Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Les Cohortes Célestes ont le devoir et le regret de vous informer que Libres Propos est entré en sommeil. Ce forum convivial et sympathique reste uniquement accessible en lecture seule. Prenez plaisir à le consulter. Merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   24/7/2009, 09:25

Rappel du premier message :

Le Liban fait partie de ces pays dont on ne parle d'habitude que lorsqu'ils sont en difficulté. Guerres, attentats, instabilité politique, milices surarmées, le pays est bien loin dans l'imaginaire collectif de la «Suisse du Moyen-Orient» qu'il a pu représenter dans les années 60. Pourtant, cette année, deux publications majeures, le New York Times et Lonely Planet, ont inclus le Pays des Cèdres dans leur liste des 50 destinations touristiques à visiter cette année. Si le Liban est incontestablement un pays passionnant et une attraction majeure, il est bon de se rappeler qu'il existe de multiples risques qui menacent l'été libanais et ses vacanciers.

En premier lieu, d'un point de vue intérieur, les élections législatives du 7 juin ont juste confirmé le fragile équilibre entre les deux camps opposés, le 8 mars et le 14 mars. Celui-ci a maintenu une majorité au parlement et envoie donc son principal chef de file, Saad Hariri, comme premier ministre. Le fait qu'il soit le fils du défunt Rafic Hariri, lui aussi premier ministre du gouvernement libanais, n'étonne personne : le Liban, comme la plupart des pays arabes, intègre l'héritage en politique pour créer des dynasties et il n'est pas rare que des clans libanais occupent des postes à responsabilité sur plusieurs générations. L'un des adversaires de ce système, Michel Aoun, a perdu des élections qu'il affirmait gagnées d'avance, avant de se rétracter après la publication des résultats et de pointer une fraude massive qui l'aurait desservie. Même si Saad Hariri est le premier ministre accepté par les deux camps, il n'est toujours pas parvenu à nommer un gouvernement répondant aux exigences des uns et des autres. Mosaïque confessionnelle, le Liban est d'abord un ensemble de féodalités qu'il faut contenter au plus haut niveau sous peine de déclencher l'ire des seigneurs politiques et les passions parfois dévastatrices de leurs supporters.

La puissance du Hezbollah

Le statu quo est donc maintenu, avec toujours l'épée de Damoclès que représente l'armement des milices. Même s'il est possible d'affirmer que chaque parti libanais dispose de son organisation paramilitaire, le Hezbollah demeure la première force armée du pays puisqu'il possède également des armes puissantes qu'il a pu expérimenter contre Israël. Le «Parti de dieu» a montré qu'il pouvait aussi utiliser sa puissance de feu contre ses compatriotes lorsqu'il a réagi à l'interdiction de son réseau de télécommunication en mai 2008, considérant cette décision du gouvernement comme une déclaration de guerre. Le Hezbollah a rapidement pris le contrôle de Beyrouth par les armes avant de se heurter aux milices de Walid Joumblatt dans la région d'Aley. Etat dans l'Etat, le Hezbollah n'a pas l'intention de démanteler son arsenal ou de le transférer à l'armée régulière libanaise. Sa popularité s'assoit principalement sur un réseau social performant composé d'écoles et d'hôpitaux, dans des régions auxquelles l'accès du gouvernement a été restreint. Peu à peu le parti a également réussi à représenter la résistance contre Israël pour tous les Arabes, mais aussi les voisins perses puisqu'il tire une grande partie de ses revenus de l'aide que lui apporte l'Iran.

Devant la réélection comme président iranien de Mahmoud Ahmadinejad, partisan d'une ligne agressive contre Israël, on peut penser que le Hezbollah continuera à mener la même politique de discours fort contre l'Etat hébreu et qu'il n'hésitera pas à se relancer dans un affrontement armé, comme lors de la guerre de Juillet 2006. Ce conflit s'est soldé par une semi-victoire pour le Hezbollah qui a affronté son ennemi israélien sans l'aide de l'armée libanaise. Le réarmement progressif de celle-ci ne changera guère l'équilibre des forces. L'armée libanaise reste sous-équipée malgré son bon niveau d'entraînement et on peut douter de son engagement physique lors d'un affrontement avec Israël. Le contrôle des frontières est principalement confié à la FINUL II, une force multinationale renforcée après le conflit de Juillet 2006. Cependant, la mission des caques bleus de l'ONU est floue, leurs moyens limités, et les règles d'engagement mal précisées. En cas de conflit entre le Hezbollah et Israël, on peut douter de l'interposition de la FINUL entre les deux protagonistes. Pour preuve, les violations régulières de l'espace aérien libanais par les jets israéliens, sans qu'il soit possible aux forces onusiennes de faire mieux que protester.

Israël a choisi la ligne dure face au Liban.

Israël avait prévenu qu'en cas de victoire aux élections du camp du 8 mars, le Liban serait considéré comme ayant choisi l'affrontement armé. Après l'échec de ses opérations contre le Hezbollah en Juillet 2006, l'armée israélienne a subi de profonds changements, notamment à sa direction avec l'arrivée de Gabi Ashkénazi, ancien leader de la brigade d'élite Golani. Le retour de Benyamin Netanyahou comme premier ministre augure d'une politique dure, continuation de la doctrine «Ein Brera», soit en hébreu «pas d'alternative» autre que la guerre et la victoire contre les ennemis d'Israël. Netanyahou a déjà montré qu'il n'était pas disposé à parler de paix autrement qu'en ses propres termes, et sait déjà qu'il ne peut pas compter sur le président Obama, peu enclin à soutenir Israël envers et contre tout. Le premier ministre israélien devra rassurer son électorat qui l'a préféré à la formation Kadima jugée trop conciliante avec les Palestiniens et les terroristes. Sans penser qu'il forcera Israël à la guerre, il n'est pas exclu qu'il accepte l'idée d'un nouveau conflit au Liban sud voire au-delà, si cela permettait en théorie de le débarrasser de la menace du Hezbollah, tout en envoyant un message à l'Iran et en détournant l'opinion publique de l'extension des colonies.

La paix semble aujourd'hui impossible entre Libanais, bien qu'Israël permette d'unifier la plupart des composants de la vie politique. En outre, les tensions s'accentuent entre le Hezbollah et Israël, pressé de retrouver une victoire pour redorer le prestige de « Tsahal ». On peut espérer qu'une solution diplomatique intervienne mais les négociations entre Israël et la Syrie, autre parrain du Hezbollah, sont au point mort notamment concernant le Golan. L'avenir est incertain dans la région, et personne n'avait pu prévoir le conflit de juillet 2006. On apprend rapidement, en vivant au Moyen-Orient, qu'il est impossible de prévoir l'avenir, et que la plupart des scénarios ne se réalisent pas devant la difficulté de rationaliser des comportements irrationnels. On accuse souvent le Liban de ne jamais rater une occasion de rater une occasion. Reste à espérer qu'il sera tout de même à la hauteur des promesses vantées par le NY Times et Lonely Planet, devant les centaines de milliers de touristes qui remplissent les avions vers le Liban et qui espèrent un été chaud, mais certainement pas brûlant.

Etienne Augé



Sad Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Biloulou



Nombre de messages : 54566
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/1/2011, 21:23

Le Hezbollah fait tomber le gouvernement libanais
(Le Figaro, par Sibylle Rizk,12/01/2011 | Mise à jour : 20:44)



Réunis autour du ministre de l'Energie, Gebran Bassil, les membres du gouvernement Harari issus du Hezbollah et de ses partis alliés ont annoncé leur démission lors d'une conférence de presse, ce mercredi à Beyrouth. (Crédits photo: Sharif Karim/Reuters)

Les tensions autour de l'enquête sur l'assassinat du premier ministre Rafic Hariri, en 2005, ont eu raison d'un attelage instable.
Le gouvernement de Saad Hariri est tombé ce mercredi, avec la démission collective de onze ministres emmenés par le Hezbollah, au lendemain de l'échec des tentatives de conciliation syro-saoudiennes qui duraient depuis des mois.

Formé fin 2009, ce cabinet d'union nationale est le théâtre de confrontations sur la quasi-totalité des dossiers. Dans les faits, il était paralysé depuis plusieurs semaines déjà, le Conseil des ministres ne se réunissant plus.

Ce sont les positions irréconciliables du Hezbollah et de ses alliés d'un côté, celles de Saad Hariri de l'autre, à propos du Tribunal spécial pour le Liban qui ont accéléré la chute. L'acte d'accusation émanant de ce tribunal -chargé de juger les auteurs de l'attentat qui a tué l'ex-premier ministre Rafic Hariri en février 2005- est attendu incessamment, d'ici à la fin janvier, dit-on de source diplomatique. Le procureur Daniel Bellemare s'apprêterait à mettre en cause des membres du Hezbollah, selon de nombreuses fuites concordantes.

Confronté à cette perspective, le «Parti de Dieu» a appelé au boycott du tribunal, affirmant qu'il est un instrument aux mains des États-Unis, et que ses accusations ne sont pas crédibles car fondées, selon lui, sur de faux témoignages ainsi que des données émanant du réseau libanais de télécommunications, «contrôlé» par l'espionnage israélien.

Consultations avec Obama et Sarkozy
Le spectre d'une flambée de violences interconfessionnelles opposant partisans chiites du Hezbollah et partisans sunnites de Hariri a amené le roi Abdallah d'Arabie saoudite et le président syrien Bachar el-Assad à se réunir fin juillet dernier à Beyrouth pour se poser en garants de la stabilité libanaise.

La médiation syro-saoudienne a cherché par tous les moyens à forger un compromis. Mais son échec a été finalement entériné en début de semaine. Les explications divergent à Beyrouth quant aux raisons de cette impasse, chaque camp en rejetant la faute sur l'autre.

«Les deux pans du compromis en discussion étaient en fait respectivement inacceptables pour chacune des parties», explique-t-on de source diplomatique.

«Les Saoudiens se sont engagés à obtenir des résultats, mais ils ont finalement jeté l'éponge, Saad Hariri refusant certaines concessions. Les États-Unis, en particulier, ont fait pression pour bloquer tout cadeau éventuel à l'Iran, principal allié du Hezbollah, avant la reprise des discussions sur le nucléaire iranien fin janvier», analyse un proche du premier ministre.

D'un côté, Saad Hariri était invité à passer outre ses sentiments filiaux et à torpiller le tribunal en désolidarisant le Liban de cette institution judiciaire mixte, créée au titre du chapitre 7 de la charte de l'ONU -qui lui donne une force obligatoire. De l'autre, le premier ministre réclamait des garanties pour pouvoir exercer son autorité sur la politique libanaise- en clair, de revenir sur le droit de veto accordé au Hezbollah et ses alliés au niveau du pouvoir exécutif.

C'est justement en vertu de ce droit, consacré par l'accord interlibanais de Doha en mai 2008, que le Hezbollah et ses alliés ont pu ce mercredi signer la mort du gouvernement (ralliant à leur cause un ministre théoriquement neutre). Ils ont fait coïncider symboliquement leur retrait avec le début de la rencontre entre Saad Hariri et Barack Obama à Washington. Dans la foulée, M. Hariri s'est envolé ce mercredi soir pour Paris, où il doit s'entretenir ce jeudi avec Nicolas Sarkozy.

Une nouvelle crise institutionnelle s'ouvre au Liban, dont personne n'est en mesure de prédire à ce stade la durée ou les contours. Débarrassé en 2005 de la tutelle syrienne, qui avait été consacrée après la guerre de 1975-1990, en vertu d'un parrainage américano-saoudien, le Liban vit depuis six ans dans l'instabilité chronique, liée à l'incapacité des forces politiques libanaises -et de leurs alliés régionaux et internationaux respectifs- à trouver un nouveau modus vivendi.

--------------------------------------------------------------------------------

Une crise liée au Tribunal international

10 juin 2007. Création du Tribunal spécial pour le Liban pour juger les auteurs de l'attentat qui a tué l'ex-premier ministre libanais Rafic Hariri le 14 février 2005.

21 mai 2008. Un accord est conclu à Doha pour mettre fin à près de deux ans de crise provoquée par la démission de six ministres chiites du gouvernement de Fouad Siniora et la vacance de la présidence de la République à l'issue du mandat d'Émile Lahoud. Michel Sleiman est élu président, un gouvernement d'union nationale est formé, dans lequel le Hezbollah et ses alliés ont un droit de veto.

9 novembre 2009. Malgré la victoire de son camp aux législatives de juin, Saad Hariri, fils de Rafic, est contraint de former un gouvernement d'union.

22 juillet 2010. Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah dit s'attendre à ce que des membres du Hezbollah soient accusés par le TSL. Il réclame ensuite le boycott du tribunal.

29 au 29 juillet 2010. Sommet syro-saoudien à Beyrouth et début d'une médiation entre Damas et Ryad pour amener leurs alliés libanais respectifs à un compromis.

9 décembre 2010. Le greffier du TSL annonce qu'un acte d'accusation va être présenté «très, très bientôt». Les tractations syro-saoudiennes reprennent de plus belle, pour finalement échouer.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Sitôt dit, sitôt fait.... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/1/2011, 21:30

Les USA peuvent assumer 2 conflits de faible intensité simultanément .
Pas 3 .


Tic - Tac .
Tic - Tac .
Tic - Tac ......
Revenir en haut Aller en bas
http://hadrianwall.site.voila.fr
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/1/2011, 21:50

@Ungern a écrit:
Les USA peuvent assumer 2 conflits de faible intensité simultanément .
Pas 3 .


Tic - Tac .
Tic - Tac .
Tic - Tac ......

J'ai bien peur que les USA, même avec un gouvernement mollasson, restent insensibles à tes objurgations... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/1/2011, 22:06

Faudrait encore en avoir les moyens ....
Revenir en haut Aller en bas
http://hadrianwall.site.voila.fr
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/1/2011, 22:48

Invité a écrit:
Israël, pressé de retrouver une victoire pour redorer le prestige de « Tsahal ». On peut espérer qu'une solution diplomatique intervienne mais les négociations entre Israël et la Syrie, autre parrain du Hezbollah, sont au point mort notamment concernant le Golan.

Si je comprends bien,les extensions territoriales légitimes du peuple sans terre pour une terre sans peuple auraient ,mutatis mutandis, une influence sur les conflits internes et externes de la région ?

Mais jusqu'ici les turiféraires du peuple sans terre pour une terre sans peuple ont toujours soutenu le contraire !

A qui se fier ?
Revenir en haut Aller en bas
http://hadrianwall.site.voila.fr
Lawrence

avatar

Masculin Nombre de messages : 11709
Age : 72
Localisation : Marbella
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   26/1/2011, 15:41

Désignation sans surprise au second jour des consultations parlementaires


C'est fort du soutien de 68 députés, contre 60 au Premier ministre sortant Saad Hariri, que Nagib Mikati a été chargé hier après-midi de former le nouveau gouvernement, au terme de la seconde journée des consultations parlementaires contraignantes entreprises par le chef de l'État pour la désignation du Premier ministre.
Le président Michel Sleiman a entamé les consultations dès le début de la matinée, vers 10 heures, en recevant les membres du bloc de « la décision libre », regroupant les députés Michel Pharaon, Nadim Gemayel, Jean Oghassabian et Serge Torsarkissian. À leur sortie du palais de Baabda, M. Pharaon a indiqué que les membres du bloc avaient désigné Saad Hariri « conformément aux résultats des élections législatives et par respect pour les traditions libanaises au niveau du choix du Premier ministre ». M. Pharaon a déploré sur ce plan que le 8 Mars ait fait fi « des constantes et des traditions » (dans le choix du Premier ministre), « ce qui met en danger la stabilité politique et économique » du pays.
Le chef de l'État a ensuite reçu le bloc du « consensus arménien », conduit par le député Sebouh Kalbakian, qui a précisé que le bloc avait désigné Saad Hariri, « symbole de la modération et de l'ouverture, et défenseur de la parité (islamo-chrétienne) et de la coexistence ».
C'était ensuite au tour de MM. Nagib Mikati et Ahmad Karamé de conférer avec le président Sleiman pour désigner, à l'évidence, M. Mikati qui, à sa sortie de Baabda, a lancé un appel au calme aux habitants de Tripoli, les exhortant de faire preuve de retenue afin d'éviter tout dérapage dans la capitale du Nord. « Quels que soient les développements, a déclaré M. Mikati, le président Saad Hariri reste un frère et un ami. Si je me suis lancé dans cette aventure, c'est pour que Tripoli soit présente sur la carte politique du Liban. » En conclusion, M. Mikati a implicitement démenti être le candidat du Hezbollah, soulignant que lorsqu'il a avancé sa candidature, le Hezbollah et d'autres factions l'ont soutenu. « Fallait-il que je leur dise que je ne voulais pas qu'ils me désignent ? » s'est interrogé M. Mikati.
Les députés du Baas prosyrien (Assem Kanso et Kassem Hachem), du Parti syrien national social et du Tachnag ont appuyé de leur côté M. Mikati, à l'instar du ministre Mohammad Safadi, lequel a par ailleurs annoncé, à sa sortie de Baabda, la dissolution de son bloc parlementaire de « l'entente nationale », son colistier, Kassem Abdel Aziz, ayant décidé de soutenir la candidature de M. Hariri.
Le député de la Jamaa islamiya, Imad Hout, a apporté de son côté son appui au leader du Courant du futur qui a également reçu le soutien du député Dory Chamoun, du ministre Boutros Harb, et des députés Tammam Salam, Robert Ghanem et Robert Fadel. À sa sortie du palais de Baabda, M. Chamoun a déclaré qu'il avait désigné M. Hariri parce qu'il est favorable à « la légalité internationale » et que le Liban « n'est pas en mesure de faire face à la légalité internationale ». Pour sa part, M. Robert Ghanem a indiqué qu'il soutenait M. Hariri « conformément aux principes en base desquels je me suis présenté aux élections législatives et par respect pour le mandat que les fils de la Békaa-Ouest et de Rachaya m'ont accordé ».
Quant à M. Harb, il a souligné que « la confrontation doit se faire dans le cadre démocratique », déplorant en outre que la candidature de M. Mikati n'ait pas revêtu un caractère consensuel. « Le candidat consensuel est celui qui est consenti par toutes les parties », a déclaré M. Harb.
Signalons, enfin, que le député Nicolas Fattouche a soutenu M. Mikati.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.marbellafirst.net
Lawrence

avatar

Masculin Nombre de messages : 11709
Age : 72
Localisation : Marbella
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   26/1/2011, 23:37

Samir Frangié chez Matar : « C’est le gouvernement du Hezbollah, de la Syrie et de l’Iran au Liban »


L'actualité locale a été au centre de l'entretien que l'archevêque maronite de Beyrouth, Mgr Boulos Matar, a eu hier avec les anciens députés Farès Souhaid et Samir Frangié.
Dans une déclaration à la presse à sa sortie du siège de l'archevêché à Achrafieh, M. Frangié a souligné « la gravité » de la crise que traverse le Liban, qu'il a présentée comme étant « décisive pour l'avenir du pays ». Selon lui, la bataille actuellement engagée entre deux courants opposés « est la dernière que le Liban connaîtra ». « Il s'agit, a-t-il dit, de la dernière tentative menée pour changer la nature du système libanais. C'est le pays qui vaincra en définitive, mais il est demandé aux Libanais d'avoir suffisamment de lucidité pour s'engager dans cette bataille. »
En réponse à une question au sujet de la nomination de M. Nagib Mikati à la tête du gouvernement, il a indiqué que celle-ci « aurait été parfaitement normale en d'autres circonstances, étant donné sa popularité à Tripoli ». « Mais il est inacceptable qu'il soit nommé par sayyed Hassan Nasrallah. Nous sommes opposés à sa nomination, aux pressions qui avaient été exercées dans ce cadre sur les députés, ainsi qu'aux démonstrations de force dans les rues de Beyrouth et dans la Montagne », a-t-il dit, avant d'inviter le Premier ministre désigné à « prendre conscience de la gravité de la situation et à réaliser qu'il ne peut pas être chef du gouvernement, vu la méthode suivie » pour le hisser à ce poste.
M. Frangié a réaffirmé que le 14 Mars ne participera pas à l'équipe ministérielle, « ce gouvernement étant celui du Hezbollah, de l'Iran et de la Syrie au Liban ». « Que le Hezbollah assume la responsabilité de son contrôle du pays », s'est-il exclamé.
À son tour, M. Souhaid a indiqué qu'il ne s'agit plus d'une crise de gouvernement ou d'alternance au pouvoir. « En un court laps de temps, les Libanais ont réalisé qu'un groupe déterminé décide de faire chuter le gouvernement, d'en former un autre et d'en choisir le chef », a-t-il dit.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.marbellafirst.net
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   30/6/2011, 19:54

Rafic Hariri: 4 inculpations, enfin
(actu-match - Marie Desnos - jeudi 30 juin 2011)



Photo Jamal Saidi / Reuters

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a émis des mandats d'arrêts internationaux à l'encontre de quatre personnes suspectées d'être mêlées à l'assassinat de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri en 2005. Selon CNN, au moins deux d'entre elles seraient des membres haut-placés du Hezbollah.

Réagissez ! Un moment historique. Le Tribunal Spécial pour le Liban (TSL) a remis à Beyrouth, quatre actes d’accusation assortis de mandats d’arrêts dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, en février 2005. C’est le procureur de la République du Liban, Saïd Mirza, qui l’a annoncé, précisant que les autorités avaient désormais trente jours pour arrêter les suspects. Passé ce délai, le tribunal mandaté par les Nations unies rendra public l'acte d'accusation, et les convoquera lui-même.

Si officiellement aucun détail n’a donc été donné sur l’identité des quatre personnes visées, des informations filtrent sur les médias locaux et internationaux. D’après la télévision libanaise, les suspects seraient tous libanais. CNN révèle pour sa part que deux des quatre personnes inculpées seraient des membres haut-placés du Hezbollah.

Citant plusieurs sources régionales, la chaîne d’informations américaine donne carrément leurs noms: Mustafa Badreddine, présenté comme membre du Conseil consultatif du Hezbollah –et accessoirement beau-frère d'Imad Mughniyeh, un ancien commandant du mouvement chiite libanais, assassiné en Syrie en 2008-, Hasan Oneisa, Salim Ayyah et Asad Sabra. Deux listes supplémentaires d'actes d'accusation sont attendues au plus tard cet été, et devraient inclure les organisateurs et les planificateurs de l'attaque, précise la source onusienne de CNN.

Suite : http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Rafic-Hariri-4-inculpations-enfin-308579/

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Tiens, le général Sharon n'est pas inculpé ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   30/6/2011, 21:44

@Biloulou a écrit:
Tiens, le général Sharon n'est pas inculpé ? Laughing


Il a fait valoir son état de santé ....

Revenir en haut Aller en bas
http://hadrianwall.site.voila.fr
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   30/6/2011, 22:13

Quoi ? L'Eceh lui aussi ? pale
Revenir en haut Aller en bas
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   30/6/2011, 22:15

Avec ou sans,à mon avis,on ne doit pas voir fort la différence ....
Revenir en haut Aller en bas
http://hadrianwall.site.voila.fr
Lawrence

avatar

Masculin Nombre de messages : 11709
Age : 72
Localisation : Marbella
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   10/4/2012, 23:19



La tentative d’assassinat du leader des Forces libanaises, Samir Geagea, à Meerab continue de faire couler beaucoup d’encre et de susciter une vague de réprobation à différents niveaux, tandis que le chef de l’État a présidé une réunion pour s’informer du déroulement de l’enquête.


La tentative d’assassinat perpétrée la semaine dernière à Meerab (Kesrouan) contre le leader des Forces libanaises, Samir Geagea, continue de susciter un flot de réactions stigmatisant vivement l’attentat, tandis que M. Geagea a reçu au cours des dernières quarante-huit heures plusieurs personnalités et délégations populaires venues lui exprimer leur sympathie.

Dans une déclaration à la chaîne Future News, le leader des FL a indiqué que « tous les indices en sa possession (au sujet de la tentative d’assassinat) ont été communiqués aux forces de sécurité », soulignant qu’il s’attend à des résultats « très prochainement ». Tout en mettant l’accent sur la nécessité de préserver le secret de l’instruction, M. Geagea a précisé que « le groupe qui a mené l’opération ne s’est pas infiltré dans la région (dans le périmètre de Meerab) à l’aveuglette, mais il a été aidé sur ce plan, d’autant que le passage vers le sommet de la colline s’est fait en empruntant une voie qui n’est pas coutumière ». « Cela indique que certaines parties ont aidé à assurer une couverture » au groupe de tueurs. « Celui qui a planifié cette opération, a ajouté le leader des FL, voulait plonger le Liban dans le chaos. Nous ne lui offrirons pas cette opportunité et nous mènerons le combat à notre guise, en tant que première ligne de défense du Liban et de la paix civile. »

Par ailleurs, un important meeting populaire a été organisé dimanche à la place des Martyrs de Zahlé à l’initiative du régional de Zahlé et de la Békaa-Ouest des Forces libanaises pour stigmatiser la tentative d’assassinat de M. Geagea. Étaient présents à ce rassemblement les députés Tony Aboukhater, Joseph Maalouf et Élie Marouni, l’ancien ministre Salim Wardy, ainsi que des représentants des Kataëb, du PNL et du courant du Futur. Dans un discours prononcé sur grand écran, M. Geagea a d’abord rendu hommage à la résistance des habitants de Zahlé durant la guerre libanaise. Évoquant l’attentat dirigé contre lui, le leader des FL a notamment souligné qu’ « en dépit de leurs armes, de leur technicité, de leur professionnalisme, de leurs moyens et de leur planification, c’est ce qui est juste qui a fini par prévaloir ».

Et M. Geagea d’ajouter, en rappelant sa période d’emprisonnement durant les années 90 : « Malgré l’emprisonnement et l’oppression pendant onze ans, c’est ce qui est juste qui a fini par prévaloir. En dépit de la tentative d’assassinat, c’est ce qui est juste qui a fini par prévaloir. Dans notre lutte pour réaliser nos objectifs, afin d’aboutir à la souveraineté, la liberté et l’indépendance du Liban, c’est ce qui est juste qui finira par prévaloir. » Et de poursuivre : « Celui qui a été confronté à des guerres comme les batailles de Zahlé et d’Achrafieh, celui qui a fait face à la guerre du Liban, qui a traversé les montagnes, qui a subi l’oppression, la chasse aux sorcières, les arrestations et l’emprisonnement pendant onze ans, qui a supporté le mensonge, la calomnie, les rumeurs et la médisance ne saurait se laisser impressionner par quelques balles. »

Prenant à son tour la parole, le député Joseph Maalouf a souligné que « le complot n’était pas dirigé uniquement contre M. Geagea, mais il visait aussi l’entité libanaise et l’existence même du Liban-message ».
Notons par ailleurs que, dans un communiqué de presse, le département de l’information des Forces libanaises a vivement stigmatisé la manière avec laquelle certains médias et responsables politiques ont abordé la question de la tentative d’assassinat de M. Geagea. « Il est déplorable que certains politiciens et certains organes de presse se départissent de la sorte de toute considération morale dans leur approche portant sur une tentative d’assassinat », a souligné le communiqué FL.

Les investigations
Sur le plan des investigations, le président Michel Sleiman a tenu durant le week-end dernier au palais de Baabda une réunion de travail avec le ministre de la Justice, Chakib Cortbaoui, le procureur général de la République, Saïd Mirza, et les magistrats Claude Karam et Hatem Madi qui l’ont informé du déroulement de l’enquête. Le chef de l’État a mis l’accent à ce propos sur la nécessité de poursuivre les investigations jusqu’au bout « afin d’éviter tout débordement sur le plan sécuritaire ».

À ce sujet, le ministre de l’Intérieur Marwan Charbel a indiqué à la Future TV qu’il est entré en contact par téléphone avec M. Geagea qui l’a informé des circonstances de l’attentat. M. Charbel a précisé dans ce cadre que l’enquête n’avait pas encore abouti à des résultats définitifs. Le ministre a indiqué en outre que des mesures de sécurité avaient été prises afin de protéger les personnalités libanaises sur lesquelles pèsent des menaces.
De son côté, le vice-Premier ministre Samir Mokbel a rendu visite au leader des FL à Meerab pour lui exprimer sa sympathie après la tentative d’assassinat.

Les réactions
Au niveau des réactions, et parallèlement aux nombreuses délégations populaires qui se sont rendues hier à Meerab, plusieurs députés ont commenté l’attentat. Le député Ahmad Fatfat a ainsi souligné que la tentative d’assassinat de Geagea avait pour but de « modifier l’équilibre politique sur le double plan chrétien et national ». « Si cet attentat avait réussi, a déclaré M. Fatfat, le Liban aurait été entraîné dans une très grave crise. »

Le député Khaled Daher a accusé pour sa part le régime syrien d’être le commanditaire de l’attentat. « Samir Geagea joue un rôle fondamental qui est complémentaire à celui de Saad Hariri et d’autres leaders du 14 Mars en vue de préserver le Liban et l’empêcher d’être soumis au projet iranien », a déclaré Khaled Daher qui a ajouté : « Geagea a porté un coup sévère au projet de l’alliance des minorités dont Bachar el-Assad est le porte-étendard. »
Le député FL Farid Habib a lui aussi accusé le régime syrien d’avoir commandité la tentative d’assassinat, tandis que le député Amine Wehbé (Gauche démocratique) a qualifié de « lâche » l’attentat dirigé contre M. Geagea.

Sethrida Geagea répond à Raad
Il convient d’indiquer enfin que M. Mohammad Raad, président du bloc parlementaire du Hezbollah, a déploré, dans une allusion à peine voilée à l’attentat contre M. Geagea, « ceux qui exagèrent certains faits ou qui provoquent certains incidents afin d’attirer l’attention sur eux, au détriment de l’intérêt national ». M. Raad s’est attiré sans tarder une riposte cinglante de Mme Sethrida Geagea, députée de Bécharré, qui a précisé que Samir Geagea n’a besoin de « certificat de personne, et sa position a dépassé la dimension nationale pour atteindre une dimension régionale beaucoup plus large ». Tout en déplorant le comportement du Hezbollah à l’égard de l’attentat, Mme Geagea a remercié le président de la République, le Premier ministre, le commandant en chef de l’armée et le directeur général des FSI pour l’intérêt qu’ils ont manifesté au sujet de l’affaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.marbellafirst.net
LE GAVE



Masculin Nombre de messages : 1722
Age : 101
Localisation : LOURDES - EILAT - NOUEBA
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   11/4/2012, 00:05

INVITE Smile

L'ete sera chaud au Liban, la democratie fout le camp en Tunisie, l'Egypte se cherche et les Freres n'arrivent pa a la retrouver, le Yemen va a la derive, Israel massacre et emprisonne voila tous les beaux titres que l'on peut trouver dans la plus part des sites. Par contre 10.000 milles je repete DIX miles tues en SYRIE nitch, que dalles. KOTY ANANN begaie, OBAMA se fait tout petit, l'Europe innexistante, les Chinois ont disparu les Russes accusent tout le monde, mais il y a 10.000 tues. Mais ou sont donc tous les FRERES Europeens defilant de Republique a je ne sais ou les scasndalises des "meurtres" sur les Palestiniens, le sang Syrien serait il moins pur, les martyrs moins sacres. Elle est belle la fraternite Musulmane, quant on peut taper sur du Juif : Yalla, mais quant il faut parler justice pas grand monde dans les tribunes. Aller tuer du chretien au centre de l'Europe en avant, tuer du Ricain en Irak ou en Afganistan pas de problemes. Quant a liberer 2 pays freres du joug de 2 dictateurs Arabes (Lybie Egypte) envoyons ces abrutis d'occidentaux. Par contre si ces meme abrutis ne jouent pas le jeu devant le troisieme dictateur et bien......... attendons que le massacre arrive a 20 milles 30 milles ou plus, ca va s'arreter quand meme. Et si Israell....................., mais non ils ne sont pas aussi cons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   11/4/2012, 03:13

@LE GAVE a écrit:
L'ete sera chaud au Liban... la democratie fout le camp...

Citation :
démocratie, nom féminin
Régime politique dans lequel le peuple exerce la souveraineté

En quoi les Le Gave de ce monde annoncent-ils une «démocrassie» différente des autres tyrans de la planète?

Un vieux Derviche tourneur va-t-en-guerre haineux et aigri, Il propose une théocratie contre une charia, du terrorisme contre du terrorisme et de la haine contre de la haine.

Du Darwinisme social à son meilleur.

Pour les points Godwin mérités en sous-entendus, je les accepterai le sourire aux lèvres!
Revenir en haut Aller en bas
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/4/2012, 00:03

Pétard a écrit:
@LE GAVE a écrit:
L'ete sera chaud au Liban... la democratie fout le camp...

Citation :
démocratie, nom féminin
Régime politique dans lequel le peuple exerce la souveraineté

En quoi les Le Gave de ce monde annoncent-ils une «démocrassie» différente des autres tyrans de la planète?

Un vieux Derviche tourneur va-t-en-guerre haineux et aigri, Il propose une théocratie contre une charia, du terrorisme contre du terrorisme et de la haine contre de la haine.

Du Darwinisme social à son meilleur.

Pour les points Godwin mérités en sous-entendus, je les accepterai le sourire aux lèvres!


Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que le monde est remplit de mafia en tout genre.

Et tout la merde dans le monde commence là.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/4/2012, 00:47

@Zed a écrit:
Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que le monde est remplit de mafia en tout genre.
Et tout la merde dans le monde commence là.



Dans le genre? De quoi? De quelle ? D'où? De qui? Etc.

Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12765
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/4/2012, 01:06

115 -

Citation :
...attendons que le massacre arrive a 20 milles 30 milles ou plus, ca va s'arreter quand meme...


Disons prudemment qu'il convient d'attendre pour voir si le fiston dépassera
le chiffre des 25 000 concitoyens massacrés jadis par son papa pour commencer
à réfléchir jusqu'à quel niveau la compétition intergénérationnelle des Assad
est tolérable avant de pousser un fort coup de gueule.

_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/4/2012, 01:11

Pétard a écrit:
@Zed a écrit:
Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que le monde est remplit de mafia en tout genre.
Et tout la merde dans le monde commence là.



Dans le genre? De quoi? De quelle ? D'où? De qui? Etc.


La mafia c'est ceux qui veulent rien pour le peuple et tout pour eux-mêmes.

La dernière vraie guerre pour sauver un peuple fut l'Irak. Juste avant il y a eut la deuxième guerre mondiale.

Tout le restes, c'est des combats contre la mafia, et parfois même la mafia contre la mafia.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   12/4/2012, 02:15

N'importe quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Lawrence

avatar

Masculin Nombre de messages : 11709
Age : 72
Localisation : Marbella
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   29/1/2015, 00:56

Le Hezbollah a tiré hier des missiles antichars sur un convoi de l'armée israélienne dans les fermes de Chebaa, dans ce qui est apparu comme une opération de représailles contre l'attaque israélienne à Kuneitra, sur les hauteurs du Golan syrien. La riposte de l'État hébreu ne s'est pas fait attendre et un soldat du contingent espagnol de la Finul a été tué.
OLJ29/01/2015






Deux soldats israéliens ont été tués et sept autres blessés, hier matin, dans une attaque du Hezbollah contre un convoi de l'armée israélienne dans le secteur des fermes de Chebaa. C'est l'attaque la plus grave menée par le parti chiite contre les soldats israéliens depuis la guerre de juillet 2006.
Un Casque bleu espagnol de la Finul a par ailleurs été tué à proximité de Ghajar alors que les Israéliens ripostaient à l'attaque du Hezbollah par des tirs d'artillerie et des frappes aériennes. La Finul a ouvert une enquête sur les circonstances exactes de ce décès.
Le porte-parole de la Finul, Andrea Tenenti, n'a pas voulu préciser l'origine des tirs qui l'ont tué. « Le commandant de la Finul, le général Luciano Portolano, est en contact avec toutes les parties et les appelle à la retenue afin d'éviter une escalade », a-t-il dit.
Le militaire espagnol est un caporal âgé de 36 ans. « Originaire de Malaga, dans le sud de l'Espagne », il avait rejoint l'armée espagnole en 2004 et c'était la deuxième fois qu'il participait à une mission de la Finul. Il avait rejoint la mission « Libre Hidalgo » en novembre 2014.
« Son unité était déployée sur la base Miguel de Cervantès de Marjeyoun », précise un communiqué du ministère espagnol de la Défense.
Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a exprimé sur Twitter sa « profonde tristesse face au décès du militaire espagnol. Mon affection et mes condoléances vont à sa famille et ses compagnons ».
Le ministre espagnol de la Défense, Pedro Morenes, qui était en vol vers l'Inde pour un voyage officiel, a fait demi-tour pour rentrer en Espagne.

La Brigade des martyrs de Kuneitra
L'attaque au missile contre le convoi israélien a été revendiquée par une « Brigade des martyrs de Kuneitra ». Le communiqué revendiquant l'attaque porte le titre de « déclaration n° 1 », laissant entendre que d'autres opérations sont à venir.
Le mouvement de la Résistance islamique, l'aile militaire du Hezbollah, a indiqué dans ce texte qu'« un groupe des martyrs de Kuneitra (...) a visé avec des roquettes (...) un convoi militaire israélien ». « Plusieurs véhicules ont été détruits et il y a des victimes », a ajouté le groupe chiite.
Les Israéliens ont de leur côté précisé qu'un tir de missile antichar a touché « un véhicule militaire dans la zone de Har Dov », le terme israélien désignant les fermes de Chebaa, et que des tirs de mortier ont aussi visé une base militaire israélienne sur le mont Hermon.
L'armée israélienne a ensuite fait état de deux morts et de sept blessés dans ses rangs. Selon les médias israéliens, le pronostic vital des blessés n'est pas engagé.
En riposte, les chars et l'artillerie de l'État hébreu ont bombardé plusieurs villages des secteurs de Wazzani et du Arkoub, notamment Halta et Kfarchouba, où se trouvent des positions de l'armée libanaise et de la Finul.
Des habitants de Ghajar ont expliqué que trois maisons du village avaient été touchées lors des échanges de tirs entre soldats israéliens et Hezbollah. « Des civils ont été blessés par des éclats de projectiles visant apparemment les positions israéliennes dans le village », a indiqué un habitant de la localité.
Des tirs de mortier ont ensuite visé une position de l'armée israélienne sur le mont Hermon, dans le secteur du plateau du Golan occupé par Israël depuis 1967. Il n'y a eu aucun blessé.
Dans la banlieue sud de Beyrouth, des tirs de joie ont salué l'attaque. Certains habitants ont aussi fait leurs bagages et se tiennent prêts à fuir en cas de bombardements israéliens, comme en 2006.

Réactions israéliennes
L'armée israélienne a indiqué avoir « répondu avec des frappes combinées air et sol contre les positions opérationnelles du Hezbollah ».
« Ce n'est pas nécessairement la dernière réponse » d'Israël, a prévenu sur Twitter le porte-parole de l'armée, le général Moti Almoz.
« Quiconque cherche à nous défier à la frontière nord doit avoir à l'esprit l'offensive de l'an dernier à Gaza », a averti le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. « L'État d'Israël est prêt à agir avec force sur tous les fronts, la sécurité passe avant tout », a-t-il poursuivi.
Les services du Premier ministre israélien ont accusé l'Iran d'être derrière cette « attaque terroriste ». M. Netanyahu a également convoqué les chefs de la sécurité israélienne après l'attaque pour discuter des options ouvertes.
« Nous ne tolérerons aucun tir en direction du territoire israélien, aucune violation de notre souveraineté, et nous y répondrons avec force et détermination », a prévenu, de son côté, le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, dans un communiqué.
Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a jugé pour sa part sur Twitter qu'Israël devrait réagir à ce type d'attaque « de façon très dure et disproportionnée ».

Raids israéliens sur le Golan
En tout début de matinée, l'armée israélienne avait annoncé que son aviation avait bombardé deux positions de l'armée syrienne en riposte à des tirs de roquettes la veille contre le plateau du Golan. Les postes militaires syriens visés se trouvent à Kuneitra. L'armée de l'air israélienne a indiqué de son côté avoir mené dans la nuit de mardi à mercredi des raids contre des positions de l'armée syrienne dans la région sous tension du plateau du Golan.
« Plus tôt aujourd'hui (mardi), des roquettes se sont abattues sur le Golan. En réponse, l'armée israélienne a attaqué des bases d'artillerie de l'armée syrienne », souligne un communiqué militaire israélien diffusé aux premières heures de mercredi.
Le ministre de la Défense israélien Moshe Yaalon a adressé une mise en garde directe au président syrien Bachar el-Assad. « Les attaques menées dans la nuit de mardi à mercredi par l'armée de l'air contre des cibles situées en territoire syrien sous le contrôle d'Assad sont un message clair que nous ne tolérerons aucun tir vers le territoire israélien (...) et que nous réagirons avec force et détermination », a-t-il déclaré dans un communiqué.
Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, qui s'appuie sur un large réseau de sources en Syrie, les frappes ont touché deux bases de Kuneitra, où le Hezbollah est le fer de lance des opérations du régime syrien.
Autre signe de la tension à la frontière nord d'Israël, l'armée israélienne a envoyé hier matin des soldats examiner la zone du village de Za'rit, à la frontière avec le Liban, après que les habitants se sont plaints de bruits suspects leur laissant supposer la construction de tunnels par le Hezbollah, présent de l'autre côté de la frontière. « L'armée est sur place suite aux inquiétudes des habitants de Za'rit qui craignent que des tunnels ne soient creusés sous leurs maisons », a indiqué une porte-parole de l'armée.

L'Orient - Le Jour

scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://www.marbellafirst.net
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   30/1/2015, 09:50

Le Hezbollah chercherait-il une nouvelle raclée ?
Un seul regret, à l'instar du Hamas qui prend les gosses en otage, les terroristes du Hezbollah utilisent à cette fin ce pauvre Liban... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
chat noir

avatar

Masculin Nombre de messages : 5160
Age : 59
Localisation : NANTERRE
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   31/1/2015, 06:57

La dernière raclée qu Israel a infligée aux les arabes était en 1967, il y a longtemps. Maintenant ce n est plus des petites ballades, les sionistes paient le prix fort à chaque confrontation.
Cette fois avec un Hezbollah aguerri par la dernière guerre , et le conflit syrien , un Iran militairement nucléarisé soutenu par une Russie rancunière d avoir été isolée par l Occident , suite à son ingérence en Ukraine , le cocktail devrait etre cette fois , disons......explosif. Tsahal va verser beaucoup plus de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   31/1/2015, 08:07

@chat noir a écrit:
La dernière raclée qu Israel a infligée aux les arabes était en 1967,  il y a longtemps. Maintenant ce n est plus des petites ballades, les sionistes paient le prix fort à chaque confrontation.
Cette fois avec un Hezbollah aguerri par la dernière guerre , et  le conflit syrien , un Iran militairement nucléarisé soutenu par une Russie rancunière d avoir été isolée par l Occident , suite à son ingérence en Ukraine , le cocktail devrait etre cette fois , disons......explosif. Tsahal va verser beaucoup plus de larmes.

C'est vrai, Israël n'a jamais refusé de payer le prix de sa sécurité dans sa lutte naguère solitaire (*) contre le terrorisme islamiste...

(*) Cela va-t-il changer vu les récents événements ? J'ai des doutes...
Revenir en haut Aller en bas
Lawrence

avatar

Masculin Nombre de messages : 11709
Age : 72
Localisation : Marbella
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   3/10/2015, 13:17

POUR MÉMOIRE......

Sad



Revenir en haut Aller en bas
http://www.marbellafirst.net
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   3/10/2015, 13:55

Ben dis donc... notre mémoire et notre imagination s'estompent si vite, il faut de temps à autres des piqûres de rappel comme celle que Brigitte Gabriel nous administre ici !
Revenir en haut Aller en bas
Marieden

avatar

Féminin Nombre de messages : 5695
Age : 16
Date d'inscription : 03/12/2014

MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   3/10/2015, 14:14

et on n'a toujours rien compris Sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
AU LIBAN L'ÉTÉ S'ANNONCE CHAUD !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: