Libres Propos
Frappez, entrez et soyez bienvenu !



Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 PRESIDENTIELLE 2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 9861
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: PRESIDENTIELLE 2022   28/4/2017, 15:28

Rappel du premier message :

Avec ce Charlot, il faut tout prévoir !  


Ce vendredi, en Bretagne, le chef de l'État a filé la métaphore météorologique, lui qui a si souvent dû affronter les éléments déchaînés, les lunettes embuées, le costume à tordre, durant ce quinquennat. « On a besoin d'air pur, parce qu'il y a quand même aussi des mauvais vents, donc il faut chasser les mauvais vents. Il faut aller vers le grand large, jamais se replier, jamais se confiner », a-t-il exhorté à Belle-Île.
Dans quelques jours, il fera ses valises et quittera l'Élysée. Premier président de la Ve République à ne pas briguer un second mandat, il assiste à la bataille sur le banc de touche. Et visiblement, il trépigne, donne des leçons à Emmanuel Macron – « un vote, ça se mérite, ça se conquiert », glisse le chef de l'État le 25 avril –, lance ses ministres dans la mêlée pour que Marine Le Pen obtienne « le plus bas score possible ».

Il constate que le PS n'a plus de présidentiable

Frustré de campagne, François Hollande peut se désoler de voir son « bilan » orphelin, puisque ni Benoît Hamon, le frondeur, ni Macron, le Brutus, ne l'ont défendu. Alors, c'est lui qui s'en charge. Ainsi, il relativise les va-et-vient de la courbe du chômage, lui qui avait lié son sort à celui de cette maudite courbe. « Ce chômage, certains mois, augmente, certains mois, baisse, mais, la tendance l'indique, il est en diminution », assure Hollande, alors que les derniers chiffres de Pôle emploi sont cruels.
Les derniers feux d'un président essoré par un mandat aux allures de chemin de croix ? Que nenni, selon L'Opinion. Le président sortant, qui avait fait part de son intention de créer une fondation, n'aurait pas renoncé à tout avenir politique. « Il constate que le PS n'a plus de présidentiable », glisse un proche avec un sourire que le quotidien qualifie de mi-figue mi-raisin. Et de souligner que jamais le président n'a dit qu'il arrêtait la politique.
Avant de faire cette révélation : un de ses proches « conserve comme un trésor » l'affiche que nous n'avons jamais vue, celle de la campagne pour sa réélection.

On y voit, rapporte L'Opinion, François Hollande entouré de Français de tous âges, toutes origines, toutes conditions. Le slogan : « La France, c'est nous. » Une réponse au « On est chez nous » du Front national. Comme si François Hollande avait rêvé de cet affrontement qu'il vit en ce moment par procuration.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Mara-des-bois



Nombre de messages : 2330
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLE 2022   7/5/2017, 15:27

[mention]Charly, nul en geo,


Mab[/mention] a écrit:


La Suisse ? c'est quoi ? Shocked


Heu... Un coffre-fort.
Ce n'est quand meme pas idiot de se referer à un coffre-fort quand on vote pour un banquier, non ? Embarassed

Mab
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 9861
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLE 2022   7/5/2017, 15:29

1/3 Marine....2/3 Macron
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly

avatar

Masculin Nombre de messages : 23292
Localisation : belgique
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLE 2022   7/5/2017, 16:54

je me suis gourré de fil,c'est déjà 2022 Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 9861
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLE 2022   7/5/2017, 17:38

@Charly a écrit:
je me suis gourré de fil

Moi aussi, Charly...Le stressss...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalawasa

avatar

Masculin Nombre de messages : 9861
Localisation : En haut à droite
Date d'inscription : 29/12/2012

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLE 2022   8/5/2017, 10:45

Dommage....C'était un beau couple . (mais François peut revenir !  affraid )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Younes bis



Masculin Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 18/12/2015

MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLE 2022   20/6/2017, 21:58

Citation :

Désintéressons-nous, une fois pour toutes, des élections!

27 avr. 2017 Par Les invités de Mediapart Édition : Les invités de Mediapart

Dans un texte confié à Mediapart, le philosophe Alain Badiou invite à se désintéresser des élections, terrain de prédilection des adversaires de l'émancipation. « Hystériser, de façon à la fois dépressive et déclamatoire, des résultats électoraux, est non seulement inutile, mais nuisible », écrit-il, en appelant à « un véritable labeur politique » contre la servitude actuelle.




Je comprends l'amertume des protestataires, notamment les déçus du Mélenchonisme, à l'issue du premier tour des élections. Ceci dit, ils ont beau faire et beau dire : il n'y a dans ce vote aucune escroquerie, aucune aberration particulière.

Il n'y a eu, en fait, que deux anomalies partidaires, qui ont malheureusement (pour les pouvoirs réels) décomposé le bloc parlementaire central. Ce bloc est composé de la droite et de la gauche classiques. Il soutient depuis quarante ans, voire deux siècles, le déploiement du capitalisme local. Or, le sortant local de la prétendue gauche, Hollande, ne se représentait pas, ce qui a décomposé son parti. D’autre part, la droite classique, à cause des funestes primaires, n’a pas choisi son meilleur vieux cheval : Juppé, mais un bourgeois de province à la triste figure, trop éloigné des délices « sociétaux » du capital moderne.

Le deuxième tour "normal" aurait dû être Hollande/Juppé, ou au pire Le Pen/Juppé, avec dans les deux cas, une élection facile de Juppé. En l’absence des deux partis de gouvernement décomposés, nos vrais maîtres depuis deux siècles, à savoir les propriétaires et gestionnaires des capitaux, étaient quelque peu à la peine. Heureusement (pour eux), avec leur personnel politique habituel, les vieux briscards de la réaction ; avec aussi, bien entendu, l’aide de résidus sociaux-démocrates (Valls, Le Drian, Ségolène Royal et consorts), ils ont bricolé un substitut présentable du bloc parlementaire central en déshérence. Ce fut Macron. Ils ont aussi, chose très utile, et de grande portée à venir, rallié Bayrou, le vieux sage centriste expérimenté, l’homme de toutes les guerres électorales, y compris les plus difficiles. Tout cela fut fait avec brio, en un temps record. Le succès final est pratiquement assuré.

Dans ces conditions, tout à fait explicables, le vote entérine, de façon plus claire que d’habitude, que la subjectivité pro-capitaliste et droitière, y compris sous ses formes quelque peu fascistoïdes, est absolument majoritaire dans ce pays.

Une partie des intellectuels et une partie de la jeunesse refusent de le voir, ou le regrettent amèrement. Mais quoi ? Veulent-ils, ces amateurs d'élections démocratiques, qu'on leur change le peuple des votants, comme on fait d'une chemise sale ? Qui vote doit consentir au vœu de la majorité, tout de même ! En vérité, ces deux groupes mesurent le monde à l'aune de leur propre situation et de leurs propres rêves, sans en tirer la conclusion qui s'impose : il n'y a absolument rien à attendre du vote "démocratique".

Déjà Napoléon III, en 1850, avait vu que le suffrage universel était, non pas l'horreur que la bourgeoisie bien-pensante imaginait qu'il était, mais une véritable bénédiction, une légitimation inattendue et précieuse des pouvoirs réactionnaires. C'est encore vrai aujourd'hui, partout dans le monde. Napoléon le petit avait découvert que dans des conditions historiques à peu près normales, à peu près stables, la majorité numérique est toujours fondamentalement conservatrice.

Concluons calmement. Hystériser les résultats d’une élection ne mène à rien qu’à une dépression vaine.
Spoiler:
 
Alain Badiou
https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/270417/desinteressons-nous-une-fois-pour-toutes-des-elections
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PRESIDENTIELLE 2022   

Revenir en haut Aller en bas
 
PRESIDENTIELLE 2022
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: