel légal de 50 millisieverts, selon le quotidien, qui précise que les ouvriers sont en possession d'un enregistrement du briefing. Certains ouvriers ont refusé de recouvrir leur dosimètre et ont quitté la société, poursuit encore l'Asahi Shimbun. Ni le ministère, ni la société Build-Up n'ont pu être joints samedi matin.

L'accident nucléaire de la centrale de Fukushima Daiichi, exploitée par la compagnie d'électricité Tokyo Electric Power (Tepco), le plus grave depuis la catastrophe de Tchernobyl (Ukraine) en 1986, est survenu après un séisme de magnitude 9 dans la région du Tohoku (nord-est) qui a déclenché un tsunami sur tout le littoral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hadrianwall.site.voila.fr
jam

avatar

Masculin Nombre de messages : 1404
Age : 62
Localisation : saint-nectaire land
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   12/3/2013, 21:40

le retour à la normale ne devrait pas tarder, la centrale est en de bonnes mains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   12/3/2013, 22:24

Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   11/4/2013, 20:25

Nouvelle fuite d'eau très radioactive à Fukushima


http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/fukushima-nouvelle-fuite-d-eau-tres-radioactive_1239443.html?xtor=EPR-181-[XPR_Quotidienne]-20130411--188867719@239515886-20130411144439


Citation :
L'eau radioactive en question provient du refroidissement des réacteurs ravagés. Elle est partiellement décontaminée et recyclée pour continuer à refroidir le combustible, mais il existe un excédent encore très radioactif qui doit être stocké avant de passer dans un deuxième dispositif de filtrage, actuellement en cours de test. Tepco a décidé de ne plus utiliser les réservoirs souterrains et de stocker toute l'eau dans des cuves spéciales (comme c'est déjà le cas pour plus de 200 000 tonnes de liquide contaminé), mais pour ce faire il doit en installer de nouvelles.

Il faudra attendre début juin avant que tous les réservoirs souterrains soient vidés. Les problèmes se multiplient ces dernières semaines à la centrale Fukushima Daiichi mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011, ce qui a conduit la compagnie à mettre en place une cellule de crise et les autorités à ordonner d'agir vite pour calmer la situation. La semaine passée, Tepco avait notamment rapporté une interruption du système de refroidissement de la piscine de désactivation du combustible usé du réacteur 3, une avarie vraisemblablement provoquée par des travaux pour empêcher une récidive d'une grave panne d'électricité survenue les 18 et 19 mars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   9/7/2013, 20:34

Citation :
Fukushima : hausse phénoménale du taux de césium radioactif

Le Monde.fr  09.07.2013

Le gérant de la centrale accidentée de Fukushima a annoncé mardi 9 juillet avoir constaté une multiplication par 90 en trois jours du niveau de césium radioactif dans un puits de prélèvement situé entre les réacteurs et la mer. Cette énième mauvaise découverte suscite de nouvelles interrogations sur la propagation de l'eau souterraine contaminée.

Selon les prélèvements effectués le 8 juillet, l'eau souterraine en un point situé à environ 25 mètres de la mer contenait 9 000 becquerels de césium 134 par litre et 18 000 becquerels de césium 137, contre respectivement 99 becquerels/litre et 210 becquerels/litre trois jours auparavant. Le facteur de multiplication dans ce court laps de temps est de 91 fois dans le premier cas et 86 fois dans le second.

INCERTITUDES SUR UNE POSSIBLE CONTAMINATION

"Nous ne sommes pour le moment pas en mesure de dire si l'eau contaminée s'écoule ou non dans la mer", a déclaré Tepco à la presse. Le groupe promet toutefois de renforcer les contrôles et de prendre des dispositions pour empêcher de contaminer davantage l'océan Pacifique voisin.

Le 5 juillet, Tepco avait déjà découvert au même endroit un niveau phénoménal d'autres éléments radioactifs, en l'occurrence une quantité de strontium 90 et d'autres éléments produisant des rayons bêta, de 900 000 becquerels/litre. Le 8 juillet, le niveau de ces substances était à peu près identique, 890 000 becquerels/litre, soit plusieurs milliers de fois le plafond admis pour l'eau de mer.

Tepco avait expliqué que le point de prélèvement se situe là où passe un tuyau et où s'étaient déversées de grandes quantités d'eau contaminée le mois suivant la catastrophe nucléaire, soit en avril 2011. Cela n'explique toutefois pas l'augmentation soudaine des quantités de césium.
http://www.lemonde.fr/japon/article/2013/07/09/fukushima-hausse-phenomenale-du-taux-de-cesium-radioactif_3444531_1492975.html
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   9/7/2013, 20:35

Fuites d'eau radioactive, départ de feux... les incidents se multiplient à la centrale nucléaire de Fukushima

LE MONDE | 05.07.2013


http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/07/05/les-incidents-se-multiplient-a-la-centrale-nucleaire-de-fukushima_3443043_3244.html
Revenir en haut Aller en bas
ToG

avatar

Masculin Nombre de messages : 588
Age : 64
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   10/7/2013, 04:46

Jonas. a écrit:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/07/05/les-incidents-se-multiplient-a-la-centrale-nucleaire-de-fukushima_3443043_3244.html

le gouverneur du département de Niigata, avait clamé son opposition au projet. "Il n'y a pas plus grande manifestation de mépris pour la population", avait-il déclaré,

Oui mais quand un homme sensé a à choisir entre manifester du mépris pour les actions de biloulou qui dégringolent ou manifester du mépris pour la population,le choix rationnel est évident.

T  G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   6/8/2013, 23:02

Un jet de vapeur a été détecté jeudi 18 juillet du côté d'une piscine de stockage de matériel sur le site de la centrale accidentée de Fukushima (Japon), au cinquième niveau du bâtiment abritant le réacteur numéro trois du site atomique. C'est le personnel de l'entreprise intervenant sur la centrale qui a repéré le phénomène, selon le groupe Tokyo Electric Power (Tepco). L'origine de la vapeur reste pour l'heure inconnue mais la possibilité d'une radioactivité est écartée par l'exploitant : "Nous avons collecté des échantillons de poussière à l'endroit où la vapeur s'échappait et nous n'avons rien trouvé d'anormal", a déclaré le porte-parole de Tepco, Masayuki Ono.



Une "situation d'urgence" a été déclarée, mardi 6 août, par l'Autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) à la centrale de Fukushima, où de l'eau hautement radioactive se déverse toujours dans l'océan Pacifique, sans que l'opérateur Tepco (Tokyo Electric Power) soit en mesure de la contenir.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/08/06/situation-d-urgence-a-fukushima-en-raison-de-la-montee-des-eaux-radioactives_3457854_3244.html





Dernière édition par Personne le 6/8/2013, 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   6/8/2013, 23:07

Qu'est ce qu'on fait pour récupérer de l'eau radioactive dans la mer ?

Déjà récupérer le pétrole qui flotte à la surface,c'est pas facile,alors de l'eau radioactive ....

maintenant vous me direz,comme ça se voit moins,c'est moins grave ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hadrianwall.site.voila.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   21/8/2013, 21:13

Citation :
A Fukushima, la dernière fuite de réservoir classée en "incident grave"

Le Monde.fr | 21.08.2013

L'autorité de régulation nucléaire du Japon a évalué au "niveau 3" correspondant à un "incident grave" sur l'échelle internationale des événements nucléaires (INES) la fuite de 300 tonnes d'eau hautement radioactive survenue ces derniers jours à la centrale de Fukushima. Ce classement au rang 3 sur l'échelle allant de 0 à 7 correspond au "rejet d'une grande quantité de matière radioactive à l'intérieur de l'installation".

C'est la première fois depuis la catastrophe du 11 mars 2011 que l'autorité de sûreté nucléaire nippone diffuse une alerte INES. La fuite avait dans un premier temps été classée en niveau 1 ("anomalie"). Selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui a également été chargée de se prononcer  sur la pertinence de ce classement en niveau 3, chaque augmentation d'un cran sur l'échelle INES représente une multiplication par dix de la gravité de l'incident.
L'accident provoqué par le tremblement de terre et le tsunami de mars 2011 reste pour sa part dans son ensemble classé au niveau 7, le plus élevé correspondant à "des effets considérables sur la santé et l'environnement".

RADIOACTIVITÉ RECORD

Depuis plusieurs jours, un réservoir de stockage d'eau partiellement décontaminée installé sur le site au milieu de centaines d'autres a laissé s'échapper 300 tonnes d'eau radioactive qui s'est répandue sur et dans le sol de la centrale nucléaire. La radioactivité mesurée à environ 50 cm au-dessus de ces flaques était d'environ 100 millisieverts par heure, selon la compagnie gérante du site, Tokyo Electric Power (Tepco).

Un ouvrier qui serait exposé à ce niveau accumulerait en une heure la dose maximale autorisée en cinq années actuellement au Japon pour les travailleurs du secteur nucléaire. Une telle radioactivité rendrait une personne malade après seulement 10 heures, avec des nausées et une chute du nombre des globules blancs.
http://www.lemonde.fr/japon/article/2013/08/21/18-cas-de-cancer-de-la-thyroide-averes-chez-des-mineurs-pres-de-fukushima_3464075_1492975.html
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   21/8/2013, 21:21

Ungern a écrit:
Qu'est ce qu'on fait pour récupérer de l'eau radioactive dans la mer ?
Déjà récupérer le pétrole qui flotte à la surface,c'est pas facile,alors de l'eau radioactive ....
maintenant vous me direz,comme ça se voit moins,c'est moins grave ....

Non, ce n'est pas parce que ça se voit moins que c'est moins grave, mais effectivement c'est moins grave.
Pourquoi ?
Si tu veux réfléchir un peu sans mettre ta bonne foi au garage, tu vas trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   21/8/2013, 21:23

Biloulou a écrit:
Non, ce n'est pas parce que ça se voit moins que c'est moins grave, mais effectivement c'est moins grave.
Pourquoi ?
Si tu veux réfléchir un peu sans mettre ta bonne foi au garage, tu vas trouver.
Alors, tu as trouvé ? Non ? Je te laisse encore une minute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   21/8/2013, 21:26

Biloulou a écrit:
Biloulou a écrit:
Non, ce n'est pas parce que ça se voit moins que c'est moins grave, mais effectivement c'est moins grave.
Pourquoi ?
Si tu veux réfléchir un peu sans mettre ta bonne foi au garage, tu vas trouver.
Alors, tu as trouvé ? Non ? Je te laisse encore une minute.
Facile, le pétrole n'est pas soluble dans l'eau, les eaux contaminées oui.
Ca veut dire qu'en très peu de temps l'eau radioactive sera tellement diluée que l'océan ne sera ni plus ni moins radioactif qu'avant... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   21/8/2013, 21:42

Je poursuis le raisonnement de Biloulou ...
Si on balançait carrément toutes les centrales de Fukuschima à la mer ?
Suivant le principe de Biloulou,le problème serait résolu ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hadrianwall.site.voila.fr
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   21/8/2013, 21:47

Ungern a écrit:
Je poursuis le raisonnement de Biloulou ...
Si on balançait carrément toutes les centrales de Fukuschima à la mer ?
Suivant le principe de Biloulou,le problème serait résolu ...

Tu crois que tout est soluble dans l'eau ?
Sinon, pour les matériaux solides, le Japon a assez de volcans en activité mais non éruptifs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   23/8/2013, 22:15

Jean-Emmanuel Rattinacannou, Futura-Sciences a écrit:
Dilution …et concentration

Le 12/07/2011


Bien sûr, les courants transportent et diluent les rejets toxiques dans l’immensité de l’océan, mais il faut compter avec la vie qui a une tendance naturelle à lutter contre l’entropie… Sur la côte justement,  il y a de la vie : des algues, des moules, des poissons, des mammifères marins, participant tous à une chaîne alimentaire complexe. Chacun de ces organismes, à son niveau, capte et retient les particules présentes dans l’eau et se nourrit de l’étage inférieur. De proies en prédateurs, il y a concentration des éléments radioactifs. Plus ils sont hauts dans la chaîne, plus ils risquent d’être contaminés. Outre les filtreurs, comme les moules, qui par définition vont retenir tous les polluants, les poissons carnivores, prédateurs, comme les thons ou les requins sont particulièrement vulnérables. Or ce sont des prises et des mets de choix pour les populations humaines...

Baleines radioactives!


Pour l’instant, en plus des détections directes d’iode 131, de césium 134 et de césium 137 dans l’eau de mer à 40 kilomètres de la centrale, ce sont les algues qui inquiètent : comme les champignons sur la terre ferme, les algues concentrent fortement les radio-éléments. Et les grands mammifères marins avalent quotidiennement des tonnes de petits organismes qui se nourrissent de ces algues…

Mi-juin, dix-sept baleines ont été abattues au large d’Hokkaido dans le cadre du « programme de recherche » japonais sur les cétacé – une couverture pour de la chasse commerciale. Après analyse de six d’entre elles, deux se sont révélées contaminées au césium. Le gouvernement a interdit la pêche autour de la centrale. Les autorités et les responsables des pêcheries effectuent des contrôles du niveau d'irradiation de la pêche le long de la côte.
http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/oceanographie-baleines-radioactives-large-fukushima-31364/
Charlotte BOITIAUX a écrit:
Accident nucléaire : les poissons de Fukushima toujours hautement radioactifs

http://www.france24.com/fr/20130821-accident-nucleaire-fukushima-poissons-contamination

Une truite rocheuse à 150 000 becquerels par kilogramme (bq/kg), une rascasse à 254 000 bq/kg - alors que la norme japonaise est de 100bq/kg : il ne fait pas bon pêcher un poisson aux abords de la centrale de Fukushima. Certes, on le savait déjà : depuis la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima, en mars 2011, les fonds marins proches de la zone accidentée n’ont pas échappé aux fuites radioactives des réacteurs endommagés. De nombreuses études japonaises, menées chaque mois non loin de la centrale par le ministère de la Pêche, révèlent d’ailleurs des taux anormalement élevés de césium 134 et 137 (particules radioactives) dans les entrailles de vertébrés à branchies, algues et crustacés.

Mais lorsque Tepco, le gérant de la centrale - qui jusque-là avait minimisé les conséquences de la catastrophe - reconnaît publiquement, et pour la première fois, mercredi 21 août, l’ampleur du désastre écologique, il y a de quoi s’inquiéter. En effet, selon son dernier communiqué, quelque 300 tonnes d’eaux hautement radioactives sont en train de fuir d’un réservoir accidenté. Une eau contaminée, classée en "incident grave", qui se mêle désormais aux liquides radioactifs qui se déversent déjà quotidiennement dans l’océan via des voies souterraines.

"Vers une explosion du nombre de cancers"

Quel est alors l’impact de cette pollution radioactive sur les poissons destinés à être consommés ? Les autorités japonaises se veulent rassurantes. Selon leurs études, 40% des poissons péchés autour de la zone accidentée sont impropres à la consommation et 36 espèces sont pour l’heure interdites à la vente. Un rempart sanitaire destiné à rassurer la population et les marchés. Soucieuses aussi de soutenir l’activité de la pêche, un des secteurs phares de l’économie de la région de Fukushima, Tokyo a même décidé de construire à l’entrée du port de Fukushima Daiichi une barrière de deux mètres de hauteur, fixée au sol marin, pour empêcher les animaux hautement contaminés de s’échapper au large.

Revenir en haut Aller en bas
ToG

avatar

Masculin Nombre de messages : 588
Age : 64
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   24/8/2013, 06:33

Biloulou a écrit:
Facile, le pétrole n'est pas soluble dans l'eau, les eaux contaminées oui. Ca veut dire qu'en très peu de temps l'eau radioactive sera tellement diluée que l'océan ne sera ni plus ni moins radioactif qu'avant... Laughing
que nenni mon brave billoulou. La fumeuse théorie de la dilution maximale. On se l'était fait servir avec les fameuses hautes cheminées qui allaient diluer maximalement dans l'atmosphère ces fumées nauséabondes et salissantes qui polluaient nos belles cités prospères. On a fini par reconnaître les conséquences des décennies plus tard. On se l'est fait servir aussi par les promoteurs du tout à l'égout. Nos foyers prospères sont devenues toutes bien-séantes. Il a fallu se rendre à l'évidence des décennies plus tard que cela n'allait pas sans conséquences pour les autres espèces vivantes qui subissent notre tyrannie. On se l'était fait servir aussi par les ténors de la guerre froide avec les tests de bombes atomiques. Maintenant les scientifiques utilisent les bénéfices isotopiques de ces efforts humanistes pour dater avec une extrême précision à peu près n'importe quoi qui a pris forme sur le globe depuis les six dernières décennies.

http://www.thelibertybeacon.com/wp-content/uploads/2013/01/fukushima_radiation_map.jpg

Il faut se rappeler que les chaudrons d'apprentis sorciers, que nous appelons vulgairement des réacteurs nucléaires, sont finement ajusté pour le spectre énergétique de l'uranium 235. Ce qui se fait communément appeler déchet nucléaire ce n'est pas des résidus de combustion, comme dans les bonnes vieilles chaudières à charbon, mais de la matière radioactive qui ne peut pas servir dans la réaction en chaîne contrôlée. Quand on fait le bilan, il sort plus de matière radioactive de ces chaudrons d'apprentis sorciers qu'il n'y entre. Donc, par la magie quantique, nous augmentons artificiellement la radioactivité naturelle du globe comme nos grand-parents avaient augmenté artificiellement le taux de poussières dans l'air.

Et notre bon biloulou, avide de progrès pour l'humanité, qui nous ressert les bonnes vieilles recettes que les partisans du progrès avaient servi à nos grand-mères naguère. La mémoire est définitivement une faculté qui oublie.

T study G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   24/8/2013, 09:09

ToG a écrit:
Biloulou a écrit:
Facile, le pétrole n'est pas soluble dans l'eau, les eaux contaminées oui. Ca veut dire qu'en très peu de temps l'eau radioactive sera tellement diluée que l'océan ne sera ni plus ni moins radioactif qu'avant... Laughing
que nenni mon brave billoulou. La fumeuse théorie de la dilution maximale. On se l'était fait servir avec les fameuses hautes cheminées qui allaient diluer maximalement dans l'atmosphère ces fumées nauséabondes et salissantes qui polluaient nos belles cités prospères. On a fini par reconnaître les conséquences des décennies plus tard. On se l'est fait servir aussi par les promoteurs du tout à l'égout. Nos foyers prospères sont devenues toutes bien-séantes. Il a fallu se rendre à l'évidence des décennies plus tard que cela n'allait pas sans conséquences pour les autres espèces vivantes qui subissent notre tyrannie. On se l'était fait servir aussi par les ténors de la guerre froide avec les tests de bombes atomiques. Maintenant les scientifiques utilisent les bénéfices isotopiques de ces efforts humanistes pour dater avec une extrême précision à peu près n'importe quoi qui a pris forme sur le globe depuis les six dernières décennies.
Bonjour T sunny G,

Heureusement que la mémoire oublie, ça permet, en principe, de ne pas s'encombrer de tous nos fantasmes accumulés le long des annés.
Ce devrait nous permettre, par exemple, de ne pas confondre des rejets dans l'atmosphère de gaz, vapeurs et particules solides par de hautes cheminés des années durant, avec un déversement ponctuel unique d'eau radioactive dans les océans.

ToG, se rappelant, a écrit:


Il faut se rappeler que les chaudrons d'apprentis sorciers, que nous appelons vulgairement des réacteurs nucléaires, sont finement ajusté pour le spectre énergétique de l'uranium 235Ce qui se fait communément appeler déchet nucléaire ce n'est pas des résidus de combustion, comme dans les bonnes vieilles chaudières à charbon, mais de la matière radioactive qui ne peut pas servir dans la réaction en chaîne contrôlée. Quand on fait le bilan, il sort plus de matière radioactive de ces chaudrons d'apprentis sorciers qu'il n'y entre. Donc, par la magie quantique, nous augmentons artificiellement la radioactivité naturelle du globe comme nos grand-parents avaient augmenté artificiellement le taux de poussières dans l'air.
Et notre bon biloulou, avide de progrès pour l'humanité, qui nous ressert les bonnes vieilles recettes que les partisans du progrès avaient servi à nos grand-mères naguère. La mémoire est définitivement une faculté qui oublie.
T study G
Le bon Biloulou, dans sa grande lucidité et avidité du bien-être de l'humanité, car il croit en l'homme et aime les gens, rappelle que :

  • La firme IBA (Ion Beam Application) à Louvain-la Neuve, en Belgique, n° 1 mondial dans l'étude et production de cyclotrons, a mis au point et validé, il y a de cela une bonne dizaine d'années, un procédé qui permet de neutraliser TOUS les déchets de nos réacteurs nucléaires.
  • L'énergie de l'atome est l'énergie la plus naturelle qui soit, il ne serait pas sensé de voir dans les réacteurs actuels un aboutisement, ils devraient constituer une étape vers les machines exploitant la fusion, l'énergie même des étoiles.
  • Sur ces entrefaites, la mise au point et exploitation d'autres types de réacteurs nucléaires devrait être envisagée. Je pense notamment aux machines dites à amplification d'énergie de Carlo Rubbia, fonctionnant au thorium et qui restent en permanence en régime subcritique. De plus, elles pourraient "digérer" les résidus des réacteurs actuels et les rendre moins nocifs ; les mettre à l'arrêt est aussi simple que d'éteindre une lampe de chevet. Il n'y a pas de hasard, IBA est intéressée au projet.

La diabolisation d'un progrès raisonnable et maîtrisé, n'a jamais conduit l'homme à autre chose qu'à l'obscurantisme, il n'y pas de raison de s'endormir dans les brumes du passé, mon bon ToG !Wink


Dernière édition par Biloulou le 24/8/2013, 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   24/8/2013, 12:54

Le nucléaire,c'est l'énergie du soleil .
Le soleil est bon pour nous.
Donc le nucléaire est bon pour nous .

CQFD - Biloulou .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hadrianwall.site.voila.fr
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   24/8/2013, 13:06

Ungern a écrit:
Le nucléaire,c'est l'énergie du soleil .
Le soleil est bon pour nous.
Donc le nucléaire est bon pour nous .

Signé : Ungern
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ToG

avatar

Masculin Nombre de messages : 588
Age : 64
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   25/8/2013, 17:11

Biloulou a écrit:

[*]Sur ces entrefaites, la mise au point et exploitation d'autres types de réacteurs nucléaires devrait être envisagée. Je pense notamment aux machines dites à amplification d'énergie de Carlo Rubbia, fonctionnant au thorium et qui restent en permanence en régime subcritique. De plus, elles pourraient "digérer" les résidus des réacteurs actuels et les rendre moins nocifs ; les mettre à l'arrêt est aussi simple que d'éteindre une lampe de chevet. Il n'y a pas de hasard, IBA est intéressée au projet.
[/list]
La diabolisation d'un progrès raisonnable et maîtrisé, n'a jamais conduit l'homme à autre chose qu'à l'obscurantisme, il n'y pas de raison de s'endormir dans les brumes du passé, mon bon ToG !Wink
Le problème c'est que je ne vois pas affluer les capitaux mondiaux vers les technologies nucléaires dont les centrales produiraient moins de matières radioactives qu'elles n'en consomment mais plutôt vers les bonnes vieilles technologies des chaudrons d'apprentis sorciers qui augmentent lentement mais surement la radioactivité du globe.

T flower G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ToG

avatar

Masculin Nombre de messages : 588
Age : 64
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   25/8/2013, 17:28

Biloulou a écrit:

[*]L'énergie de l'atome est l'énergie la plus naturelle qui soit, il ne serait pas sensé de voir dans les réacteurs actuels un aboutisement, ils devraient constituer une étape vers les machines exploitant la fusion, l'énergie même des étoiles.
[*]
L'énergie de fission contrôlée que nous utilisons actuellement est tout ce qu'il y a de plus artificiel sur notre globe.

La fusion contrôlée

La fusion contrôlée représente un défi scientifique et technologique majeur qui pourrait répondre au problème crucial de disposer, à plus ou moins long terme, de nouvelles ressources énergétiques. A côté de l'énergie de fission, l'énergie de fusion représente l'espoir d'avoir une source d'énergie propre et abondante au cours du XXIe siècle. A l'heure où la raréfaction des énergies fossiles est prévue d'ici 50 ans, il est d'une importance vitale d'explorer le potentiel de toutes les autres sources d'énergie.

Avec 300 litres d'eau de mer, on pourrait fournir 1 gramme de deutérium. C'est-à-dire que l'eau des océans permettrait, à elle seule, de subvenir aux besoins mondiaux de l'humanité pendant, environ, un milliard d'années.

ITER vise à démontrer la faisabilité scientifique et technique de l'énergie de fusion. C'est-à-dire qu'au sein d'un réacteur de type tokamak, un mélange de deutérium et de tritium (isotopes de l'hydrogène) peut être porté à une température de l'ordre de 200 millions de degrés, suffisante pour que la réaction de fusion s'auto-entretienne et qu'elle soit contrôlée.

On peut raisonnablement estimer que les premiers kW électriques produits par un prototype de réacteur à fusion thermonucléaire puissent voir le jour à l'horizon 2050.


Pour l'instant 0 watts produits par une technologie de fusion. La filière tokamak a été abandonné par les centres de recherche à peu près partout dans le monde après 50 ans d'échecs continus. D'aucuns cyniques prétendent même qu'il y a plus d'avenir dans la recherche de fusion froide que dans celle de confinement magnétique.

T  G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   25/8/2013, 18:01

ToG a écrit:
Biloulou a écrit:

[*]L'énergie de l'atome est l'énergie la plus naturelle qui soit, il ne serait pas sensé de voir dans les réacteurs actuels un aboutisement, ils devraient constituer une étape vers les machines exploitant la fusion, l'énergie même des étoiles.
[*]
L'énergie de fission contrôlée que nous utilisons actuellement est tout ce qu'il y a de plus artificiel sur notre globe.
Bonjour T G

Franchement je ne fais pas autorité en la matière mais il me semble que la fission sur notre globe existe bel et bien :

2.3 Origine de la chaleur interne du globe

L’origine de la chaleur interne du globe fait encore l’objet d’étude et n’est pas totalement déterminée. Avant tout, il est important de savoir que le budget thermique tel que nous l’avons présenté précédemment (~ 42 TW) n’a pas toujours été celui que nous connaissons actuellement. Dans les tous premiers temps de l’histoire de la Terre, les principales sources de chaleur ont sans doute été l’accrétion et la radioactivité de courte période.
La chaleur d’accrétion correspond tout simplement à un transfert d’énergie cinétique en énergie mécanique (compression et changement de phase) et énergie calorifique. Lors des nombreux chocs de météorites au début de l’histoire de la Terre, ces processus ont pu contribuer à une immense partie de l’énergie thermique accumulée.
La radioactivité est un second processus de production de chaleur. Les réactions qui ont certainement contribué en grandes parties à la chaleur interne du globe sont celles désormais terminées de désintégration de l’26Al et du 60Fe. Ces éléments sont en grande concentration dans la Terre et lorsque les réactions de désintégration radioactive se sont produites lors des tous premiers millions d’années de l’histoire de la Terre, il est probable que leurs conséquences thermiques ont été immenses.
Depuis, les seuls éléments radioactifs qui contribuent à la production de chaleur interne sont 238U, 232Th, 40K. Leur participation au bilan thermique terrestre dépend fortement de leur concentration précise dans les roches, mais on considère en général que leur production est de l’ordre de 570 mW/kg de roche pour 235U, 94 mW/kg de roche pour 238U, 27 mW/kg de roche pour 232Th et 28 mW/kg de roche 40K.
Enfin, il existe sans doute une production de chaleur liée à la différenciation de la graine. A température et pression ambiantes, la cristallisation de fer produit 207 kJ/kg. La valeur est certainement très différente aux pressions et températures du noyau, mais quoiqu’il en soit, la cristallisation de la graine doit participer au bilan thermique.

Comment jongler avec ces chiffres pour tracer la source de la chaleur terrestre actuelle ? De certaines zones d’ombres existent, mais les géophysiciens estiment aujourd’hui que sur les ~ 42 TW enregistrés en surface, près de 35 TW proviennent de la désintégration d’éléments radioactifs dans la croûte et le manteau. Près de 3,8 TW pourraient être des vestiges de la chaleur initiale liée à l’accrétion et à la radioactivité de courte période ; c’est ce qu’on nomme le « refroidissement séculaire ». La différenciation des différentes enveloppes comme la croûte, le manteau, et surtout le noyau, libèrerait environ 3,5 TW. Gardons à l’esprit que ces valeurs sont encore l’objet de débat et qu’il n’existe pas véritablement de consensus entre les auteurs.

Toute cette énergie constitue néanmoins une ressource considérable que les hommes apprennent à apprivoiser comme nous allons le voir dans la partie qui suit.


Source (de chaleur) : http://unt.unice.fr/uved/bouillante/cours/i.-la-geothermie-manifestations-quantification-origine-et-utilisations-de-la-chaleur-interne-du-globe/2.-comprendre-et-modeliser-les-transferts-de-chaleur-pour-determiner-l2019origine-de-la-chaleur-interne-du-globe/2.3-origine-de-la-chaleur-interne-du-globe.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   25/8/2013, 18:09

ToG a écrit:
Biloulou a écrit:

[*]Sur ces entrefaites, la mise au point et exploitation d'autres types de réacteurs nucléaires devrait être envisagée. Je pense notamment aux machines dites à amplification d'énergie de Carlo Rubbia, fonctionnant au thorium et qui restent en permanence en régime subcritique. De plus, elles pourraient "digérer" les résidus des réacteurs actuels et les rendre moins nocifs ; les mettre à l'arrêt est aussi simple que d'éteindre une lampe de chevet. Il n'y a pas de hasard, IBA est intéressée au projet.

[/list]La diabolisation d'un progrès raisonnable et maîtrisé, n'a jamais conduit l'homme à autre chose qu'à l'obscurantisme, il n'y pas de raison de s'endormir dans les brumes du passé, mon bon ToG !Wink
Le problème c'est que je ne vois pas affluer les capitaux mondiaux vers les technologies nucléaires dont les centrales produiraient moins de matières radioactives qu'elles n'en consomment mais plutôt vers les bonnes vieilles technologies des chaudrons d'apprentis sorciers qui augmentent lentement mais surement la radioactivité du globe.

T flower G
Très juste, les capitaux sont en effet le problème.

Si ma mémoire est bonne, une société a été  constituée et a commencé à construire près de Saragosse le prototype d'un réacteur du type à amplification d'énergie aux fins de validation... et ils ont dû interrompre leur projet par manque de sous... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fukushima : c'est pas bon pour la santé tout çà ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: