Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Les Cohortes Célestes ont le devoir et le regret de vous informer que Libres Propos est entré en sommeil. Ce forum convivial et sympathique reste uniquement accessible en lecture seule. Prenez plaisir à le consulter. Merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 La langue française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: La langue française   12/4/2015, 11:39

Rappel du premier message :

Grâce à la nosologie, je me suis rendu compte qu'à une certaine époque, j'étais atteint de bigorexie, sans le savoir ! C'est quand même moins grave que l'hébéphilie... No
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
kalawasa



Nombre de messages : 10293
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: La langue française   3/10/2015, 16:38

Ah, mon pôv' Eddie : il ne vous reste plus qu'à faire la vaisselle... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12765
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: La langue française   3/10/2015, 20:16

75 -

kalawasa compatissant par espérience a écrit:
Ah, mon pôv' Eddie : il ne vous reste plus qu'à faire la vaisselle... Crying or Very sad

Chez nous les chaînes du mariage sont si lourdes à porter qu'il faut être plusieurs pour le faire : la lave-linge, le lave-vaisselle, la carte bancaire et le sanibroyeur à poubelles...

_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
Zora232

avatar

Masculin Nombre de messages : 9176
Localisation : Bérbérie
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: La langue française   4/10/2015, 13:51

kalawasa chercheur parallèle a écrit:
(...) La sérendipité est le fait de « trouver autre chose que ce que l'on cherchait », (...)



C'est ce qui m'est arrivé : j'étais à la recherche de la liberté et j'ai fortuitement trouvé les chaînes du mariage affraid !



...moi c est maman qui m y a obligé , elle adorait les mariages et moi les belles jeunes filles


d ailleurs je ne vous cache pas que je me suis maintes fois marié après sa mort , bien sur !!! Sad





...désolé Kala ça n a rien à voir avec la sérendipité ...drunken


Revenir en haut Aller en bas
quantat

avatar

Masculin Nombre de messages : 5399
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: La langue française   6/10/2015, 11:54

@Armelle a écrit:
Biloulou a écrit :
.....
Citation :
Je reviens de l'Éléphant Bleu, un vrai festival de saveurs... et puis mes relations de longue date avec le patron m'ont fait suivre de près et apprécier son éclatante réussite...

http://www.blueelephant.com/brussels/
______________________

C'est magnifique ! Les mets ont l'air délicieux.  Y serai-je invitée un jour ?   Hum....  Il va falloir que je traverse l'océan  à la nage ....

Y'a pas de resto Thaï au Québec ???
Faut vite en ouvrir un ... je crois que la bouffe Thaï est ma préférée juste après la bouffe indienne (d'Inde, hein, pas des amériques... le coyote farci c'est pas mon truc Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Lawrence

avatar

Masculin Nombre de messages : 11709
Age : 72
Localisation : Marbella
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: La langue française   4/12/2015, 12:32

Pourquoi dit-on qu'il y a un Embarras de voitures quand il y en a trop, et Embarras d' argent quand il n' y en a pas assez ?

Pourquoi parle-t-on des quatre coins de la Terre, alors qu'elle est ronde ?

Quand un homme se meurt,on dit qu'il s'éteint; Quand il est mort,on l'appelle " feu " ?

Pourquoi appelle-t-on « coup de grâce » le coup qui tue ?

On remercie un employé quand on n'est pas content de ses services ?

Pourquoi dit-on d'un pauvre malheureux, ruiné et qui n'a même plus un lit dans lequel se coucher, qu'il est dans de beaux draps ?

Comment distinguer le locataire du propriétaire lorsque ces deux personnes vous disent à la fois : " Je viens de louer un appartement » ?

Pourquoi un bruit transpire-t-il avant d'avoir couru ?

Pourquoi lave-t-on une injure et essuie-t-on un affront ?

On passe souvent des nuits blanches quand on a des idées noires ?

Pourquoi, lorsqu'on veut avoir de l'argent devant soi,faut-il en mettre de côté ?

Pourquoi, lorsque vous ne partagez pas l'avis de quelqu'un,dit-on que "les avis sont partagés " ?!

Et pour en terminer, réjouissons-nous que ce soient les meilleurs crus qui donnent les plus fortes cuites !




confused
Revenir en haut Aller en bas
http://www.marbellafirst.net
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: La langue française   4/12/2015, 12:55

Ha ha ha !!!  
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: La langue française   27/12/2015, 11:26

Quelques extraits du livre de Jean Maillet , grammairien et lexicographe : "Langue française : arrêtez le massacre"


Voici, en guise de bouquet final une sélection de onze « joyaux » glanés çà et là, sur nos ondes hertziennes. Saurez-vous identifier leurs auteurs ?

« Les factures sont soumis, naturellement, au président ou au secrétaire général, bien entendu. » (1)

Quand on se soumet aux règles d’accord du participe passé, on doit dire « les factures sont soumises », bien entendu.

« Il a fallu qu’avec madame Merkel nous rattraprions tout ce qui n’avait pas été fait. » (2)

Mrais nron ! Le verbre « rattraprer » n’existre pras !

« Les téléspectateurs peuvent parfois se demander pourquoi finalement l’avenir d’Alstom est-il si important, si politique, si symbolique. » (3)

Même lors d’un direct, il faut savoir distinguer formes interrogatives directe et indirecte.

« Les navires français vont pouvoir embarquer à bord des gardes armés privés pour lutter contre la piraterie. » (4)

Définition d’« embarquer » : « (faire) monter à bord » ; mais l’auteur du pléonasme ne s’est pas fait débarquer pour si peu.

« Il y a une différence entre le juge du siège et il y a une différence entre le parquet qui exécute une politique pénale voulue par le législateur. » (5)

Quelle différence y a-t-il entre un corbeau ? Aucune ! Il a deux pattes égales à l’exception de la gauche qui est plus égale que la droite.

« Péchiney est sacrifié sur l’aune de la société postindustrielle. » (6)

Quand la langue française est sacrifiée sur l’autel de l’ignorance !

« Nicolas Sarkozy a écrit à Mario Monti pour lui assurer du soutien de la France. » (7)

Mais pas de la syntaxe française !

« On est dans un pays qui, à juste titre, attend d’un chef la capacité de cheffer (chéfer ?), donc de prendre des décisions. » (Cool

L’explication n’était pas inutile : connaissiez-vous le verbe « cheffer » ?

« La justice doit réaliser une autopsie du corps. » (9)

Là, la précision était inutile. Que peut-on autopsier d’autre ?

« À La Réunion, six cents pompiers sont sur le pied de grue. » (10)

Espérons qu’ils ne l’auront pas été trop longtemps ! Auraient-ils préféré « faire le pied de guerre » ?

Et, pour terminer en apothéose, une citation dont l’exceptionnel caractère amphigourique a parfaitement mérité les honneurs de la presse écrite (Le Monde, L’Express, Le Nouvel Observateur, le Journal du Dimanche, Médiapart, etc.) :

« [… ] on s’demande c’est à quoi ça leur a servi toutes ces années pour avoir autant de mauvais sens. » (11)

Tant d’années (sans E.N.A. !) pour ainsi s’exprimer en dépit du bon sens !


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/quand-hommes-politiques-torturent-langue-francaise-jean-maillet-editions-opportun-2508667.html#BDxRm21mGg7Dtw38.99
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: La langue française   18/9/2016, 15:34

Il pleut : ça m'a permis de découvrir un nouveau mot......

La mystagogie (étymologiquement, du grec: initiation au ou aux mystères) désigne le temps qui suit le catéchuménat correspondant à l'initiation aux mystères de la foi, notamment la participation à l'eucharistie. Le mystagogue, c'est-à-dire le catéchiste qui enseigne au néophyte, a donc la mission de conduire celui qu’il accompagne au cœur du mystère chrétien.

Mon vocabulaire s'est enrichi d'un nouveau mot, mais un nouveau  doute est apparu en moi : suis-je un mystagogue, ou, tout simplement, un néoplatonicien médicéen pythagoriste sectaire ?    scratch


 Symbole alchimique du mystagogue

Quantat, si tu pouvais m'aider...
Revenir en haut Aller en bas
quantat

avatar

Masculin Nombre de messages : 5399
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: La langue française   19/9/2016, 15:31

a mon avis, c'est un symbole qu'ils ont piqué aux hindouistes : ils sont très fort pour vénérer les éléphant à huit pattes et autres conneries ... je sais pas vraiment si les hindouistes ont un humour et second degré très développé ou s'ils sont vraiment complètement perchés (et sûrement drogués)... en tous cas je te conseille vivement de brûler tous ceux qui vénèrent une telle abomination Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mara-des-bois

avatar

Féminin Nombre de messages : 2572
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: La langue française   19/9/2016, 17:09

quantat, à qui on ne la fait pas, a écrit:
a mon avis, c'est un symbole qu'ils ont piqué aux hindouistes : ils sont très fort pour vénérer les éléphant à huit pattes et autres conneries ...


Oui, pas comme nous, qui celebrons une dame qui a fait sa vie avec deux mecs et reussi à nous persuader que Dieu est son fils. On est vachement plus credibles.
Encore que je me suis dit que Kalawasa et Eddie, pour des raisons differentes, ne sont pas tres enthousiastes sur le sujet et ça pourrait bien leur jouer des tours fumants (et crepitants) un de ces quatre.

D'ailleurs, où est passé Eddie ? Il teste une langue regionale ?


Mab ?
Revenir en haut Aller en bas
quantat

avatar

Masculin Nombre de messages : 5399
Date d'inscription : 17/11/2008

MessageSujet: Re: La langue française   19/9/2016, 17:41

@Mara-des-bois a écrit:

Oui, pas comme nous, qui celebrons une dame qui a fait sa vie avec deux mecs et reussi à nous persuader que Dieu est son fils.
Mab ?

Des juifs ... à tous les coups c'étaient des juifs ....
Revenir en haut Aller en bas
Mara-des-bois

avatar

Féminin Nombre de messages : 2572
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: La langue française   19/9/2016, 17:45

@quantat a écrit:

Des juifs ... à tous les coups c'étaient des juifs ....

Mais à qui se fier ?


Mab
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: La langue française   19/9/2016, 19:31

Mab a écrit:
D'ailleurs, où est passé Eddie ? Il teste une langue regionale ?

Tant qu'il a du 'P'tit Bleu", on ne le verra pas !
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: La langue française   26/1/2017, 11:18

Même pas exagéré !


LES MOTS QUI DISPARAISSENT"


> > > > Il y a des mots, des expressions, qu'on n'entend plus ou qu'on emploie moins. Ils arrivent exténués, à la fin du deuxième millénaire.
> > > > Le siècle, qui a commencé depuis 15 ans maintenant, risque de leur être fatal.
> > > > Conservez-les, un jour viendra peut-être où on ne les trouvera plus dans aucun dictionnaire, si ce n'est du vieux français...



Quelques exemples:
> > > >
> > > > INCULPATION ­
> > > > A été expurgé du Code Pénal au profit de "mise en examen". Cela afin d'éviter une infamante présomption de culpabilité.
> > > > Être "en examen" ne présage pas du résultat de l'examen.
> > > > Aujourd'hui quand quelqu'un est MIS EN EXAMEN, on doit toujours insister sur le fait que cela ne préjuge pas de sa culpabilité. Comme du temps où il aurait été "inculpé".
> > > >
> > > > INSTITUTEUR ­
> > > > Longtemps remplacé par "MAÎTRE D'ÉCOLE".

Il tend à disparaître par sa dissolution dans le concept fourre-tout de l'enseignement, au bénéfice de "PROFESSEUR des ÉCOLES"
> > > >
> > > > MAÎTRESSE ­
> > > > Ne pas assimiler à la version féminine d'instituteur ! Ce serait une "professeure des écoles".

Les maris n'ont plus de maîtresse mais une "amie".
> > > > Les épouses conservent parfois l'amant, mais seulement à cause de la connotation romantique : les moins romantiques n'ont qu'un ami aussi.
> > > >
> > > > MORALE ­
> > > > A force d'être inemployée, a disparu. Ne demeure que "ordre moral", mais attention : connoté de « fascisme ».
> > > > Toutefois personne ne se réclame du "désordre moral".

La morale n'est plus enseignée, elle est remplacée par "éducation à la citoyenneté"
> > > >
> > > > MOURANT ­
> > > > Il n'y a plus de mourant mais des malades en "phase terminale".
> > > > Afin d'éviter une regrettable confusion, ne dites pas à votre fils qu'il est en terminale mais qu'il va passer son bac !
> > > > Pour désigner un mort doit-on parler d'un individu "en phase terminée" ?
> > > >
> > > > PATRIOTE ­
> > > > Totalement absent du vocabulaire politique et civique.
> > > > Désigne aussi un bon citoyen américain et un missile américain.
> > > >
> > > > PATRON ­
> > > > Nous n'en avons plus, ni même des chefs d'entreprise, mais des DIRIGEANTS D'ENTREPRISE.
> > > > Le CNPF (C N du patronat français) en a pris acte en devenant le MEDEF.
> > > > Seuls quelques cégétistes utilisent encore le terme de "patron" ce qui prouve bien qu'il est désormais péjoratif...
> > > >
> > > > PAUVRE ­
> > > > N'existe plus. C'est un "défavorisé", un "plus défavorisé", un "exclu", un "S.D.F." à la rigueur un "laissé pour compte".
> > > > Dans les années 80, il subsistait uniquement dans l'appellation "nouveau pauvre"; ce fut le chant du cygne.
> > > >
> > > > PROVINCE ­
> > > > Dire "RÉGION". On ne dit plus "provincial" mais "RÉGIONAL".
> > > >
> > > > RACE ­
> > > > A été abolie au profit "d'appartenance ethnique". Sinon, vous êtes raciste, fasciste, nauséabond, …
> > > > On peut néanmoins dire "black" en anglais et en banlieue.
> > > >
> > > > SERVANTE, BONNE ­
> > > > Aujourd'hui, c'est une "employée de maison". Quand elle s'occupe de vieux, pardon de "personnes âgées", elle devient "auxiliaire de vie".
> > > >
> > > > SÉQUESTRÉ ­

Aucun cadre, aucun chef d'entreprise n'est séquestré, il est "retenu contre son gré".
> > > >
> > > > VANDALE ­
> > > > A laissé place à "jeunes en colère" ou "paysans en colère".
> > > > L'ampleur des dégâts distingue les vandales des autres.
> > > >
> > > > VANDALISME ­
> > > > Impolitesse, injures, agressions, bris de matériel, racket sont regroupés sous le terme "incivilités".
> > > > On ne dira plus que ce sont des "sales gosses" mais qu'ils "manquent de civilité".
> > > > A noter la louable tentative de Jean-Pierre Chevènement d'introduire la bénigne expression" SAUVAGEON". Il dû battre en retraite devant « l'Insurrection des consciences ».
> > > >
> > > > VOL ­
> > > > Terme réserve aux gagne-petits et aux obscurs.
> > > > Pour les politiques, on parlera "d'enrichissement personnel".

Ce qui est condamné unanimement par les collègues, contrairement à l'enrichissement impersonnel qui, lui, ne bénéficie qu'au parti, mérite la compréhension, ce que les juges n'ont pas encore compris.
> > > >
> > > > VOYOU ­
> > > > En voie d'extinction. On ne connait que des individus "connus des services de polices", des "récidivistes", des multi-délinquants".
> > > >
> > > > Un nouveau casse tête pour dire les choses simplement. A méditer !!!!!!
> > > >
> > > > Pour les anciens, il y a du recyclage dans l’air……….
> > > > Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle campings parce que ça suscite instantanément dans l’esprit des gens l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette à l’apéro avec casquette Ricard et claquettes Adidas. Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise désormais « hôtellerie en plein air ».… Ha ha, ça change tout !!!
> > > >
> > > > J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais « de taille modeste » et qu’un nain était une « personne à verticalité contrariée ». Si, si !
> > > >
> > > > Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo. J’étais déjà tombée de ma chaise pendant une soirée de parents quand la maîtresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre à manier « l’outil scripteur » au lieu de tenir un crayon.
> > > >
> > > > Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des « productions écrites », les sorties en groupe des « sorties de cohésion » et les élèves en difficulté ou handicapés des « élèves à besoins éducatifs spécifiques ».
> > > >
> > > > Mais cette année, sans discussion aucune, la palme est attribuée au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du collège. Z’êtes prêts ?... Allons-y.
> > > >
> > > > Donc, demain l’élève n’apprendra plus à écrire mais à « maitriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres ».
> > > >
> > > > Il n’y aura plus de dictée mais une « vigilance orthographique».
> > > >
> > > > Quand un élève aura un problème on tentera une « remédiation ».
> > > >
> > > > Mais curieusement le meilleur est pour la gym … Oups pardon !!! pour l’EPS (Education physique et sportive).
> > > >
> > > > Attention, on s’accroche : courir c’est « créer de la vitesse », nager en piscine c’est « se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête »,
> > > > et le badminton est une « activité duelle médiée par un volant ».
> > > >
> > > > Ah! c’est du sportif, j’avais prévenu !...
> > > > Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de chat).
> > > > Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie : la « personne en cessation d’intelligence » autrement dit, le con.
> > > >
> > > > Signé Martine Meunier, mère d’une élève.
> > > > Ah non, re-pardon… Martine Meunier, « génitrice d’une apprenante ».
> > > > Ben oui, un " outil scripturaire c'est un stylo, un " référentiel bondissant" c'est un ballon, et un " bloc mucilagineux à effet soustractif" c'est… une gomme.
> > > >
> > > > Je pense que les "zzzzzzzélites " qui ont inventé de telles conneries n’en resteront pas là… avant d’être tous en hôpital psychiatrique… pour « remédiation de cessation d’intelligence »….
Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12765
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: La langue française   26/1/2017, 11:52

88 -

kalawasa qui fait du repérage des cessations d'intelligence a écrit:
Même pas exagéré !

LES MOTS QUI DISPARAISSENT"

> > > > Il y a des mots, des expressions, qu'on n'entend plus ou qu'on emploie moins. Ils arrivent exténués, à la fin du deuxième millénaire.
> > > > Le siècle, qui a commencé depuis 15 ans maintenant, risque de leur être fatal.
> > > > Conservez-les, un jour viendra peut-être où on ne les trouvera plus dans aucun dictionnaire, si ce n'est du vieux français...(...)

Je note que dans les débats sur l'économie à la téloche les pauvres sont catégorisés en "moins fortunés".

Ce matin aux infos d'une chaîne de sévices publics la commentatrice débute un reportage sur un vol de produits alimentaires dans un entrepôt des Restaus du cœur par "les rayons ont été pillés" puis modère
la réprobation en la minimisant par "ce larcin a été commis".... C'eut été plus enlevé si la culture
linguistique de la journaleuse avait utilisé le vieux mot de "maraudage", histoire d'obliger la banlieue à gougler pour trouver la signification de ce mot.

A propos, il y a quelques années, quand le bon Franky Gouda était encore secrétaire général du Parti socialiste il avait décrété qu'en politique le mensonge n'existait pas mais qu'il fallait le considérer comme
une "vérité décalée" !!


_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
Mara-des-bois

avatar

Féminin Nombre de messages : 2572
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: La langue française   26/1/2017, 12:24

Eddie a écrit:

A propos, il y a quelques années, quand le bon Franky Gouda était encore secrétaire général du Parti socialiste il avait décrété qu'en politique le mensonge n'existait pas mais qu'il fallait le considérer comme
une "vérité décalée" !!




Une sorte de fait alternatif ? Embarassed


Mab
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: La langue française   26/1/2017, 14:39

Il est vrai qu'on n'appelle plus un chat un chat . La recherche systématique de circonlocutions amphigouriques pédantes, de termes issus du novlinguisme énarquien et du politiquement correct hyper édulcoré ont amené la langue française vers les sommets du ridicule , de la connerie et de l'incompréhension !
Revenir en haut Aller en bas
Sylvette

avatar

Féminin Nombre de messages : 2098
Date d'inscription : 02/08/2014

MessageSujet: Re: La langue française   26/1/2017, 16:21

cheers
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: La langue française   28/5/2017, 10:49

Il fait chaud et lourd....C'est dimanche.....Pas envie de d'efforts physiques...
Tiens, me dis-je tout de go : faisons travailler les méninges en souriant devant la complexité et le côté vicieux de notre belle langue !  Very Happy



Gens


Voilà un mot sur le genre duquel on a tôt fait de perdre son latin, puisque celui-ci présente la singularité de varier selon le contexte... jusqu'à présenter les deux statuts (masculin et féminin) dans la même phrase !

Son étymologie latine – justement – le suppose féminin [gens, gentis qui a donné l'ancien nom féminin gent signifiant « espèce » (la gent féminine) et dont gens n'est autre que le pluriel] mais l'idée qu'il exprime est celle de l'homme en général, donc du genre masculin. Pour Paul Dupré, « gens est lexicalement féminin, mais syntaxiquement masculin ». Bref, un cas d'« ambivalence grammaticale », genre chevalier d'Éon des Lettres, qui nous vaut l'une des règles les plus arbitraires, les plus fantaisistes et les plus déconcertantes de la langue française. Jugez plutôt :



AstucePour simplifier (si tant est que cela soit possible), on retiendra que gens est masculin sauf quand il est immédiatement précédé d'un adjectif (ou d'un participe passé) à forme féminine distincte (l'accord au féminin n'étant pas étendu aux autres éléments de la phrase, sauf pour les adjectifs tout et quel).


Et encore, il faut que gens n'ait pas de complément du nom (désignant une qualité, une profession, un état). Toute une histoire, vous dis-je ! De quoi définitivement lui préférer hommes ou personnes, d'un genre moins capricieux.

Ce sont des gens mal intentionnés (l'adjectif est après le nom → le masculin l'emporte) mais Ce sont de bonnes gens, de petites gens, de vraies gens.

De sottes gens mais Des gens sots.

De bons et braves gens mais De braves et bonnes gens (c'est l'adjectif placé immédiatement avant gens qui commande son genre).


Quels braves gens, quels jeunes gens (brave, jeune sont des adjectifs des deux genres  → le masculin l'emporte) mais Quelles gens avez-vous invités ? (si absurde que cela puisse paraître !).

Tous les gens sensés, tous les honnêtes gens, tous ces gens-là mais Toutes les vieilles gens (tous reste au masculin, sauf si gens est immédiatement précédé d'un adjectif à forme féminine distincte ou si gens est suivi d'un mot déterminatif).


Rendre heureux les gens que l'on aime ! (l'article les sépare heureux de gens → le masculin l'emporte).

Il y avait de nombreux gens d'Église (gens a un complément du nom → le masculin l'emporte).

Délaissés par leurs familles, les vieilles gens sont souvent méfiants.


Qu’est-ce qu’ils diraient, toutes ces bonnes gens ? (Hanse) [le pronom personnel reste au masculin dans tous les cas].

Quels qu'ils soient, inutile d'accorder de l'importance à ces gens.

Il y a certaines gens qui sont bien sots (Littré) mais Certains de ces gens.



Séparateur de texte


Remarque 1 : Gens est toujours au masculin pluriel au sens ancien de « domestiques, serviteurs » ou de « partisans ».

Remarque 2 : De même, jeunes gens est toujours masculin et s'emploie souvent comme pluriel de jeune homme.

Remarque 3 : On se gardera de faire la confusion entre l'ancien nom féminin gent (sans e final et prononcé jen) de la gent féminine et l'adjectif gent (« noble, bien né » puis « gentil, plaisant »), non reconnu par l'Académie, de gente dame.

Gentils seigneurs et gentes dames.

Remarque 4 : On notera que l'ambivalence du mot gens n'est pas sans rappeler quelques autres casse-tête du genre : Cette petite crapule de Jimmy finira bien par être pris(e) !

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

On a coutume de dire que les jeunes ne savent plus écrire, mais devant un tel amoncèlement (amoncellement) de subtilités académiques, il n'y a pas d'âge pour faire des fautes ! bom
Revenir en haut Aller en bas
Mara-des-bois

avatar

Féminin Nombre de messages : 2572
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: La langue française   28/5/2017, 13:16

kalawasa, qui melenchonne, a écrit:
Il fait chaud et lourd....C'est dimanche.....Pas envie de d'efforts physiques...
Tiens, me dis-je tout de go : faisons travailler les méninges en souriant devant la complexité et le côté vicieux de notre belle langue !  Very Happy



Gens


Voilà un mot sur le genre duquel on a tôt fait de perdre son latin, puisque celui-ci présente la singularité de varier selon le contexte... jusqu'à présenter les deux statuts (masculin et féminin) dans la même phrase !

Son étymologie latine – justement – le suppose féminin [gens, gentis qui a donné l'ancien nom féminin gent signifiant « espèce » (la gent féminine) et dont gens n'est autre que le pluriel] mais l'idée qu'il exprime est celle de l'homme en général, donc du genre masculin. (...)

Et me voilà ramenée, heu... 35 ans en arrière, avec un bon Père d'origine basque incontrolée, qui fit à sa classe de fin de collège de latinistes pas distingués du tout un cours entier sur "gens". C'est lorsqu'il est venu tapoter discretement ma table que je me suis aperçue que je somnolais.
Votre cruauté fait votre charme.


Mab (vous n'etiez pas prof dans le sud-ouest et les années 80, desfois ?)
Revenir en haut Aller en bas
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 10293
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: La langue française   28/5/2017, 18:45

Mab a écrit:
(vous n'etiez pas prof dans le sud-ouest et les années 80, desfois ?)

Ça m'étonnerait, ma chère : j'étais un gamin à l'époque !
Revenir en haut Aller en bas
Lawrence

avatar

Masculin Nombre de messages : 11709
Age : 72
Localisation : Marbella
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: La langue française   28/5/2017, 19:19

@kalawasa a écrit:
Mab a écrit:
(vous n'etiez pas prof dans le sud-ouest et les années 80, desfois ?)

Ça m'étonnerait, ma chère : j'étais un gamin à l'époque !


Gamin !


scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://www.marbellafirst.net
Mara-des-bois

avatar

Féminin Nombre de messages : 2572
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: La langue française   28/5/2017, 20:32

@kalawasa a écrit:
Mab a écrit:
(vous n'etiez pas prof dans le sud-ouest et les années 80, desfois ?)

Ça m'étonnerait, ma chère : j'étais un gamin à l'époque !


Vous avez été un enfant ? Suspect
Quel drame avez-vous donc vécu pour si mal tourner (à part la puberté, veux-je dire)...


Mab
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La langue française   

Revenir en haut Aller en bas
 
La langue française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: