Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Les Cohortes Célestes ont le devoir et le regret de vous informer que Libres Propos est entré en sommeil. Ce forum convivial et sympathique reste uniquement accessible en lecture seule. Prenez plaisir à le consulter. Merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 LA CONQUÊTE DE L'ESPACE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   27/11/2008, 00:56

Rappel du premier message :



L'ISS, tremplin de l'exploration humaine du système solaire, fête ses 10 ans.

Mise en chantier il y a dix ans jeudi, la Station spatiale internationale (ISS), un projet ambitieux d'avant-poste orbital d'initiative américaine, représente le premier tremplin dans l'exploration humaine du système solaire dont l'achèvement est prévu en 2010.

L'ISS "est le plus grand projet international de coopération technologique jamais entrepris en termes de durée, de coût et du nombre de pays participants", explique John Logsdon, historien du Musée national de l'air et de l'espace à Washington.
Outre les Etats-Unis, qui financent la majeure partie du projet estimé à 100 milliards de dollars, quinze autres nations y participent dont la Russie, le Japon, le Canada, le Brésil et onze pays membres de l'Agence spatiale européenne y compris la France.
"Je pense que la Station est la première pierre de gué nécessaire hors de notre planète, pas une fin en soi, mais une étape dans l'exploration spatiale habitée", poursuit M. Logsdon dans un entretien avec l'AFP.
"Nous avons besoin d'accumuler une expérience des vols spatiaux de longue durée, leur impact physiologique, et le meilleur endroit pour ce faire est la Station", explique-t-il. Outre le fait de tester les technologies permettant de vivre en vase clos, la Station vise aussi à étudier les interactions de groupe parmi des astronautes vivant dans un endroit restreint pendant de longs mois, ajoute-t-il.
L'ISS, qui a connu un sérieux revers avec l'accident de la navette spatiale Columbia en 2003, en retardant son assemblage de deux ans, "a montré que des partenariats multinationaux peuvent aussi fonctionner quand les choses vont mal", juge l'historien, pour qui la Station constitue une sorte de cadre de référence pour de futures coopérations internationales.
Soulignant les contraintes budgétaires généralisées, "les longs séjours sur la Lune et à plus long terme sur Mars ne pourront se faire qu'avec une organisation financée internationalement", explique M. Logsdon.
Le patron de la Nasa, Michael Griffin, exprimait la même idée dans une interview à l'AFP à l'occasion du 50e anniversaire de l'Agence spatiale américaine, le 1er octobre.
Les Etats-Unis ont encore les moyens de financer seuls leurs ambitions spatiales mais "je pense que cela ne sera pas le cas pour la prochaine génération", a-t-il dit.
Et "nous espérons que nous pourrons enrôler des partenaires internationaux mobilisés avec l'ISS pour retourner sur la Lune dont les contributions seront au moins aussi grandes que la nôtre", a souligné M. Griffin.
Pour Doug Millard, conservateur du département spatial du Musée de la Science de Londres, "le laboratoire Columbus (livré et attaché en février à l'ISS) a notablement accru les capacités spatiales de l'Europe" en orbite, avec également le ravitailleur automatique ATV.
Le laboratoire japonais Kibo a été acheminé trois mois après.
"Les activités à bord de l'ISS sont des annexes de milliers de laboratoires dans le monde avec la caractéristique unique d'être en micro-gravité", a-t-il expliqué à l'AFP.
"Je pense que les réactions du corps humain à la micro-gravité est la principale valeur ajoutée scientifique de l'ISS", a souligné M. Millard.
De son côté, Alexandre Vorobiev, porte-parole l'Agence spatiale russe, qualifie l'ISS de "projet remarquable, l'un des facteurs qui a aidé la Russie à préserver son industrie spatiale".
Soulignant l'impératif d'une coopération internationale face aux ressources financières limitées, il a estimé que "ni la Russie, ni les Etats-Unis ne pourront aller seuls sur la Lune et Mars".
L'ISS, en orbite à environ 350 km d'altitude, a un équipage permanent de trois astronautes, séjournant plusieurs mois dans l'espace, et qui passera à six en 2009 grâce aux équipements livrés par la navette américaine Endeavour lancée vendredi et amarrée à la Station depuis dimanche.


Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Biloulou



Nombre de messages : 54566
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   6/5/2015, 17:35

SpaceX a réussi son test pour éjecter des astronautes sans encombre
(01net.le 06/05/15 à 15h15 par Amélie Charnay)


La société d'Elon Musk a évacué avec succès un robot de son vaisseau spatial Dragon V-2. Elle va maintenant pouvoir transporter des hommes vers la Station spatiale internationale.
(Mise à jour du 6 mai à 15h00)



La société SpaceX vient de réussir son test. La capsule expérimentale de son vaisseau spatial Dragon V-2 a décollé comme prévu de Cap Canaveral à 09h00, heure locale (15h00 pour la France).

Aucun homme à bord mais un robot jouant le rôle de doublure. La capsule a bien décollée de la base aérienne, puis a été propulsée à 1500 mètres d'altitude. Le système d'éjection a alors parfaitement fonctionné : il s'est séparé du vaisseau avant d'atterir dans l'Atlantique grâce à des parachutes.)

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

La société californienne SpaceX doit tester mercredi un système d'éjection devant permettre aux futurs équipages de son vaisseau spatial Dragon V-2 de se poser sans encombre sur l'océan en cas d'avarie du lanceur au décollage. Le Dragon V-2 doit, à partir de fin 2017, transporter des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS) dans le cadre d'un contrat de 2,6 milliards de dollars avec la Nasa.

Il n'y aura pas d'astronaute à bord de Dragon pour ce test mené avec la Nasa, mais un robot. Le vol aura lieu à partir de la station de l'US Air Force de Cap Canaveral en Floride, près du Centre spatial Kennedy, dans une fenêtre allant de 11H00 à 18H30 GMT (7H00 à 14H30 locales).


© SpaceX - Le vaisseau spatial Dragon de SpaceX

Le test ne durera que 90 secondes

Selon la Nasa, les prévisions météorologiques font état de 70% de chances de conditions favorables. Le test ne durera que 90 secondes. La capsule Dragon V-2 et son système d'éjection seront propulsés par huit moteurs SuperDraco jusqu'à environ 1.500 mètres d'altitude. C'est alors que le système d'éjection se séparera de Dragon qui, peu après, déploiera de petits parachutes pour retomber en douceur et se poser dans l'Atlantique, à 1,5 km au large de la côte.

La puissance des moteurs permettra normalement de transporter Dragon V-2 et son équipage de sept astronautes à cent mètres de la fusée en deux secondes, et à plus d'un kilomètre en un peu plus de cinq secondes, a précisé SpaceX. Ce système est similaire au mécanisme d'éjection du siège d'un pilote de chasse sauf que, dans ce cas, c'est le vaisseau et son équipage qui sont éjectés, explique la firme. Jusqu'alors le système de secours consistait en une petite fusée attachée sur le dessus du vaisseau.

En cas de problème du lanceur au décollage ou durant les tous premiers moments du vol, la fusée de secours allumait son moteur et emportait la capsule loin de la fusée. Le système de SpaceX est complètement intégré au vaisseau et pourrait fonctionner jusqu'à la mise sur orbite, soit dix minutes après le décollage.

La capacité d'éjecter en sécurité les astronautes en cas d'urgence est un critère essentiel pour la prochaine génération de capsules habitées. C'est l'une des conditions posées par la Nasa pour octroyer son certificat de navigabilité aux vaisseaux des sociétés avec lesquelles elle a conclu un contrat.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Diable d'homme, cet Elon Musk... Un transhumain, sans doute ?
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   14/6/2015, 16:17

Réveil du robot Philae sur la comète « Tchouri »
(Le Monde.fr avec AFP | 14.06.2015 à 13h35 • Mis à jour le 14.06.2015 à 15h58)



Après son atterrissage, Philae s'est retrouvé entre des falaises dans un lieu très peu éclairé.


Le robot Philae, qui était endormi sur la comète « Tchouri » depuis sept mois, s’est réveillé dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 juin, a annoncé Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d’études spatiales, l’agence spatiale française. « Nous avons pu récupérer des signaux de sa part pendant deux minutes ainsi que 40 secondes de données », a-t-il indiqué, confirmant une information révélée par RTL.

Lire : On a retrouvé Philae !

Une torpeur de sept mois
Après avoir voyagé dix ans en compagnie de la sonde Rosetta et parcouru plus de 6 milliards de kilomètres, Philae avait réussi une première historique en se posant le 12 novembre 2014 sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko.
Mais l’atterrissage de ce robot-laboratoire, muni d’instruments pour étudier la comète, n’a pas été de tout repos. Après plusieurs rebonds, il s’est retrouvé entre des falaises dans un lieu très peu éclairé.
Le robot, équipé de panneaux solaires, est éteint depuis le 15 novembre faute d’un ensoleillement suffisant pour lui permettre de retrouver de l’énergie. La comète, escortée par Rosetta, se rapprochant du Soleil, Philae est finalement parvenu à sortir de sa torpeur.





De nouvelles surprises de « Tchouri » à découvrir
En tout, une dizaine d’instruments ont été embraqués sur le petit robot afin d’étudier la comète. Avant que le robot n’entre en hibernation, ils avaient fonctionné deux jours et demi. Leur réactivation pourrait permettre de répondre à de nombreuses questions que se posent les scientifiques. Tchouri est-elle un seul bloc qui s’érode en son milieu, ou bien la fusion de deux blocs plus petits ? Quelle est la nature précise du matériau qui la compose ? Quels types de molécules organiques sont présents, et sont-elles du genre de celles qui pourraient servir aux balbutiements de la vie ?

Lire : Philae : huit outils fonctionnent, deux défaillants

Ces futures mesures à espérer viendront compléter le travail déjà effectué par la sonde « Rosetta », qui survole la comète depuis août 2014. Sa douzaine d’instruments révèle des phénomènes bien plus complexes qu’attendu, concernant notamment la diversité géologique de sa surface, la nature des gaz qui s’en échappent, l’apparition d’un bouclier contre les vents solaires, les propriétés de sa surface…

Lire aussi : Rosetta et les surprises de la comète « Tchouri »



Pourquoi l'eau de la comète « Tchouri » est... par lemondefr


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cosmos/article/2015/06/14/reveil-du-robot-philae-sur-la-comete-tchouri_4653826_1650695.html#CBur4RKfXD48RSiT.99
Revenir en haut Aller en bas
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   14/6/2015, 16:23

Je suis déjà aller dans l'espace web, ca comptes tu? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   14/6/2015, 16:39

@Zed a écrit:
Je suis déjà aller dans l'espace web, ca comptes tu? Neutral

Tu as de la chance d'en être revenu, il paraît que c'est plein de grandes toiles...
Revenir en haut Aller en bas
Zed

avatar

Masculin Nombre de messages : 16907
Age : 52
Localisation : Longueuil, Québec, Canada, Amérique du nord, planète Terre, du système solaire Galarneau de la voie lactée
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   14/6/2015, 17:00

@Biloulou a écrit:
@Zed a écrit:
Je suis déjà aller dans l'espace web, ca comptes tu? Neutral

Tu as de la chance d'en être revenu, il paraît que c'est plein de grandes toiles...


Ouais, c'était pas net geek
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   14/7/2015, 20:54

New Horizons survole Pluton : les dernières observations
(Futura Espace - Le 14/07/2015 à 16:15 - Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences)




Le cœur de Pluton... Vue composite réalisée avec une image du télescope Lorri (pour les détails) et une autre fournie par l'instrument Ralph/MVIC (pour les couleurs), prises le 13 juillet 2015, à 768.000 km. On note cette surface claire, faite de glaces (azote, méthane, monoxyde de carbone...). C'est elle que New Horizons aura survolé ce 14 juillet 2015. On distingue aussi une région sombre, à gauche, appelée « la baleine ». Ce que l'on peut déjà retenir de cette image, c'est la complexité de la géologie de Pluton, avec son relief, ses glaces et ses roches. Mais aussi sa très probable activité météorologique, même si son atmosphère est très peu dense, avec des glaces qui se condensent ou se subliment. Des traces d'impacts pourront aussi raconter un peu de son histoire. © Nasa / JHUAPL / SwRI


La sonde de la Nasa parvient tout près de Pluton et a entamé son survol. Elle est si proche que ses instruments ne voient désormais plus la planète entière et elle est si occupée qu’elle ne communique plus avec la Terre. Les dernières images qu’elle a envoyées de Pluton et Charon ont confirmé la géologie complexe, avec des glaces variées. Elles ont aussi permis de mesurer plus précisément ces deux corps. Conclusion : Pluton est plus grande et plus légère que prévu.

New Horizons travaille en silence. Après neuf ans et demi de voyage et 6,4 milliards de kilomètres parcourus (la sonde n’a pas suivi une ligne droite), l’engin de 478 kg (moins l’hydrazine déjà consommée) est actuellement au plus près de Pluton, de Charon et des quatre autres satellites de ce monde méconnu. À 13 h 50, en heure de France métropolitaine, elle n'était plus qu'à 12.500 km de Pluton. Pour le détail des opérations, voir notre article New Horizons : dernières images avant le survol. Les instruments, fixes, boulonnés sur le châssis, sont dirigés vers Pluton et Charon par rotation de la sonde elle-même. Les antennes ne sont donc pas orientées vers la Terre et les communications sont impossibles. Même si elles pouvaient nous arriver, le retard serait de 4 h 30, temps du voyage à la vitesse de la lumière. Ce 14 juillet, New Horizons est vraiment seule...

Les dernières données reçues avant le survol sont déjà suffisantes pour faire travailler les planétologues. Pourtant, toutes les informations qui auront été expédiées vers la Terre dans les deux semaines autour de ce passage du 14 juillet ne représenteront que 1 % des données collectées (source : Emily Lakdawalla, de la Planetary Society). Le téléchargement vers les antennes du réseau DSN (Deep Space Network) ne sera terminé qu’en octobre 2016…




Pluton et Charon vues le 12 juillet à 2,5 millions de kilomètres par le télescope Lorri de la sonde News Horizons. Ces deux images ont été compressées avec perte avant l'envoi vers la Terre. Elles ont été traitées par la technique de déconvolution, augmentant le contraste mais risquant de faire apparaître des détails qui n'existent pas. Les images brutes mesuraient 189 et 94 pixels de large pour, respectivement, celle de Pluton et celle de Charon. Les images non compressées nous parviendront à partir de la fin de l'année 2015. © Nasa / JHUAPL / SwRI


Pluton, le plus grand objet connu de la ceinture de Kuiper

L’un des objectifs de la mission était de mesurer ces corps, que l’on voit si mal depuis la Terre. Au moment de la découverte de Pluton en 1930, les astronomes la pensaient aussi grande que la Terre. Elle a ensuite rétréci à leurs yeux. Depuis les années 1990, on hésite, on affine, on discute. De si loin, il faut mesurer la luminosité de la planète, proportionnelle à sa taille. Mais le pouvoir réfléchissant intervient bien sûr, et cette valeur, appelée albédo, reste mal connue.

Résultat communiqué lundi 13 juillet par la Nasa : le diamètre est de 2.370 +/- 20 km. La précision n'est pas anodine : Pluton est donc plus grande qu’Éris, un corps découvert en 2003 par Michael Brown et son équipe et dont le diamètre est estimé à 2.336 +/- 12 km. Pluton redevient ainsi (pour combien de temps ?) le plus gros objet de la ceinture de Kuiper, ou KBO (Kuiper Belt Object). Mais Éris reste 27 % plus massive.



Le survol du 14 juillet 2015 (C/A : closest approach, approche maximale). La sonde observera Pluton et Charon dans les domaines visible et infrarouge pour cartographier les surfaces. Les deux spectromètres de l'instrument Ralph fourniront des données sur les compositions des roches et des glaces, ainsi que sur les températures, avec des résolutions de 5 à 10 km par pixel. La résolution du télescope Lorri, qui opère dans le visible, devrait atteindre 60 m/pixel sur certaines zones. Lors des occultations du Soleil, l'instrument Alice étudiera l'atmosphère, en ultraviolet. Les occultations de la Terre seront utilisées pour recevoir un signal émis par les plus grandes antennes du DSN et qui traversera l'atmosphère de Pluton (et celle de Charon si elle existe). © JPL, SwRI, Futura-Sciences


Pluton est légère

La masse supposée de Pluton aussi été revue de nombreuses fois à la baisse. Après avoir pensé, dans les années 1930, qu'elle était semblable à celle de la Terre, les astronomes l'ont descendue à 1/10e de celle de notre planète, puis à 1/100e en 1976 et à 1/500e après la découverte de Charon en 1978. En 2008, la présence d'Hydre et de Nix a conduit à une dernière estimation : 0,00218 Terre, soit 1/459e. Sa masse n’ayant pas été revue depuis, la densité de cette planète naine est plus faible que celle retenue jusqu’ici. Il y a davantage de glaces et moins de roches que prévu…




Des images du passé. À gauche, une cartographie réalisée en 2000 à partir de nombreuses données, dont celles de Hubble et celles venues des occultations de Pluton par Charon dans les années 1980. À droite, la meilleure représentation existant avant le survol, une cartographie réalisée grâce au nouvel instrument ACS installé par des astronautes sur le télescope spatial en 2002. La petite image en haut et au milieu est la photographie brute que Hubble donne de Pluton. Ces visions désormais préhistoriques permettent de mieux comprendre l'énormité de la montagne de données nouvelles que New Horizons est en train d'engranger. © Nasa / Eliot Young, Richard Binzel, Keenan Crane, 2000 / SwRi


Les mensurations des compagnons de Pluton

New Horizons a confirmé le diamètre de Charon : 1.208 km, à peu près celui que l’on estimait jusqu’ici.
Découverts en 2005 grâce au télescope spatial Hubble (lors d’une campagne préparatoire à la mission New Horizons), Hydre et Nix, petits satellites difficiles à repérer depuis la Terre, étaient bien mal connus. Le télescope Lorri de New Horizons donne pour Hydre un diamètre de 45 km contre 35 km pour Nix, dont on sait que la forme est fortement elliptique.
Pour Kerbéros et Styx, le travail reste à faire. New Horizons n’a pas encore eu le temps d’observer ces deux minuscules satellites, repérés en 2011 et 2012. On en reste donc aux estimations actuelles : 14 à 40 km pour Kerbéros, 10 à 25 km pour Styx. Les observations effectuées lors du survol d’aujourd’hui permettront sans doute d’affiner ces fourchettes.




Une image composite de Pluton et Charon réalisée à partir des images en noir et blanc du télescope Lorri (dans le visible) et celles de l'instrument Ralph (en couleurs dans le visible, en infrarouge et dans le proche infrarouge), prises le 11 juillet 2015. © Nasa / JHUAPL / SwRI

La calotte glaciaire de Pluton

S’exprimant lundi soir sur Nasa TV, Alan Stern, responsable scientifique de la mission, a rapporté que les spectromètres imageurs de la sonde ont déjà permis de constater une différence de composition entre l’équateur et les pôles. Les régions sombres sont moins riches en méthane. Pluton semble coiffée d’une calotte polaire faite de glaces de méthane et d’azote (la température est voisine de -240 °C).

Le mystère des ions qui s’échappent

Alan Stern a également rapporté une observation inattendue : des ions s’échappant de l’atmosphère plutonienne ont été repérés à des millions de kilomètres de distance. C’est l’instrument Pepssi (Pluto Energetic Particle Spectrometer Science Investigation) qui est chargé de cette mesure. Il était en effet prévu que des molécules d’azote, de méthane et de monoxyde de carbone, ionisées par les UV solaires, s’échappent dans l’espace.

Mais on ne les attendait pas si loin de Pluton. Il n’y a pas d’explication, selon Alan Stern. Le taux d’échappement pourrait être bien plus fort que ce que l’on pensait ou bien l’ionisation s’opèrerait de manière différente des modèles. Le chercheur a rappelé que l’ionosphère de Jupiter, que New Horizons a traversée et mesurée en février 2007, s’est révélée plutôt hétérogène.[/size]

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Les Français apprécieront cette délicate attention de la NASA à l'occasion de leur fête nationale ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Mara-des-bois

avatar

Féminin Nombre de messages : 2572
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   15/7/2015, 13:16

@Biloulou a écrit:


Les Français apprécieront cette délicate attention de la NASA à l'occasion de leur fête nationale ! cheers

Oh tu sais, les français... Il n'y a guere que la lune qui les interesse.
Les françaises, en revanche, ça peut le faire.


Mab
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   15/7/2015, 13:21

@Mara-des-bois a écrit:
@Biloulou a écrit:
Les Français apprécieront cette délicate attention de la NASA à l'occasion de leur fête nationale ! cheers

Oh tu sais, les français... Il n'y a guere que la lune qui les interesse.
Les françaises, en revanche, ça peut le faire.
Mab

Si tu le dis...
Les hommes en général et les Français en particulier se sont de tout temps passionnés pour l'exploration spatiale...

(Tu es ressortie de la piscine ?)
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   16/9/2015, 18:31

Le PDG d'Amazon dévoile sa nouvelle fusée pour des vols commerciaux
(Clubic.fr - Par Guillaume Belfiore - le mercredi 16 septembre 2015)





La société Blue Origin a annoncé avoir investi dans une rampe de lancement en Floride pour une nouvelle fusée destinée à des vols commerciaux.

Bien qu'il soit le fondateur et le créateur d'Amazon, Jeff Bezos a également créé Blue Origin. L'objectif : proposer des vols commerciaux dans l'espace. L'homme a tenu une conférence de presse hier, et levé le voile sur un nouveau projet de fusée.

Jeff Bezos a décidé de jouer dans la cour des grands : il annonce avoir investi quelque 200 millions de dollars pour relocaliser Blue Origin, basé au Texas, à Cap Canaveral en Floride. Plus précisément, la firme se situera dans le complexe 36 de la station Air Force, lequel a déjà été utilisé pour 145 lancements de fusées, dont les missions Mariner réalisées par la NASA.

Depuis une dizaine d'années, le site en question n'est plus utilisé et Blue Origin se positionnera donc aux côtés de SpaceX, la société fondée par Elon Musk, également connu pour sa firme Tesla. Jeff Bezos annonce par ailleurs que Blue Origin ouvrira une usine de production pour concevoir des capsules et des fusées. Environ 300 emplois seront créés.

Blue Origins

Actuellement, dans l'Etat du Texas, Blue Origin teste une petite fusée baptisée New Shepard, qui peut monter jusqu'à 100 km de haut avant de revenir sur Terre. Celle-ci est propulsée par le moteur BE3 développé en interne et composé d'hydrogène liquide et oxygène.

Mais l'homme a d'autres ambitions et lève le voile sur un concept de fusée bien plus impressionnant qu'il souhaite réaliser. Elle serait équipée d'une nouvelle génération de moteur (BE4), développé conjointement avec l'alliance United Launch (Lockheed Martin + Boeing) et serait capable d'atteindre des altitudes plus élevées pour des mises sur orbite (400 km).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Quoi ? Elon Musk fait des émules ? Un autre surhumain ?
Ou, plus prosaïquement, les bienfaits de la concurrence et de la libre entreprise dans un pays où tout est fait pour ça, y compris les mentalités ?
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   29/9/2015, 16:20

"L’Homme ira un jour sur Mars", prédit Jean-François Clervoy
(Europe1 - Par Gabriel Vedrenne - Publié à 08h16, le 29 septembre 2015, Modifié à 11h24, le 29 septembre 2015)





INTERVIEW E1 - L'astronaute à l'Agence spatiale européenne a réagi mardi matin, sur Europe 1, à l'annonce de la Nasa concernant la découverte d'eau sur Mars.

Le monde de l'aérospatiale est en pleine effervescence. La découverte d'eau sur Mars annoncée lundi par la Nasa "rend de plus en plus probable le fait que l’Homme ira un jour sur Mars parce qu’on sait qu’on pourra retirer des ressources sur place", a déclaré Jean-François Clervoy, astronaute à l’Agence spatiale européenne (ESA) et président de Novespace, mardi matin sur Europe 1.

"Ce qui compte pour un voyage habité, c’est s’assurer qu’on a déjà sur place des ressources qu’on n’a pas besoin d’emmener de la Terre et préparer psychologiquement les équipages. L’Agence spatiale européenne est assez experte : c’est une sonde européenne qui a découvert l’eau la première fois sur Mars il y a une dizaine d’années. L’ESA se spécialise aussi sur l’aspect humain, nous avons la fameuse expérience Mars 500. On a isolé six personnes pendant 500 jours. Et puis nous avons deux sondes qui partent, ExoMars 2016 et ExoMars 2018. Ces découvertes renforcent l’intérêt de ces sondes qui vont partir l’année prochaine et dans deux ans", a-t-il souligné.

"Pour la première fois des humains ne verront plus la Terre". Mais pourquoi cette planète intéresse-t-elle tant les scientifiques ? "Mars, c’est une planète qui se rapproche de la Terre, c’est une des rares planètes dans le système solaire qui a une atmosphère", a rappelé Jean-François Clervoy. Son étude est donc prioritaire et va s'accélérer : "dans vingt ans, trente ans, quarante ans, je ne sais pas : on ira sur Mars, c’est sûr. Je pense que les premiers humains iront vers Mars mais pas sur Mars. Ils resteront probablement en orbite et piloteront des robots en temps réel, un peu comme l’a fait un Danois il y a deux semaines en commandant depuis la Station spatiale internationale un robot sur Terre".

Une telle mission n'est cependant pas sans danger car "pour la première fois des humains ne verront plus la Terre, ne parleront plus avec la Terre, ne pourront plus revenir en cas d’urgence. Cela n’est jamais arrivé dans l’histoire de l’astronautique."

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Maintenant qu'on a trouvé de l'eau sur Mars, Jean François aimerait peut-être bien y aller, mais Eddie... soyons rassurés, avant  qu'on y trouve de l'anisette...
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   22/12/2015, 08:24

SpaceX réussit à faire revenir une fusée sur Terre
(LeParisien.fr - 22 Déc. 2015, 07h34 | MAJ : 22 Déc. 2015, 07h34)




Non, les images ne défilent pas à l'envers. La société SpaceX a réussi dans la nuit de lundi à mardi pour la première fois à faire décoller une fusée Falcon 9 et à faire revenir le premier étage de son lanceur. «Falcon a atterri», a déclaré le commentateur au milieu des cris d'enthousiasme de centaines d'invités qui ont assisté à cette opération inédite depuis le centre de commandement à Hawthorne, en Californie.


La société SpaceX du milliardaire américain Elon Musk a réussi le 21 décembre 2015 pour la première fois à aire décoller une fusée Falcon 9 et à récupérer ensuite le premier étage de son lanceur, revenu atterrir en douceur sur Terre après 11 minutes de vol (AFP/-)

La fusée a décollé à 20h29 (02h29 ce mardi en France) de Cap Canaveral en Floride, dans le sud-est des Etats-Unis. Après quelques minutes d'ascension, l'imposant premier étage de la fusée, qui lui procure sa puissance au décollage, s'est détaché et a commencé à retomber vers la Terre pendant que le deuxième étage continuait à propulser les satellites vers l'espace. A l'aide de moteurs qui ont ralenti sa chute, le premier étage a atterri en douceur 11 minutes après le décollage, en position verticale, comme des milliers de spectateurs ont pu le voir sur les images de l'opération diffusées en direct par la société du milliardaire américain Elon Musk.

Le deuxième étage de la fusée a quant à lui réussi dans les minutes suivantes à larguer comme prévu ses 11 satellites en orbite basse autour de la Terre, des satellites de la société de communication Orbcomm.

Une première et le rêve de coloniser Mars

«Je n'arrive pas à y croire», a déclaré Elon Musk au cours d'une téléconférence après le lancement. «Je crois que c'est un moment révolutionnaire. Personne n'avait encore ramené intact sur Terre un lanceur de classe orbitale», a dit le PDG de la société californienne d'exploration spatiale.

L'exploit a été salué par la Nasa sur Twitter.
«Félicitations SpaceX pour votre retour réussi du premier étage sur Terre!»

La fusée a atteint une altitude de 200 kilomètres avant que le premier étage ne redescende vers la Terre et ne se pose sur un ancien centre d'essais de fusées et de missiles de l'US Air Force qui avait été utilisé pour la dernière fois en 1978.

Récupérer le premier étage de ses fusées Falcon 9 permettra à SpaceX d'effectuer de substantielles économies à l'avenir. Pouvoir réutiliser un lanceur de manière routinière permettrait de réduire fortement le coût de la mise en orbite. L'entreprise avait tenté à plusieurs reprises, jusque-là sans succès, de faire atterrir le lanceur sur une plateforme en mer.

Mais à terme, Elon Musk rêve que l'homme puisse coloniser Mars. Pour y parvenir, il espère bien qu'en plus d'être réutilisables, les lanceurs ressemblent dans le futur à des navettes capables de faire des allers-retours, explique le site Mashable.

De gros enjeux

Les enjeux du lancement de lundi étaient élevés. Il s'agissait du premier vol d'une fusée de SpaceX depuis l'explosion d'un lanceur Falcon 9 le 28 juin dernier peu après son décollage de Cap Canaveral. C'était le premier revers pour SpaceX après dix-huit lancements réussis, dont six sur douze prévus pour livrer du fret à la Station spatiale internationale (ISS) dans le cadre d'un contrat de 1,6 milliard de dollars avec la Nasa.

La fusée Falcon 9, qui a volé lundi, est une nouvelle version 30% plus puissante, ce qui devait aussi améliorer le contrôle du premier étage lors de son retour à grande vitesse dans l'atmosphère.

En novembre, un autre milliardaire à talents multiples, Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, avait réussi à faire atterrir sa fusée New Shepard après un vol suborbital. Un exploit, mais moins difficile à accomplir que ce qu'a réalisé Elon Musk dont le lanceur est allé en orbite, selon les experts. Pas jaloux, Jeff Bezos a lui aussi salué sur Twitter la réussite du vol de SpaceX.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le transhumain a encore frappé ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   13/2/2016, 11:16

Philae : le CNES n'est pas prêt à abandonner le robot en détresse sur Tchouri
(Clubic.fr - le vendredi 12 février 2016 - Par Audrey Œillet)





Alors que la communauté scientifique commence à estimer que Philae, le petit robot en mission sur la comète Tchouri, est désormais perdu, le CNES garde espoir de son côté, même si les chances de reprendre contact sont désormais bien maigres.

« Le temps est venu de dire au revoir à Philae » estime l'agence spatiale allemande DLR. Il est vrai que le destin du petit robot, qui ne répond plus aux appels de l'agence spatiale européenne (ESA) depuis 7 mois, semble désormais scellé. Pour l'agence DLR, les chances de reprendre contact sont désormais « proches de zéro ».

Mais de son côté, le centre national d'études spatiales (CNES) veut absolument tout tenter avant d'enterrer prématurément Philae. En guise de réponse a DLR, le CNES a publié vendredi un communiqué expliquant que « Rosetta est toujours à l'écoute de Philae ».

Si le CNES revient sur les nombreuses tentatives de contact réalisées ces derniers mois, toujours sans succès, l'agence estime que « bien que minime, l'espoir d'écouter à nouveau le petit robot continue d'exister. L'orbiteur Rosetta se rapprochant régulièrement de la comète, une mission délicate au vu des dangers environnants, en tête desquels la poussière soulevée par le dégazage. La distance entre l'orbiteur et l'atterrisseur est aujourd'hui de 50 km. Plus cette distance s'amenuise, plus les chances de rétablir le contact augmentent. »


Philae et Rosetta


Si l'espoir demeure, il y a également plusieurs facteurs défavorables à une prise de contact tardive, notamment le fait que la comète s'éloigne du soleil, et qu'il s'agit de la seule manière pour Philae de recharger ses batteries grâce à l'énergie de l'astre.

« La distance idéale serait une orbite à 10 km d'altitude mais exposerait pour l'instant l'orbiteur à de trop grands dangers. De telles altitudes seront atteintes à l'horizon de l'été 2016. Philae et son environnement seront alors vus d'assez près pour vérifier son attitude et sa position à la surface de Tchouri. La possibilité de tout de même parvenir à effectuer une phase d'opérations scientifiques avec Philae pourrait se jouer en établissant la communication lors d'une série de survols proches de l'orbiteur au-dessus du site d'Abydos dans les semaines à venir » explique le CNES.

Le CNES est bien plus optimiste que le DLR mais également que l'ESA, qui estimait en janvier que les panneaux solaires de Philae devaient désormais être recouverts de poussière, rendant son rechargement de batteries encore plus compliqué. Par ailleurs, la température peut tomber jusqu'à -180°C maintenant que la comète s'éloigne du soleil, et le robot n'a pas été conçu pour encaisser un tel froid.


La mission n'est pas un échec


Depuis son douloureux atterrissage sur la comète Tchouri, le robot Philae, en équilibre instable, n'a cessé d'inquiéter les scientifiques. Les scientifiques avaient notamment constaté en décembre 2014 que Philae avait foré dans le vide lors de prélèvement de sol. Mais la mission du robot ne se limitait pas à cela, et sa dizaine d'outils de mesure lui ont permis de transmettre d'autres informations précieuses à la sonde Rosetta.

« Aujourd'hui, Philae est parvenu à effectuer 80% des opérations scientifiques qu'il était censé conduire à la surface de Tchouri, un résultat exceptionnel pour une première scientifique mondiale, parvenir à poser un atterrisseur sur une comète » souligne le CNES. Reconnaissante envers le robot, l'agence basée à Toulouse semble bien décidée à continuer à lui donner une chance. « La surveillance continue » !

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Et de plus, last but not least, Philae nous a permis de vivre un rêve éveillé ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   9/4/2016, 13:49

@Biloulou a écrit:
SpaceX réussit à faire revenir une fusée sur Terre

Et maintenant sur une barge en mer ! Elon Musk, le surhumain, a encore frappé !

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


Space X fait atterrir le premier étage de sa fusée sur une barge en mer
(BFMTV - Mis à jour le  09/04/2016 à 12h24)




Lancement de Falcon 9 sur la base de Cap Canaveral - Space X

 
C’est une grande première, après plusieurs échecs. La société américaine Space X est parvenue à faire atterrir le premier étage de sa fusée Falcon 9 sur une plateforme flottante en mer.

Nouveau défi relevé pour la société Space X qui vient de réussir à poser le premier étage d’une fusée sur une barge. La société américaine n’en était pas à son coup d’essai, loin de là même. En fin d’année dernière, la société d’Elon Musk avait réussi pour la première fois à faire atterrir le premier étage de sa fusée Falcon 9 sur la terre ferme, près de Cap Canaveral en Floride.

Mais le véritable défi était lancé en janvier dernier, lors d’une quatrième tentative au cours de laquelle Space X décidait de faire atterrir ce même "module", sur une plateforme flottante. Le résultat se soldait par un échec: si le décollage s’était déroulé sans problème, l’atterrissage avait lui été… un peu trop brutal.

"Une étape importante", selon Elon Musk

Mais ce vendredi 8 avril marque un changement d’importance majeure puisque Space X est parvenu à faire atterrir le fameux premier étage de Falcon 9 sur ladite barge flottante dans l’océan Atlantique.

Toujours lancée depuis la base de Cap Canaveral, il aura fallu une dizaine de minutes pour propulser d’abord la capsule de fret Dragon vers la Station Spatiale Internationale (ISS) puis voir ensuite le premier étage de Falcon 9 se poser sur la barge. SpaceX a publié une vidéo reprenant l’intégralité du lancement, qui démarre à la 19e minute. (Note de Biloulou : et l'atterrissage vers 27min 00, alors que le 2ème étage avec ses 3.000 Kg de ravitaillement pour l'ISS poursuit son ascension)





Selon Elon Musk il s’agit là "d’une étape importante pour l’avenir des vols spatiaux", évoquant également la réduction de coûts que cela engendre. Chaque lancement coûterait environ 300.000 dollars (environ 263.000 euros), quand le coût de fabrication du lanceur est de 60 millions de dollars (environ 52 millions).

Les félicitations de Barack Obama

Enfin, le Président des États-Unis, Barack Obama a lui aussi félicité Space X de cet atterrissage réussi jusqu’alors inédit via son compte Twitter, précisant que c’est grâce à des sociétés comme Space X et la NASA que les USA peuvent continuer d’être les leaders dans l’exploration de l’espace.


 President Obama
✔  ‎‎@POTUS  

Congrats SpaceX on landing a rocket at sea. It's because of innovators like you & NASA that America continues to lead in space exploration.

01:22 - 9 Avr 2016

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Faut-il attirer l'attention sur la joie et l'enthousiasme de ceux qui ont contribué à ce succès, et les cris de fierté pour leur entreprise et leur pays ? Y aurait-il une leçon à en tirer ?
Revenir en haut Aller en bas
Zora232

avatar

Masculin Nombre de messages : 9176
Localisation : Bérbérie
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   9/4/2016, 14:41




et maintenant sur une barge en mer ! Elon Musk, le surhumain, a encore frappé !



...moi je dirai que c est le pentagone qui a frappé ,
10/1 que j ai raison sunny
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   9/4/2016, 15:42

@Zora232 a écrit:
et maintenant sur une barge en mer ! Elon Musk, le surhumain, a encore frappé !
...moi je dirai que c est le pentagone qui a frappé , 10/1 que j ai raison sunny

Un coup d'épée dans l'eau, alors !
Revenir en haut Aller en bas
Zora232

avatar

Masculin Nombre de messages : 9176
Localisation : Bérbérie
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   9/4/2016, 18:53

@Biloulou a écrit:
@Zora232 a écrit:
et maintenant sur une barge en mer ! Elon Musk, le surhumain, a encore frappé !
...moi je dirai que c est le pentagone qui a frappé , 10/1 que j ai raison sunny

Un coup d'épée dans l'eau, alors !


...tu me prends pour un légume ?

Ces trucs sont tous commandités pour les militaires yankees ,

sous couvert de découvertes scientifiques
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   10/4/2016, 10:48

@Zora232 a écrit:
@Biloulou a écrit:
@Zora232 a écrit:
et maintenant sur une barge en mer ! Elon Musk, le surhumain, a encore frappé !
...moi je dirai que c est le pentagone qui a frappé , 10/1 que j ai raison sunny

Un coup d'épée dans l'eau, alors !

...tu me  prends pour un légume ?
Ces trucs sont tous commandités pour les militaires yankees , sous couvert de découvertes scientifiques  

Un légume ? Main non, une grosse courge, à la limite... Razz

Découverte scientifique certainement pas, ça fait longtemps qu'on lance des fusées.
Tu penses que ses clients sont des militaires ? Peut-être, moi je crois que son principal client, pour l'instant, est la NASA, donc des civils. Et la "International Space Station", donc pas uniquement les Américains.

Au fait, peu m'importe qui sont ses clients, ce que je trouve admirable avant tout c'est sa capacité en tant qu'entrepreneur à innover, tu n'es pas de mon avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   27/5/2016, 21:48




Rosetta a découvert une brique du vivant sur la comète Tchouri
(LeFigaro - 27/05/2016^)

C'est une découverte de plus à mettre au crédit de la mission européenne Rosetta. Elle a détecté dans les gaz autour de la comète Tchouri la signature de la glycine, le plus simple des acides aminés qui sont les briques de base des protéines.
Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12765
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   28/5/2016, 09:27

15 -

@Biloulou a écrit:
(...)

Rosetta a découvert une brique du vivant sur la comète Tchouri
(LeFigaro - 27/05/2016^)

(...)

Par contre la vidéo est de broc puisqu'elle ne fonctionne pas.

Moi je carbure à la Rozana :


_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   28/5/2016, 13:42

@EddieCochran a écrit:
15 -
@Biloulou a écrit:
(...)

Rosetta a découvert une brique du vivant sur la comète Tchouri
(LeFigaro - 27/05/2016^)(...)

Par contre la vidéo est de broc puisqu'elle ne fonctionne pas.
Moi je carbure à la Rozana :





Pierre Papillaud vous est chaudement reconnaissant ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12765
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   28/5/2016, 18:49

144 -

Biloulou qui sort de sa bulle a écrit:
(...)
Pierre Papillaud vous est chaudement reconnaissant ! cheers

J'adôôôre les superbes bretelles de Lou  Papé  Papillaud ! Elles ont un côté spatial incontestable :


_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   10/6/2016, 18:30




L'ISS comme si vous y étiez... en bonne compagie !

(De la part de Lady Armelle, je veux dire !)
Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   27/7/2016, 12:29

Mission Rosetta : le robot Philae est définitivement abandonné
(Atlantico - le 27 juillet 2016)



Mission Rosetta : le robot Philae est définitivement abandonné


L'agence spatiale européenne a décidé de couper le contact avec le robot qui ne donnait plus de nouvelles depuis un an.

C'est la fin pour le petit robot Philae. Arrivé sur la comète Tchouri en novembre 2014, il ne pourra plus être contacté, faute d'énergie dans ses batteries et dans celles de la sonde Rosetta, qui l'a amené sur ce caillou spatial à quelque 510 millions de kilomètres de la Terre.

Dans cette mission hors-norme, les informations envoyées par Philae ont été brèves mais précieuses. La faute à un atterrissage mouvementé qui a empêché le robot de se fixer correctement. Il a ainsi pu travailler 60 heures avant de perdre son énergie. Mal exposé, il n'a pu recharger ses batteries, alimentées par des panneaux solaires, malgré de brefs réveils en juillet 2015.



Fin de mission


Toujours est-il qu'il a pu transmettre des informations majeures notamment sur des molécules organiques présentes sur la comète. Le 30 septembre prochain, ce sera au tour de la sonde Rosetta de tirer sa révérence et ira se poser sur la comète. "Pour conclure de façon magistrale sa mission, Rosetta, après une descente contrôlée inédite, ira rejoindre Philae et donnera un ultime baiser à sa comète" a expliqué le Cnes.

Read more at http://www.atlantico.fr/atlantico-light/mission-rosetta-robot-philae-est-definitivement-abandonne-2776368.html#cjlbgj4u3yLvEsT6.99

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Adieu petit robot, tu es parvenu à attirer l'attention voire à émouvoir le monde entier....
Bye, Philae, que les vents solaires te soient favorables et t'entraînent vers une éternité tranquille !

Revenir en haut Aller en bas
Biloulou

avatar

Masculin Nombre de messages : 54566
Localisation : Jardins suspendus sur la Woluwe - Belgique
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   7/8/2016, 08:10

Virgin Galactic obtient l'autorisation d'envoyer des touristes dans l'espace
(C/Net.fr -  Par  Karyl AIT-KACI-ALI - jeudi 04 août 2016 à 11:46)



Virgin Galactic obtient l'autorisation d'envoyer des touristes dans l'espace
Crédit image : Virgin Galactic



La FFA-AST, qui régule les vols commerciaux aux États-Unis, vient de délivrer sa licence d'exploitation à Virgin Galactic. La société devrait envoyer ses premiers touristes dans l'espace d'ici 2017.

Feu vert pour Virgin Galactic. L'organisme américain en charge de la régulation des vols commerciaux (FFA-AST) vient d'accorder sa licence d’exploitation à la société du milliardaire Richard Branson, nous apprend un communiqué de l'entreprise. Ses premiers voyages touristiques spatiaux devraient avoir lieu dès 2017.

Cela fait plusieurs années que Virgin Galactic travaille à l'obtention de son précieux sésame. Avant de délivrer la licence, la FAA-AST a analysé en profondeur la conception du vaisseau spatial de l'entreprise, le SpaceShip Two (VSS Unity), ainsi que ses trajectoires de vol. L'organisme a également prêté une grande attention à la sécurité de la machine.

« L'obtention de notre licence est une étape importante pour Virgin Galactic (…) Même si il nous reste beaucoup de travail avant de pleinement tester ce vaisseau en vol, je suis convaincu que notre équipe de niveau mondial relèvera le défi », a déclaré Mike Moses, vice-président des opérations au sein de l'entreprise. En marge de cette bonne nouvelle, Virgin Galactic annonce également avoir franchi un autre cap : un « test de taxi » de son vaisseau SpaceShip Two grâce à son partenaire Land Rover.

Les futurs clients de Virgin galactic seront formés pendant trois jours aux conditions de sécurité à bord du vaisseau. Durant leur voyage, qui les emmènera à quelques 80 000 mètres d'altitude, ils pourront découvrir brièvement les joies de la microgravité, le tout pour un tarif de... 220 000 euros environ.




+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Saint Pierre c/o LP accepte déjà les réservations avec prépayement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   12/8/2016, 13:00

Richard Branson. Déja Richard et puis Branson c'est comme charles bronson. Ou branson. Bref... Vous connaissez des riches qui ont des noms banals ?
Revenir en haut Aller en bas
Mara-des-bois

avatar

Féminin Nombre de messages : 2572
Date d'inscription : 11/06/2015

MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   12/8/2016, 14:50

Rick Hunter a écrit:
Richard Branson. Déja Richard et puis Branson c'est comme charles bronson. Ou branson. Bref... Vous connaissez des riches qui ont des noms banals ?


Banaux. Des noms banaux.
Un cheval, des chevaux, un chapal, des chapeaux, etc.


Mab
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA CONQUÊTE DE L'ESPACE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA CONQUÊTE DE L'ESPACE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: