Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Les Cohortes Célestes ont le devoir et le regret de vous informer que Libres Propos est entré en sommeil. Ce forum convivial et sympathique reste uniquement accessible en lecture seule. Prenez plaisir à le consulter. Merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 Prise de Grenade - 1492

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Prise de Grenade - 1492   17/3/2013, 20:14


Le royaume de Grenade, dernier débris de la domination musulmane en Espagne, comprenait encore quarante villes, quatre-vingt-dix-sept forteresse et une multitude de bourgs défendus par des châteaux. Au centre était la belle Grenade, qui couvrait deux collines séparées par la vallée du Darro.

L'une de ces collines portait le palais-forteresse de l'Alhambra, qui pouvait abriter 40 000 hommes derrière ses retranchements. Sur les pentes s'allongeaient des rues étroites, pavées de dalles et bardées de 70 000 maisons. Toutes avaient es cours intérieures, des fontaines ou des ruisseaux, des orangers, des citronniers et des grenadiers. La ville était défendue par une haute muraille de trois lieues de circuit, percée de douze portes et dominée par mille tours. La terre était si belle, l'air était si doux, le ciel si brillant, que les Maures plaçaient le paradis au-dessus de la plaine de Grenade.


Mais le royaume de Grenade était l'objet de discordes internes qui devaient en faciliter la conquête. Ainsi, le roi Moulay-Hassan se voyait disputer le pouvoir par son propre fils, Boabdil, et son frère Zagal. Et les chrétiens, profitant de ces guerres civiles, s'emparèrent des principales villes musulmanes, puis vinrent mettre le siège devant Grenade.

Ce siège dura neuf mois. Un Maure tenta de poignarder Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille. Un incendie détruisit même le camp espagnol. Mais la reine, que rien ne décourageait, ordonna qu'une ville fut construite à sa place, et la ville de Santa-Fe fut bâtie en trois jours. Boabdil, abandonné par ses frères d'Afrique, dut se résigner à signer sa capitulation. Les vaincus purent conserver leurs biens, leurs coutumes et le libre-exercice de leur religion.

Boabdil lui-même obtint un domaine dans les Alpujarras. Arrivé sur le mont Padul, il jeta une dernière fois ses regards vers le pays que ses ancêtres possédaient depuis sept siècles, et il versa des larmes. "Pleure comme une femme, lui dit sa mère Aïcha, pleure cette couronne que tu n'as pas su défendre comme un homme."

Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
 
Prise de Grenade - 1492
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: Dossiers utiles-
Sauter vers: