Libres Propos
Frappez, entrez et soyez bienvenu !



Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA CONQUÊTE DE L'ESPACE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   27/11/2008, 00:56



L'ISS, tremplin de l'exploration humaine du système solaire, fête ses 10 ans.

Mise en chantier il y a dix ans jeudi, la Station spatiale internationale (ISS), un projet ambitieux d'avant-poste orbital d'initiative américaine, représente le premier tremplin dans l'exploration humaine du système solaire dont l'achèvement est prévu en 2010.

L'ISS "est le plus grand projet international de coopération technologique jamais entrepris en termes de durée, de coût et du nombre de pays participants", explique John Logsdon, historien du Musée national de l'air et de l'espace à Washington.
Outre les Etats-Unis, qui financent la majeure partie du projet estimé à 100 milliards de dollars, quinze autres nations y participent dont la Russie, le Japon, le Canada, le Brésil et onze pays membres de l'Agence spatiale européenne y compris la France.
"Je pense que la Station est la première pierre de gué nécessaire hors de notre planète, pas une fin en soi, mais une étape dans l'exploration spatiale habitée", poursuit M. Logsdon dans un entretien avec l'AFP.
"Nous avons besoin d'accumuler une expérience des vols spatiaux de longue durée, leur impact physiologique, et le meilleur endroit pour ce faire est la Station", explique-t-il. Outre le fait de tester les technologies permettant de vivre en vase clos, la Station vise aussi à étudier les interactions de groupe parmi des astronautes vivant dans un endroit restreint pendant de longs mois, ajoute-t-il.
L'ISS, qui a connu un sérieux revers avec l'accident de la navette spatiale Columbia en 2003, en retardant son assemblage de deux ans, "a montré que des partenariats multinationaux peuvent aussi fonctionner quand les choses vont mal", juge l'historien, pour qui la Station constitue une sorte de cadre de référence pour de futures coopérations internationales.
Soulignant les contraintes budgétaires généralisées, "les longs séjours sur la Lune et à plus long terme sur Mars ne pourront se faire qu'avec une organisation financée internationalement", explique M. Logsdon.
Le patron de la Nasa, Michael Griffin, exprimait la même idée dans une interview à l'AFP à l'occasion du 50e anniversaire de l'Agence spatiale américaine, le 1er octobre.
Les Etats-Unis ont encore les moyens de financer seuls leurs ambitions spatiales mais "je pense que cela ne sera pas le cas pour la prochaine génération", a-t-il dit.
Et "nous espérons que nous pourrons enrôler des partenaires internationaux mobilisés avec l'ISS pour retourner sur la Lune dont les contributions seront au moins aussi grandes que la nôtre", a souligné M. Griffin.
Pour Doug Millard, conservateur du département spatial du Musée de la Science de Londres, "le laboratoire Columbus (livré et attaché en février à l'ISS) a notablement accru les capacités spatiales de l'Europe" en orbite, avec également le ravitailleur automatique ATV.
Le laboratoire japonais Kibo a été acheminé trois mois après.
"Les activités à bord de l'ISS sont des annexes de milliers de laboratoires dans le monde avec la caractéristique unique d'être en micro-gravité", a-t-il expliqué à l'AFP.
"Je pense que les réactions du corps humain à la micro-gravité est la principale valeur ajoutée scientifique de l'ISS", a souligné M. Millard.
De son côté, Alexandre Vorobiev, porte-parole l'Agence spatiale russe, qualifie l'ISS de "projet remarquable, l'un des facteurs qui a aidé la Russie à préserver son industrie spatiale".
Soulignant l'impératif d'une coopération internationale face aux ressources financières limitées, il a estimé que "ni la Russie, ni les Etats-Unis ne pourront aller seuls sur la Lune et Mars".
L'ISS, en orbite à environ 350 km d'altitude, a un équipage permanent de trois astronautes, séjournant plusieurs mois dans l'espace, et qui passera à six en 2009 grâce aux équipements livrés par la navette américaine Endeavour lancée vendredi et amarrée à la Station depuis dimanche.


Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran

avatar

Masculin Nombre de messages : 12699
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: International Soviet Strapontin   27/11/2008, 09:59

Citation :
Lawrence a écrit :
le Jeu 27 Nov - 0:56

LA CONQUÊTE DE L'ESPACE
(...) De son côté, Alexandre Vorobiev, porte-parole l'Agence spatiale russe, qualifie l'ISS de "projet remarquable, l'un des facteurs qui a aidé la Russie à préserver son industrie spatiale". (...)

Et accessoirement de maintenir son potentiel d'espionnage. En effet l'astronome Youri Lonchakov a répondu à la voix de son maître à deux têtes en prenant depuis l'ISS avec un appareil à très haute résolution des photographies de la Géorgie, de l'Ossétie et de l'Abkazie qui ont été exploitées immédiatement en ligne par les services de renseignements de l'Armée russe en vue de planifier ses actions militaires sur le terrain lors du récent conflit russo-géorgien.

Des protestations ont été timidement formulées, mais est-il défendable de gourmander un bon garçon qui prend des photos touristiques en souvenir pour offrir à Noël à sa bonne vieille babouchka ?

_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   28/11/2008, 11:27

Le prochain lancement de la fusée Ariane-5, qui était prévu le 10 décembre, est reporté "d'une semaine minimum", a annoncé Arianespace vendredi. La Guyane est paralysée depuis plusieurs jours par des grèves et des barrages routiers qui bloquent notamment l'accès de la base aérospatiale.
"A priori, le report est d'une semaine minimum", a précisé un porte-parole d'Arianespace joint vendredi par Associated Press, ajoutant que "tout dépend des grévistes". "Il faut que les activités reprennent en Guyane" pour que le lancement puisse être effectué, a-t-il déclaré, notant qu'actuellement, tout est "en sommeil".

Dans un communiqué diffusé vendredi, la direction d'Arianespace fait simplement état de "difficultés logistiques en Guyane" pour expliquer ce report. "Une nouvelle date de lancement sera annoncée dès que possible", précise le communiqué. AP

Revenir en haut Aller en bas
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   30/11/2008, 04:44

Loll, je m'amuse Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   7/12/2008, 16:31

4-

La téléportation sera-t-elle un jour possible ?

- La chronique de Jean-Luc Nothias du 3 novembre. Le Figaro - Sciences 03/12/2008 | Mise à jour : 11:11

La physique est une science qui offre aujourd'hui les concepts les plus fous et les plus excitants. La téléportation en fait partie. Et elle a d'ailleurs déjà été, à moitié, réalisée. Pourtant, bien des dictionnaires ignorent encore ce mot. Au contraire, par exemple, du mot «télépathie» - cette faculté (ou ce sentiment) de pouvoir communiquer directement de cerveau à cerveau ou de lire dans l'esprit des gens. Des «pouvoirs» fort utilisés dans les œuvres de science-fiction.

La téléportation, outil indispensable de nombreux livres et films, consiste à abolir les distances. On est ici, et une fraction de seconde plus tard, on est là-bas, à des centaines ou des milliers de kilomètres. Elle peut se faire via l'utilisation d'appareils sophistiqués ou par la seule puissance de l'esprit. «Scotty ! Téléportation !» est l'une des phrases cultes du Capitaine Spok et de son équipage dans la série Star Trek. L'appareil à téléporter du vaisseau Enterprise «déconstruit» atome par atome la personne à téléporter, puis la réassemble à son point d'arrivée. Tout cela dans le temps d'un clignement d'œil. Donc bien plus vite que la vitesse de la lumière.

Ce n'est en fait pas si mal vu. Car la réalité est en passe de rattraper la fiction. Pour bien le comprendre, il faut effectuer une plongée au cœur de la matière et aller aussi loin que possible dans l'infiniment petit. Bien au-delà des atomes. C'est comme si les «gros» constituants des atomes, que l'on a déjà du mal à voir, étaient des planètes et que l'on veuille voir ce qu'il se passe à leur surface. Dans un monde appelé quantique que l'on a un mal fou à décrire. C'est que les règles qui régissent le ballet planétaire (le ballet des atomes) ne sont pas du tout les mêmes que celles qui régissent, par exemple, le déplacement des humains à la surface de la Terre.

Contrairement à la physique atomique qui peut être décrite avec des mots concrets qui nous parlent, la physique quantique fait appel à notre imagination. Dans ce monde subatomique, les «objets» d'étude sont à la fois des particules et des ondes. De plus, c'est un monde probabiliste. Pour compliquer encore le travail des chercheurs, il est admis comme principe que l'on ne peut pas à la fois connaître la position et la vitesse d'une particule. Le simple fait de l'observer va modifier son comportement.

Applications prometteuses
Un courant de la physique quantique va plus loin. Pour les tenants de cette théorie, le monde quantique existe sous toutes ses formes probables. Et c'est lorsque l'on va l'observer qu'il va prendre une forme ou l'autre. Une théorie que ne satisfaisait pas Einstein. Ce sont des expériences sur des particules jumelles qui vont fissurer les certitudes issues des théories de la relativité. Et même remettre en cause le dogme de la vitesse de la lumière comme ultime barrière.

Il s'agit de créer deux parti­cules jumelles à partir d'une particule mère. On a pu constater que cette paire de jumeaux était irrémédiablement liée (le mot exact est «intriquée»), quel que soit leur éloignement. Ce lien est tellement fort que quand l'état de l'une des particules est modifié, celui de sa jumelle l'est également, instantanément, et même si elles sont séparées par plus de cent kilomètres. Cette expérience a été réalisée plusieurs fois, par plusieurs équipes, sur des distances de plus en plus grandes. Il y a bien eu téléportation, non vraiment de matière, mais bien d'état de la matière et ce bien plus vite que la vitesse de la lumière.

Ce nouveau champ de recherche est encore balbutiant. Mais ses applications sont d'ores et déjà prometteuses. Tout d'abord dans le domaine de la transmission d'informations sensibles. Car cette technique offre non seulement le moyen de transmettre des messages cryptés, mais elle garantit que si le message est intercepté, cela se saura. Car le fait de l'intercepter va le modifier. On peut donc tout de suite savoir si l'on est sur «table d'écoute». La cryptographie quantique a manifestement de beaux jours devant elle.

Il y a aussi des espoirs du côté de l'informatique. On pense déjà à des ordinateurs quantiques, aux vitesses de travail et aux puissances de calcul surmultipliées. Car si un ordinateur classique aligne des 0 et des 1, l'ordinateur quantique pourrait jongler avec ces 0, ces 1 et un troisième état.
Enfin, cette physique quantique pourrait peut-être apporter un peu d'eau au moulin des astrophysiciens qui travaillent sur les trous noirs et surtout sur ces «trous de vers» qui seraient des passages, des raccourcis, entre les quatre coins de l'univers. Vertige de la science…

===============================

Trous de vers ? Il ne s'agirait pas plutôt d'arracher les vers du nez du capitaine Spok de Jam ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   7/12/2008, 16:49

Interressant, mais nous n'en sommes vraisemblablement pas encore là. Et que se passera t-il si après une téléportation, je me retrouve avec un plus petit nez, mais un plus cros pénis? Ok, je suis pour la téléportation Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jam

avatar

Masculin Nombre de messages : 1404
Age : 62
Localisation : saint-nectaire land
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: téléportation   7/12/2008, 19:13

(voir le film "la mouche")
le principe supposé d'une machine à téléporter est basé sur deux appareils:
un émetteur qui prend la matière de départ (désintégrateur)
un récepteur qui la reconstitue (intégrateur)
entre les deux, une transmission de la matière par un moyen spécifique

l'appareil à refabriquer est intéressant parce qu'il permet d'établir un principe
c'est que si on téléporte réellement, il faut transporter la matière
sinon, on pourrait envisager un appareil de duplication (genre photocopie) qui ne désintègre pas l'objet de départ mais qui se contente d'analyser toute l'information qu'il contient et de la transmettre à un appareil qui reconstitue l'objet
(beaucoup moins dangereux!!)
du coup, je met une pièce de monnaie d'un côté et j'en fabrique plein de l'autre

donc si on ne duplique pas, on retire les constituants (on se contentera des molécules pour l'instant) et on les transporte, puis on les remet en place de l'autre côté
cette opération permet d'établir un autre principe de "sustentation"

supposons qu'on possède le moyen de faire la chose
si on essaie par exemple de transporter un petit cube (genre dé à jouer)
d'un côté on met l'objet dans un appareil, c'est pas difficile
mais si on commence à en enlever des bouts, il va "perdre la tête" (le haut) côté émetteur
et de l'autre côté il va se reconstituer en commençant par le haut...
du coup, il va tomber par terre et on pourra pas y ajouter le bas ensuite
donc le principe c'est que l'objet doit être en sustentation des deux côtés

ensuite, il faut bien que tous les éléments se retrouvent à la bonne place et à la même condition physique
par exemple si on transporte un diamant (carbone pur) on peut se retrouver de l'autre côté avec du graphite (carbone pur aussi)
la différence entre deux états de la matière (en l'occurrence la cristallisation) est extrêmement importante si on veut que l'expérience présent une chance de réussite
la recombinaison des molécules doit donc être réalisée avec une extrême précision
donc son extraction côté émeteur doit être faite de même, c'est à dire que chaque molécule possède en plus d'une position spatiale, une orientation spatiale

en plus de ces conditions, il y a aussi l'interaction entre les molécules qui va être rompue pendant le temps du transfert
par exemple, si je transporte du liquide, il y a le mouvement interne à contrôler
et si je transporte du gaz c'est encore pire, puisqu'il y a la pression qui peut intervenir

dans les films, on voit que la téléportation se fait quasi instantanément
c'est bien plus pratique en effet

pour l'instant, rien ne permet de supposer que ça soit faisable
il y a bien quelques professeurs tournesol qui prétendent avoir téléporté un photon !!
(c'est d'autant plus amusant que le photon est une particule imaginaire)
mais bon, s'ils peuvent obtenir des crédits pour leur recherche, on va pas leur casser la baraque

moi, quand je regarde la télévision, je vois plein de "photons téléportés"
et l'invention date d'un bon moment déjà
d'ici qu'un de ces hurluberlus nous réinvente le télégraphe...

jam,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   3/6/2010, 19:06

«Mars-500», le «Loft Story» de l'espace
(20minutes.fr, créé le 03.06.10 à 17h31)



Les six volontaires de la mission Mars 500 avant d'être isolés pendant un an et demi, le 3 juin 2010, à Moscou —A.NEMENOV / AFP

SCIENCES - Six volontaires vont être enfermés pendant un an et demi dans un simulateur de voyage pour Mars...

Un voyage sur Mars comme à la maison, c’est un peu ce que vont vivre pendant un an et demi six volontaires qui se sont laissés enfermer ce jeudi midi dans un module de simulation à l'Institut des problèmes médicaux-biologiques (IBMP) de Moscou. 20minutes.fr vous explique tout sur «Mars-500», ce «Loft Story» de l’espace, co-organisé par l’IBMP et l’Agence spatiale européenne (ESA).

Pourquoi cette expérience ?
Parce que l’on parle déjà de programmer des voyages vers la planète rouge (entre 55 et plus de 400 millions de kilomètres de distance en fonction des orbites des deux planètes) dans 20 ou 30 ans. Cette expérience au long cours doit permettre d'étudier les effets psychologiques et physiques du confinement d’un tel périple: isolement, absence de lumière du jour, d’air frais, restriction des contacts humains, etc. A part le décollage et l’atterrissage qui ne seront pas simulés, tout est fait pour que le «voyage» se rapproche au plus près de la réalité. Google et l'IBMP ont créé un site Internet qui fournira au quotidien des informations sur l'expérience.

Comment les volontaires ont-ils été choisis ?
La procédure de sélection a été «comparable à celle des astronautes de l'ESA» et les heureux «voyageurs» sont un Français, un Italo-Colombien, un Chinois et trois Russes. Il y a bien eu 15% de candidatures féminines parmi les 6.500 recensées par l’ESA, mais elles ont toutes été recalées aux tests. Le Français, Romain Charles, est un ingénieur breton de 31 ans. Il a été choisi notamment pour sa créativité, sa capacité d’intégration, ses connaissances de l’anglais et parce qu’il ne développait aucune maladie.



A quoi ressemble leur navette ?
Elle est divisée en cinq modules: un entrepôt, un module d'habitation pour les six hommes, un pour les expériences médicales et psychologiques, un autre imitant la capsule qui ira se poser sur Mars avec trois passagers et un dernier imitant le surface martienne.

Combien de temps cela va-t-il durer ?
Un an et demi décomposé en 250 jours pour l'aller et 240 jours pour le retour, séparés d'une mission de 30 jours dans un module imitant le sol martien où trois des volontaires iront se poser.

Que vont faire les volontaires de leur journée ?
Nos six «voyageurs» feront les trois huit, cinq jours sur sept: trois tranches de huit heures consacrées au travail, au repos et aux loisirs (sport, lecture, jeux vidéo). Ils devront aussi rationner leur nourriture, la même dont disposent les astronautes de la station spatiale internationale (ISS). En ce qui concerne leur toilette, ce sera une douche tous les quinze jours!



Est-ce qu’ils pourront communiquer avec l’extérieur ?
Oui, mais ce sera également le strict minimum. Les volontaires et le centre de contrôle correspondront par courriel et le temps de transmission se rallongera au fur et à mesure du voyage, jusqu'à 40 minutes aller-retour, comme ce serait le cas pour une véritable mission vers Mars. Ils n'auront par ailleurs qu'un contact limité avec leurs proches.

Les volontaires peuvent-ils abandonner ?
Oui, mais dans ce cas, ils seront considérés comme «morts» et la simulation se poursuivra malgré tout. «Tout ne peut être simulé, le facteur peur non plus. C'est vrai que nous n'avons pas là le fait qu'ils pourraient ne pas revenir», a relevé Christer Fuglesang, responsable de la direction des vols habités à l'ESA.

Est-ce la première expérience de ce genre ?
Non, l'année dernière déjà, six volontaires avaient vécu enfermés dans un module similaire à Moscou, mais l’expérience avait duré «seulement» 105 jours. Un pilote de ligne français avait fait partie du voyage.

—C.C. avec agence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JACKLELOUP

avatar

Masculin Nombre de messages : 9859
Age : 77
Localisation : Bruxelles .
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   3/6/2010, 20:00

J'espère pour eux que certains participants de LP ne sont pas de la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   3/6/2010, 20:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JACKLELOUP

avatar

Masculin Nombre de messages : 9859
Age : 77
Localisation : Bruxelles .
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   3/6/2010, 20:15

Soit pas faché
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   3/6/2010, 20:27

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   3/6/2010, 22:11

@JACKLELOUP a écrit:
J'espère pour eux que certains participants de LP ne sont pas de la partie.

Pkoi Bilou se fache....?? ça va rendre LP celebre, on pourrait voter 2 candidats par bulletin, vote secret bien sur...
On adopte....??
Revenir en haut Aller en bas
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11135
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   6/12/2011, 12:54

> Lancée en mars 2009, la sonde Kepler a pour mission de rechercher des planètes où la vie pourrait exister. Elle vient d'en repérer une de plus.

Citation :


La NASA découvre une troisième planète habitable

http://www.gentside.com/espace/la-nasa-decouvre-une-troisieme-exoplanete-039-039-habitable-039-039_art31569.html

En mai 2011, le CNRS avait annoncé qu'une des planètes tournant autour de l'étoile naine Gliese 581 pourrait s'avérer "habitable" grâce à la présence d'eau liquide. En août, des astronomes suisses faisaient état d'une autre exoplanète, HD 85512b, située 36 années-lumière de la Terre contre 20 pour la précédente... Et cette fois, c'est la NASA qui a confirmé le 5 décembre la présence d'une troisième exoplanète.

Elle a été détectée en 2009 par la sonde Kepler, dotée d'un puissant télescope et dont la mission est de rechercher des planètes soeurs de la Terre en observant plus de 100 000 étoiles semblables à notre Soleil. C'est la première fois que cette sonde confirme la présence d'une planète orbitant autour d'une étoile autre que le Soleil et dont les caractéristiques sont propices à l'apparition de la vie.

Pour que cette confirmation soit établie, les astronautes américains ont vu passer à trois reprises ce mois la planète devant son étoile. Ils ne peuvent cependant pas dire si une forme de vie s'y trouve, seulement que les conditions requises pour qu'elle puisse se développer sont présentes. Ainsi, cette planète, nommée Kepler 22, se trouve à bonne distance de son étoile pour que de l'eau y soit présente sous forme liquide et sa température comme son atmosphère seraient propices à l'apparition de la vie et à son évolution. "Nous sommes certains qu'elle se trouve dans une zone habitable" a indiqué à l'AFP l'expert de l'agence spatiale américaine, Bill Borucki.

L'exoplanète se trouve à une distance d'environ 600 années-lumières de la terre, tourne autour de son étoile en 290 jours et est 2,4 fois plus massive que la Terre.

alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Nettoyer l'espace au Karsher !   15/2/2012, 20:30

La Suisse veut faire du ménage dans l'espace

Le pays, qui n'a que deux satellites en orbite, a lancé un projet de robot de «nettoyage» kamikaze. Décollage prévu entre 2015 et 2017.

La Suisse prend le problème du nettoyage spatial très au sérieux. Le Swiss Space Center de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) vient d'annoncer le lancement du projet Clean Space One: un petit satellite capable d'attraper un déchet et de l‘emmener se désintégrer dans l'atmosphère. Les professeurs de l'EPFL font participer leurs étudiants à cette aventure écologico-spatiale.


Le choix de la cible de ce robot kamikaze n'a pas été difficile à choisir. «Dans l'espace, vous n'avez pas le droit de toucher aux objets appartenant à un autre pays», souligne Ferdinand Alby, responsable des secteurs débris spatiaux et surveillance de l'espace au Cnes (Centre national d'études spatiales). Or la Suisse n'a que deux satellites en orbite. A priori, l'EPFL devrait s'employer à «attraper» le premier, SwissCube, un petit cube de 10 centimètre de côté envoyé en 2009.

Le défi technique est simple à formuler: le déchet est par nature incontrôlable. «Il peut tourner sur lui-même et n'émet aucun signal pour faciliter l'approche», explique Ferdinand Alby. «On parle d'objet non-coopératif, contrairement à la station spatiale internationale par exemple.» Les ingénieurs suisses pensent s'inspirer d'un mécanisme de préhension observé dans le monde végétal ou animal pour attraper l'objet. Le prototype suisse devrait par ailleurs être doté d'un petit moteur électrique lui permettant de quitter son orbite de travail pour effectuer sa rentrée autodestructrice dans l'atmosphère.



Ce scénario pose évidemment un problème d'ordre économique. «S'il faut un déblayeur par déchet, ce système risque de s'avérer très coûteux. Le simple fait d'envoyer dans l'espace un équipement dont la seule mission est le nettoyage pose déjà problème», observe Ferdinand Alby. «Après, ce n'est qu'un test de faisabilité, il faut bien commencer quelque part», reconnaît-il.

Le projet de l'EPFL, lancement compris, est chiffré aux alentours de 8 millions d'euros et pourrait s'achever d'ici trois à cinq ans. Ce coût pourrait largement diminuer avec la production en série de l'appareil. «Nous voulons proposer et commercialiser une famille de systèmes clé-en-main adaptés à plusieurs types de satellites à désorbiter», explique Volker Gass, directeur du Swiss Space Center.

La «poubelle spatiale» a atteint un seuil critique
Il est vrai que le marché existe. La Nasa recense environ 15.000 objets de plus de 10 centimètres en orbite dans la «zone utile», une bande comprise entre 700 et 900 kilomètres d'altitude. On estime à environ 300.000 le nombre de déchets supérieurs à un centimètre et à plusieurs dizaines de millions les morceaux plus petits. «On craint que les collisions entre gros objets ne conduisent à une multiplication inexorable du nombre de ces micro-déchets qui filent à des milliers de km/h et représentent à la fois un danger pour les astronautes en mission et pour les satellites fonctionnels», avertit Ferdinand Alby.

Pour cette raison, les satellites doivent désormais être équipés de systèmes qui assureront leur désintégration atmosphérique moins de 25 ans après la fin de leur mission. Un satellite «fantôme» qui orbite à 900 kilomètres peut sinon mettre plusieurs siècles avant de «retomber sur Terre». Cette mesure ne permet toutefois pas de réduire le nombre de déchets, mais simplement de contrôler leur augmentation. Or la Nasa a estimé que la «poubelle spatiale» atteignait déjà un niveau «critique» et qu'il ne sera pas possible de repousser indéfiniment l'heure du grand ménage. Même si les moyens alloués restent modestes, la Suisse a entendu le message et souhaite de toute évidence montrer l'exemple.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hadrianwall.site.voila.fr
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   15/2/2012, 22:57

Complètement ri-di-cu-le.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   6/8/2012, 08:34

Curiosity, arrivé sur Mars, a transmis sa première image
(Le Nouvel Observateur avec AFP - le 06-08-2012 08h11)



La première image envoyée de Curiosity, le robot de la Nasa qui s'est posé avec succès, lundi 6 août, sur Mars après un vol de 8 mois. (NASA / AFP)


Après un voyage de plus de huit mois dans l'espace, le rover, chargé de trouver des traces de vie passée sur Mars, s'est posé sans encombre sur la planète rouge.

Mission accomplie. Le robot Curiosity de la Nasa, chargé de trouver des traces de vie passée - ou présente ? - sur Mars, est arrivé, comme prévu, sur la planète Mars, après une procédure d'atterrissage des plus périlleuses. Le robot, dont le coût s'est élevé à 2 milliards d'euros, s'est posé au cratère de Gale.

Le robot s'est posé peu après 7h31 lundi 6 août. "Le contact (avec le sol) est confirmé", a annoncé un membre de la mission de contrôle, au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena, à l'est de Los Angeles.

Peu avant, la mission de contrôle avait annoncé avoir reçu un premier signal du robot, juste avant son entrée dans l'atmosphère de la planète rouge, avant de confirmer qu'il avait déployé correctement son parachute.

Juste après l'atterrissage, entre les rires et les applaudissements, l'un des responsables de la mission a distribué des barres chocolatées Mars à ses équipes, qui s'embrasaient et se félicitaient les uns les autres.

Le soulagement a été suivi d'une seconde explosion de joie lorsque le robot a envoyé une première photo, d'une étonnante clarté, de son ombre portée sur le sol martien, juste après son atterrissage.

La vidéo en direct, via la Nasa :



Live streaming by Ustream

"C'est un exploit technologique sans précédent", Barack Obama

Curiosity mènera sur Mars une mission de deux ans. Alimenté par un générateur nucléaire, il tentera de découvrir si l'environnement martien a pu être propice au développement de la vie microbienne.

Pour cela, le robot possède de nombreux outils - certains de conception et de fabrication françaises -, notamment un mât avec des caméras à haute définition et un laser pour étudier des cibles jusqu'à sept mètres. D'autres instruments scruteront l'environnement pour y chercher des molécules de méthane, un gaz souvent lié à la présence de la vie, déjà détecté sur Mars à certaines saisons par un orbiteur américain. Le robot pourra aussi faire des prélèvements en perçant le sol, et les analyser.

Selon Doug McCuistion, chef du programme d'exploration de Mars pour la Nasa, la mission Curiosity est "absolument cruciale" pour déterminer si les Terriens sont seuls dans l'univers, comment Mars s'est transformée en planète aride, et préparer l'envoi éventuel d'êtres humains sur la planète rouge.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Curiosity est alimenté par un générateur nucléaire. Allons-nous assister à des manifestations des écolos et même à une condamnation sans appel de Mme Duflot & consorts ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   6/8/2012, 14:59

Allons-nous assister à des manifestations des écolos et même à une condamnation sans appel de Mme Duflot & consorts ?

Je l'espère bien !

Blague à part, je ne vois pas, au jour d'aujourd'hui, comment explorer sérieusement, donc efficacement, l'espace immédiat sans le nucléaire. On ne pourra pas compter sur le carburant, celui-là exige de trop grande quantité quand il s'agit de vaincre la gravitation au sol. Faut donc sacrifier les vaisseaux si on les fait atterrir sur autre chose que la Lune (et un bouclier thermique n'est pas réutilisable bien des fois, on a vu avec Columbia qu'il ne faut pas jouer avec cette protection pour une seule rentrée, alors imaginons pour deux, trois, dix rentrées ! Et le décollage n'est pas une mince affaire, il faut filer à toute vitesse pour s'extirper des bras amoureux de la planète. (À trop être serré, on reste un piéton.)
Revenir en haut Aller en bas
andre

avatar

Masculin Nombre de messages : 7215
Localisation : Fluctuante
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   6/8/2012, 16:46

Cher Kog,

J’ignorais que tu t’intéressais à la conquête spatiale. Pour ma part, je préfère jeter mon dévolu sur les conquêtes spéciales, ainsi et sans difficultés notoires, je parviens à m’envoyer en l’air et à me mettre en apesanteur !

Pour en revenir à cette Jeep déposée ce matin sur Mars (pour quoi pas Vénus d’abord ?), je me demande si les concepteurs, au vu du prix de cette opération, ont bien envisagé la question de vol de cet engin. Est-ce bien prudent de laisser sans surveillance ce machin aussi loin ? Ferment-ils à clef ce bazar durant les nuits martiennes ?

Figure-toi que l’autre nuit, j’ai été réveillé par une tentative d’effraction sur mon véhicule de location (un Range Rover Evoque) : encore des arabes bien sûr ! … Est-on bien sûr qu’il n’y a pas de fellagahs là-haut ?

NB : Je te déconseille le Rover ... aucune commune mesure avec le Cayenne ! ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   6/8/2012, 17:37

J’ignorais que tu t’intéressais à la conquête spatiale.

L'espace me fascine, c'est magique : Dieu, qui est partout, parvient à s'y cacher ! Ce que je ne comprends pas me séduit (ou me chagrine).

Pour ma part, je préfère jeter mon dévolu sur les conquêtes spéciales, ainsi et sans difficultés notoires, je parviens à m’envoyer en l’air et à me mettre en apesanteur !

Jeunesse bénie ! À noter, cher Dragon, que dans l'expression, c'est l'adjectif qui m'inspire, pas le substantif - ainsi nommé pour ne pas le confondre avec l'adjectif.

Je fus jeune, à un moment donné, quelque peu historique (Mab n'était même pas née, figure-toi ! mais le Celtibère sévissait déjà, maman l'appelait le Bonhomme Sept-Heures). Ai-je beaucoup conquis

Est-on bien sûr qu’il n’y a pas de fellagahs là-haut ?

On ne peut jurer de rien. Pour être fellaga (ou fellagha), il suffit de " couper la route ". Nous en avons quelques-uns au Québec, Autochtones de nature et fellaga sans le savoir. Cependant, ceux de Mars seraient très spéciaux, et vachement bien organisés, afin de couper... DES CANAUX !

NB : Je te déconseille le Rover ... aucune commune mesure avec le Cayenne ! ...

Tu me fais mal au coeur, Cohen-Bandit ! (Je ne pouvais pas m'en empêcher.) Une voiture aussi mythique que la Land Rover, on est autorisé à lever le nez en sa présence, à détourner le regard, à ne lui présenter nos fesses que pour s'en éloigner et non pour occuper un siège, et surtout celui derrière le volant ? Je suis abba-sourdit.

Mais toi, tu préfères le Boche au Britt... Tu es incorrigible.
Revenir en haut Aller en bas
andre

avatar

Masculin Nombre de messages : 7215
Localisation : Fluctuante
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   6/8/2012, 18:04

il y a belle lurette que Rover n'est plus british ! ... c'est chinois maintenant ...

Ceci dit, oui je préfère les allemandes lorsque je parle "voitures" ... les asiatiques lorsque je parle "filles" ... les français lorsque je parle "vins et fromages" ... les anglais et les suisses lorsque je parle "banques" ... les américains lorsque je parle "sérieux" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   7/8/2012, 19:55



Revenir en haut Aller en bas
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   8/8/2012, 01:01

@Pétard a écrit:





Salut coin coin Very Happy

Est ben bonne celle là Very Happy


Par chance que y a pas juste les ricains qui vont dans l'Espace, t'imagine notre réputation terrienne affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andre

avatar

Masculin Nombre de messages : 7215
Localisation : Fluctuante
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   8/8/2012, 02:58

Fantastique !

Le robot martien vient de faire une prodigieuse découverte sur le sol de la planète rouge : un poil pubien ... qui, de sources autorisées et après analyses approfondies, aurait appartenu à Miss Mab !

La question est de savoir maintenant comment ce poil pubien s'est retrouvé là ... une hypothèse est privilégiée : Miss Mab se serait envoyée en l'air un jour très brutalement et ce poil aurait été ainsi arraché de son emplacement d'origine et projeté dans le cosmos !

L'exploration se poursuit ... Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   8/8/2012, 08:29

Il y a encore une place vacante à l'hospice, ne la rate pas ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA CONQUÊTE DE L'ESPACE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: