Libres Propos
Frappez, entrez et soyez bienvenu !



Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Grèce en crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: La Grèce en crise   4/10/2009, 18:49

Citation :
Les socialistes favoris aux législatives en Grèce



Après cinq ans de règne conservateur, les socialistes du Pasok pourraient revenir aux affaires à l'issue des élections législatives anticipées de ce dimanche en Grèce, maillon le plus faible de la zone euro.


Costas Caramanlis, actuel Premier ministre, prône deux ans d'austérité, mais la Nouvelle démocratie, dont il est issu, était devancée de six points par le Pasok dans les dernières intentions de vote.

George Papandréou, son rival du Pasok, plaide quant à lui pour un alourdissement de la fiscalité sur les plus hauts revenus et propose d'injecter trois milliards d'euros dans l'économie pour relancer la croissance et alimenter les recettes publiques.

A son arrivée au pouvoir en 2004, Costas Caramanlis promettait de tirer un trait sur une ère socialiste de plusieurs dizaines d'années émaillée de nombreux scandales. De nouvelles affaires de corruption, auxquelles la crise mondiale est venue s'ajouter, ont toutefois eu raison de l'enthousiasme soulevé par les Jeux Olympiques d'Athènes.

Après plusieurs années d'une croissance à 4%, l'évolution du PIB devrait être nulle en 2009. La crise n'est pas aussi grave que dans certains Etats membres de l'Union européenne, frappés par la récession, mais la dette publique, évaluée à 103% du PIB cette année, accroît considérablement la vulnérabilité de l'économie grecque.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/les-socialistes-favoris-aux-legislatives-en-grece_792086.html


Dernière édition par OmbreBlanche le 5/4/2012, 09:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/10/2009, 20:59

Citation :
La Grèce bascule à gauche



Le PASOK renvoie les conservateurs de la Nouvelle Démocratie dans l'opposition.

Les socialistes sont arrivés nettement en tête des élections législatives anticipées de dimanche en Grèce et étaient même en passe de remporter la majorité absolue au Parlement, selon un sondage réalisé à la sortie des urnes.


Les deux camps défendaient des approches radicalement différentes face à la crise économique. Costas Caramanlis, 53 ans, prônait l'austérité, avec notamment un gel des salaires et des retraites, quand son adversaire socialiste, Georges Papandréou, 57 ans, jugeait indispensable des mesures de relance.

M. Caramanlis avait convoqué ces élections anticipées à mi-chemin de son deuxième mandat de quatre ans dans l'espoir de conforter sa légitimité pour mener des réformes difficiles, qu'il jugeait essentielles pour l'économie grecque.

Mais la popularité du neveu du défunt Premier ministre conservateur Constantin Caramanlis a été ébranlée par une série de scandales financiers et la dégradation de l'économie tandis que son parti était à la peine au Parlement où la ND n'était majoritaire que d'un siège.

Le scandale le plus préjudiciable a porté sur un accord d'échange de terres passé par l'Etat avec un monastère grec-orthodoxe. Comparant la valeur des terrains échangés, des enquêteurs ont démontré que l'Etat était perdant d'environ 100 millions d'euros dans l'opération. L'affaire a provoqué la démission de deux ministres, dont un des plus proches collaborateurs de M. Caramanlis.

Le gouvernement a également été critiqué pour sa gestion des émeutes de décembre dernier déclenchées par la mort d'un jeune tué par la police, et plus récemment par un vaste incendie qui s'est produit dans la région d'Athènes cet été.

Georges Papandréou, dont le parti, fondé par son père Andréas, a connu en 2007 sa pire débâcle électorale en 30 ans, défend une autre approche. Il plaide pour un plan de relance de l'économie et promet d'augmenter les investissements dans les infrastructures ainsi que des revalorisations de salaire supérieures à l'inflation pour les fonctionnaires.

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/europe/20091004.FAP6588/europe/europe/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
emma

avatar

Féminin Nombre de messages : 3845
Date d'inscription : 08/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/3/2010, 21:25

"On vous donne du fric, vous nous donnez Corfou"

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/03/04/on-vous-donne-du-fric-vous-nous-donnez-corfou_1314185_3214.html

Des députés allemands ont appelé la Grèce à vendre des îles pour aider à financer sa dette, rapporte jeudi 4 mars le quotidien populaire allemand Bild, qui résume l'idée en ces termes : "On vous donne du fric, vous nous donnez Corfou." "L'Etat grec doit renoncer à sa participation dans des sociétés, et vendre des propriétés foncières, comme par exemple des îles inhabitées", a affirmé au journal le député libéral Frank Schäffler, du parti FDP au pouvoir. Pour le député du parti CDU d'Angela Merkel, Marco Wanderwitz, "si l'Union européenne et donc l'Allemagne venait à aider financièrement la Grèce, il faudrait qu'elle consente des garanties en échange". "Quelques îles pourraient ainsi faire l'affaire", selon le député. Selon le ministère du tourisme grec, la Grèce compte 6 000 îles, pour la plupart inhabitées. En 1993, plusieurs députés allemands avaient déjà provoqué une vive querelle avec l'Espagne en suggérant que Berlin achète Majorque, haut lieu de villégiature pour les touristes allemands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moussa abd al nour

avatar

Masculin Nombre de messages : 2197
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/3/2010, 23:32

cela fait des décennies maintenant que la Grèce est aux mains des gauchistes (déguisés en conservateurs, en chrétiens), et qu'elle est deshonnorée chaque jour davantage par tous ces salopards d'athées dont le dieu est le fric et la jouissance (de véritables animaux).

ces salopards ont autorisés la pornographie il y a peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
moussa abd al nour

avatar

Masculin Nombre de messages : 2197
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/3/2010, 23:45

La Grèce: un pays encore trop attaché au Christ, par conséquent il faut le tuer.



Le Seigneur a annoncé l'apostasie, Il a également annoncé le chatiment pour les impies.

Deo gratias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
Bernard75

avatar

Masculin Nombre de messages : 2255
Age : 24
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   7/3/2010, 03:33

Pourquoi la Grèce sortira de l'Euro





Et si la Zone euro commençait à se fissurer ? Pour Roland Hureaux, la Grèce n'aura d'autres choix que l'abandon de la monnaie unique. Toutes les autres solutions sont vouées à l'échec.






Il ne fait aucun doute que la Grèce sortira de l’euro à brève échéance. Les solutions qui pourraient permettre de l’y maintenir sont toutes exclues.

La première serait que l’Europe garantisse la dette d’Etat grecque qui ainsi deviendrait une dette de toute l’Europe. Le règlement de l’euro ne le permet pas et cela pour des raisons évidentes : le précédent serait inacceptable. La Grèce n’a pas demandé à l’Europe la permission de faire des déficits, bien au contraire, elle en a fait une partie dans son dos.

Si chaque pays pouvait ainsi tirer des chèques sur l’ensemble européen, on irait vite au laxisme généralisé. Et d’ailleurs même si cette pris en charge était possible, l’opinion allemande ne la permettrait pas sachant qu’à la fin, c’est l‘Allemagne qui devrait payer.




Les limites de la solidarité européenne


L’autre solution serait d’accroître les transferts financiers nets de l’Europe (celle de Bruxelles, pas de celle Francfort) en direction de la Grèce. Si l’aide budgétaire proprement dite n’est pas non plus permise, il serait en théorie possible d’accroître le montant des aides régionales que, à l’instar de tous les pays en retard, perçoit la Grèce.

De cela non plus il n’est pas question. Pour les mêmes raisons : le précédent serait là aussi dangereux et les réticences allemandes insurmontables. On sait d’ailleurs que si aujourd’hui il faut mettre 100, ce sera demain 200, puis 3000 et à la fin, les Grecs ne seraient plus que des assistés de l’Union européenne.

On mesure là les limites de la solidarité européenne, corollaire pourtant nécessaire de l’euro selon tous les économistes. Une étude passionnante de Laurent Davezies a montré que les flux de solidarité européenne, via le budget de l’Union ne représentaient qu’environ le dixième des flux nationaux ( par exemple de Ile de France vers le Limousin, à travers les retraites, les administrations etc.). Cela ne suffit pas pour compenser les effets dévastateurs de l’euro sur les économies les plus faibles.





Un plan de déflation ?


La troisième solution est d’imposer au peuple grec un plan de déflation drastique analogue à celui que le gouvernement Laval tenta d’imposer aux Français en 1934 ; réduction du nombre des fonctionnaires et de leurs salaires, réduction des retraites, coupes sombres sur les dépenses publiques. Soit le contraire de ce qu’a promis le nouveau gouvernement conduit par le socialiste Papandréou, fraichement élu.

Au vu de l’état d’esprit de l’opinion grecque, en particulier du succès des dernières grèves et de ce qu’on sait du tempérament rebelle des Grecs (sans que cela ait de notre part rien de péjoratif), il y a peu de chances qu’un tel plan aboutisse .Personne n’aime les plans de rigueur, à plus forte raison s’ils sont imposés de l’extérieur. Et même si ce plan réussissait, 5 ou 10 % de déflation ne suffiraient pas ; c’est 30 % au moins qu’il faut pour rétablir la compétitivité de l’économie grecque.

Il est bien évident que ces 30% de rééquilibrage ne pourront être obtenus que par une dévaluation et donc par la sortie de l’euro. C’est ce qui est sans doute nécessaire pour rétablir sinon l’équilibre du budget, du moins celui des comptes extérieurs. Pendant quelque temps après cette dévaluation, la Grèce deviendra la destination touristique la moins chère du monde. L’afflux des touristes devrait alors relancer l’ économie du pays.

Le cas grec n’illustre pas seulement l’absence de solidarité économique et financière au sein de la zone euro mais aussi l’absence de solidarité militaire, Les commentateurs n’ont pas manqué de souligner qu’une des causes du déficit grec était le montant anormalement élevé - pour l’Europe - de ses dépenses militaires ( 4,5 % du PIB) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Régime sec pour la Grèce   2/5/2010, 21:04




Cure d'austérité et plan de sauvetage en Grèce

La Grèce, au bord du gouffre financier, annonce dimanche un nouveau plan d'austérité prévoyant une réduction de son déficit budgétaire de 30 milliards d'euros sur trois ans en échange d'une aide financière massive de l'Union européenne et du FMI.

http://fr.news.yahoo.com/4/20100502/tts-grece-accord-ca02f96.html

Parmi les mesures annoncées figurent une hausse de la TVA, qui passera de 21% à 23%, une augmentation de 10% des taxes sur les carburants, l'alcool et le tabac et un gel des salaires et retraites du secteur public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
JACKLELOUP

avatar

Masculin Nombre de messages : 9859
Age : 77
Localisation : Bruxelles .
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   2/5/2010, 22:09

Ils vont manquer d'huile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JACKLELOUP

avatar

Masculin Nombre de messages : 9859
Age : 77
Localisation : Bruxelles .
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   2/5/2010, 22:15

Grèce: la Belgique prêtera 2,5 à 3 milliards sur trois ans




Belgique - Politique 21:23 La Belgique prêtera à la Grèce environ 2,5 à 3 milliards d'euros sur trois ans, a indiqué le ministre des Finances, Dider Reynders, à l'issue d'une réunion avec ses homologues de la zone euro. Les 15 autres pays de la zone ont décidé dimanche de débourser 80 milliards, auxquels viendront s'ajouter 30 milliards du FMI.
Le gouvernement avait prévu de prêter à la Grèce un montant de 1,074 milliard d'euros, susceptible d'être doublé si nécessaire, par voie d'arrêté royal. Ce projet de loi n'a pu être discuté jeudi dernier en commission des Finances de la Chambre, en raison de manoeuvres dilatoires du Vlaams Belang liées au dossier communautaire. Il doit être examiné mardi, avec un vote en plénière espéré jeudi. Mais la Belgique sera appelée à contribuer davantage sur les trois ans du programme grec, a expliqué le ministre des Finances, Didier Reynders, à l'agence Belga. La participation belge totale devrait s'élever à environ 2,5 à 3 milliards d'euros au total, sur les 80 milliards que prêteront les pays de la zone euro. M. Reynders a une nouvelle fois insisté sur la nécessité de ce prêt, "avant tout pour pour protéger l'euro". Un défaut de la Grèce aurait eu des conséquences en chaîne, à l'image de la crise bancaire de 2008, a-t-il dit. Le prêt permettra en outre à la Belgique d'empocher une commission de 50 points de base, a-t-il dit. (WAE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JACKLELOUP

avatar

Masculin Nombre de messages : 9859
Age : 77
Localisation : Bruxelles .
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   2/5/2010, 22:17

La zone euro active le mécanisme de soutien à la Grèce, qui bénéficiera de 110 milliards




Belgique - Politique 21:03 Les ministres des Finances de la zone euro ("Eurogroupe") ont décidé dimanche d'activer un mécanisme de soutien à la Grèce, qui bénéficiera de 110 milliards d'euros sur trois ans, dont 80 milliards financés par les 15 autres États membres et 30 milliards par le FMI.
La décision a été adoptée définitivement, même si elle doit encore être validée par les parlements nationaux. "Il n'est pas question que le Conseil européen puisse revenir sur cette question de principe", a affirmé le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, alors que les chefs d'Etat et de gouvernement de la zone euro doivent se retrouver en sommet vendredi prochain pour évoquer à nouveau le cas grec. Du côté belge, le gouvernement a prévu une contribution initiale d'environ un milliard d'euros, susceptible d'être doublée si nécessaire. Ce prêt sera examiné mardi en commission des Finances de la Chambre, avec un vote en plénière espéré jeudi. Mais la Belgique sera appelée à contribuer davantage sur les trois ans du programme. Elle devrait contribuer à hauteur d'environ 2,5 à 3 milliards d'euros au total, a expliqué le ministre des Finances, Didier Reynders, à l'agence Belga. (WAE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: La France et la Grèce..   4/5/2010, 13:10

Nous allons prêter 18 milliards d'euros à la Grèce. Bien. C'est à faire.

Ce que les pourris de médias n'expliquent pas, c'est que la France va préter de l'argent qu'elle emprunte à 3% et le refiler aux Grecs à 5% et va donc faire une jolie culbute.

Je ne supporte plus ces médias qui orientent en permanence les esprits faibles qui gobent tout ce qu'on leur raconte et ne voient que par TF1, CANAL+ ou A2, je ne parle même pas de France3 qui couche, mange et n'existe que par le dicta des syndicats. Ces gauchos me fatiguent. Comment peut-on qualifier la brochette de gros nuls de journalistes alors qu'ils ne sont que les porte paroles des syndicats français !

Maintenant, les Grecs descendent dans la rue pour protester contre les erreurs de leurs gouvernants GAUCHOS, mais qui les a élu ???

On peut constater que le Portugal est en mauvaise passe aussi. Tient... encore des socialistes...

Pourvu que les français percutent aux prochaines élections que la gauche est la pire des solutions, même si la droite n'est pas parfaite loin de là.

Ca m'énerve tout ça, ça m'énerve !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 43
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 13:32

Malba a écrit:

Pourvu que les français percutent aux prochaines élections que la gauche est la pire des solutions, même si la droite n'est pas parfaite loin de là.

Entre gauche et droite, il y aurait une troisième voie possible... si les Français n'aimaient pas tant les clivages et les "blocs" bien définis...



L'idée en soi était pas mauvaise. Dommage que l'égo de son fondateur ait tout fait foiré... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ump25.probb.fr/forum.htm
chat noir

avatar

Masculin Nombre de messages : 5160
Age : 59
Localisation : NANTERRE
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 15:09

Enfin un débat qui m"interresse!!!!!!
Oui je commençais à fatiguer de lire les copier sur ce forum , toujours les memes "à la gloire de......." les remous en Belgique, les fantasmes de Nanard, le prépuce De Sigmund, l'obscur Zed..
Concernant le pret français, c'est d'abord du moyen ou du long terme , et pas si sur que la Grèce rembourse si facilement.
Quant à la presse et les médias, ne te fais pas d'histoire Malba ,
ceux ci sont aux ordres des grands groupes : ce n'est pas les peitis coups de gueules de certains, ou les revues aiguisées de Stéfane Guillon qui vont ébranler "l'empire"
Les syndicats non plus ne sont plus ce qu'ils étaient : à peine 350 000
personnes mobilisées pour le traditionnel 1er mai, manifestations qui se voulaient offensives , pour défendre les retraites, du jamais vu.
Le problème n'est ni droite ni gauche, il est mondial, derrière qui va courir l'Europe? Après la faillite des banques; la faillite des états.
Après la Grèce , les autres maillons faibles, le Portugal, l'Espagne, la Pologne.
PS : ne confond pas socialistes et sociaux démocrates
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 15:39

Ceci est dit et bien dit.
Chat parle de la possibilitée que la dette ne soit pas remboursée moi je pense que c presque evident que cette argent ne sera jamais rendu.
Quelqu'un sait il a combien s'elevent les dettes effacées du continent Africain..??!!
Qui connait un pays qui a remboursé integralement ses dettes..??!!
Quand aux medias, il vaut mieux ne pas en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 16:06

OmbreBlanche a écrit:
Malba a écrit:

Pourvu que les français percutent aux prochaines élections que la gauche est la pire des solutions, même si la droite n'est pas parfaite loin de là.

Entre gauche et droite, il y aurait une troisième voie possible... si les Français n'aimaient pas tant les clivages et les "blocs" bien définis...



L'idée en soi était pas mauvaise. Dommage que l'égo de son fondateur ait tout fait foiré... Evil or Very Mad

Son égo et sa folie, il en a sorti de sévères quand même..Ces gens là n'apportent aucunes solutions, ils ne sont là que pour leurs intérêts personnels et de ça, les gens en ont par dessus là tête. Avant lui, le centre existait, c'est vrai que c'était un centre un peu à droite, mais bon.. De toute façon une attitude nulle en général.. grillé il a été..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 16:07

TSUR a écrit:
Ceci est dit et bien dit.
Chat parle de la possibilitée que la dette ne soit pas remboursée moi je pense que c presque evident que cette argent ne sera jamais rendu.
Quelqu'un sait il a combien s'elevent les dettes effacées du continent Africain..??!!
Qui connait un pays qui a remboursé integralement ses dettes..??!!
Quand aux medias, il vaut mieux ne pas en parler.

Il est vrai que nous sommes les rois en matière d'utilisation de la gomme à effacer les dettes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 16:11

chat noir a écrit:
Enfin un débat qui m"interresse!!!!!!
Oui je commençais à fatiguer de lire les copier sur ce forum , toujours les memes "à la gloire de......." les remous en Belgique, les fantasmes de Nanard, le prépuce De Sigmund, l'obscur Zed..
Concernant le pret français, c'est d'abord du moyen ou du long terme , et pas si sur que la Grèce rembourse si facilement.
Quant à la presse et les médias, ne te fais pas d'histoire Malba ,
ceux ci sont aux ordres des grands groupes : ce n'est pas les peitis coups de gueules de certains, ou les revues aiguisées de Stéfane Guillon qui vont ébranler "l'empire"
Les syndicats non plus ne sont plus ce qu'ils étaient : à peine 350 000
personnes mobilisées pour le traditionnel 1er mai, manifestations qui se voulaient offensives , pour défendre les retraites, du jamais vu.
Le problème n'est ni droite ni gauche, il est mondial, derrière qui va courir l'Europe? Après la faillite des banques; la faillite des états.
Après la Grèce , les autres maillons faibles, le Portugal, l'Espagne, la Pologne.
PS : ne confond pas socialistes et sociaux démocrates

Bien vrai ? Moi qui n'osais pas m'exprimer de façon naturelle sans citer de grosses légumes

Alors que les syndicats ne fassent plus recette, personnellement je ne vais pas pleurer, ils nous ont assez emmerdé ! A mon avis, Sarko les tient par la barbichette, quand il était Ministre de l'intérieur il devait savoir à quoi ils employaient leur pognon et d'où il venait D'où leur attitude hyper calmos depuis 3 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 16:30

Une question me brule les levres,encore gercées par mes périgrinations africaines, pourquoi l'europe n'applique t'elle pas a la Grèce le meme taux d'interet qu'au prét accordé aux banques européennes???,

Corrollaire de cette intérrogation, les états membres ayant largement pourvus a soutenir les banques européennes en leur accordant des largesses sonnantes et trébuchantes, les états membres donc n'auraient ils pas pu excercer quelques pressions sur leurs banques "débitrices" afin de ramener le taux des emprunts grecs déja en cours au taux auquel les contribulables ont concédé des prets aux dites banques?

La dette grecque ramenée a un taux d'interet avoisinant les 1% deviendrait bien plus tolérable pour le peuple grec.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 16:32

D'autre part ( arg, le gaucho se reveille malgrè l'uniforme) je suggère aimablement a ceux et celles qui agonisent les gouvernements grecs et portugais pour le montant de leur dette prétendument du a leur "gauchisme" plus supposé qu'avéré, de comparer le taux de la dette francaise dans les années 1981 a 1993 et celui de la meme dite "dette" francais de 1995 a 2009.

Edifiant, non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 16:37

Salut Tsur,

Tu parles de quoi ????

Sans les perfusions quotidiennes l'état d'israël n'existerait même pas !!!!!


Laughing



TSUR a écrit:
Ceci est dit et bien dit.
Chat parle de la possibilitée que la dette ne soit pas remboursée moi je pense que c presque evident que cette argent ne sera jamais rendu.
Quelqu'un sait il a combien s'elevent les dettes effacées du continent Africain..??!!
Qui connait un pays qui a remboursé integralement ses dettes..??!!
Quand aux medias, il vaut mieux ne pas en parler.
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 16:56

BRANMAKMORN06 a écrit:
Une question me brule les levres,encore gercées par mes périgrinations africaines, pourquoi l'europe n'applique t'elle pas a la Grèce le meme taux d'interet qu'au prét accordé aux banques européennes???,

Corrollaire de cette intérrogation, les états membres ayant largement pourvus a soutenir les banques européennes en leur accordant des largesses sonnantes et trébuchantes, les états membres donc n'auraient ils pas pu excercer quelques pressions sur leurs banques "débitrices" afin de ramener le taux des emprunts grecs déja en cours au taux auquel les contribulables ont concédé des prets aux dites banques?

La dette grecque ramenée a un taux d'interet avoisinant les 1% deviendrait bien plus tolérable pour le peuple grec.

Mais parceque ce sont des prêts à risque. Alors qui dit prêt à risque dit taux élevé. Et puis il faut bien faire des sous sur le dos de ceux qui ont la tête à moitié dans l'eau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 17:04

BRANMAKMORN06 a écrit:
D'autre part ( arg, le gaucho se reveille malgrè l'uniforme) je suggère aimablement a ceux et celles qui agonisent les gouvernements grecs et portugais pour le montant de leur dette prétendument du a leur "gauchisme" plus supposé qu'avéré, de comparer le taux de la dette francaise dans les années 1981 a 1993 et celui de la meme dite "dette" francais de 1995 a 2009.

Edifiant, non?

Oui mais là, le gouvernement s'est fait prendre les doigts dans la confiture. Les mensonges et les tricheries ont été révélées et comme par hasard ce sont des gouvernements socialistes. Et puis on ne peut pas comparer la Grèce à la France. La France reste un pays riche. Quant à comparer les années que tu cites, je me marre ! Quand la gauche est arrivée au pouvoir les caisses étaient pleines. Ils ont mis 14 ans à les vider. Alors bien entendu il faut rattraper la gabegie et c'est long.

Passer derrière 14 ans de socialisme n'a pas été une promenade de santé. Cependant, je t'accorde que l'on vit bien au dessus de nos moyens et que Sarkozy a raison de vouloir réduire le train de vie de l'Etat. Maintenant, entre ce qu'il dit et ce qu'il fait...

T'es de gauche Bran ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 17:13

Mais parceque ce sont des prêts à risque. Alors qui dit prêt à risque dit taux élevé. Et puis il faut bien faire des sous sur le dos de ceux qui ont la tête à moitié dans l'eau

J'ai pour ma part une toute autre idée de l'europe,remarque c'est mon europe, pas forcèment celle de tous et toutes!

Trop de pays ont été accepté ou cooptées sans précautions et sans réel désir d'adhèsion,mais pour les autres et la grèce en fait partie ( elle en reste meme le berceau) la solidarité doit etre gratuite et sincère!!!


Ps/ les prets a taux o% pour des banques qui spéculeront de nouveau avec l'argent, ce n'est pas des risques?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 17:16

Malba a écrit:
BRANMAKMORN06 a écrit:
D'autre part ( arg, le gaucho se reveille malgrè l'uniforme) je suggère aimablement a ceux et celles qui agonisent les gouvernements grecs et portugais pour le montant de leur dette prétendument du a leur "gauchisme" plus supposé qu'avéré, de comparer le taux de la dette francaise dans les années 1981 a 1993 et celui de la meme dite "dette" francais de 1995 a 2009.

Edifiant, non?

Oui mais là, le gouvernement s'est fait prendre les doigts dans la confiture. Les mensonges et les tricheries ont été révélées et comme par hasard ce sont des gouvernements socialistes. Et puis on ne peut pas comparer la Grèce à la France. La France reste un pays riche. Quant à comparer les années que tu cites, je me marre ! Quand la gauche est arrivée au pouvoir les caisses étaient pleines. Ils ont mis 14 ans à les vider. Alors bien entendu il faut rattraper la gabegie et c'est long.

Passer derrière 14 ans de socialisme n'a pas été une promenade de santé. Cependant, je t'accorde que l'on vit bien au dessus de nos moyens et que Sarkozy a raison de vouloir réduire le train de vie de l'Etat. Maintenant, entre ce qu'il dit et ce qu'il fait...

T'es de gauche Bran ?



Malba,

Pourrais tu svp, consulter en ligne sur le site de l'ocde ou de l'insee, les taux d'endettement de notre pays dans les année 1973/1979, 1981/1991 et 1995/2009, merci!

Par ailleurs et juste avant de me répondre " les chiffres ont leurs fait dire ce qu'on veut", pourrais tu aussi vérifier qui est a la tete de l'ocde et de l'insee, merci encore!


PS/ pour tout te dire, Pol pot est pour moi un traitre bourgeois et révisionniste!!!!
Quant a Staline ,c'etait un suppot du capitalisme!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 17:18

BRANMAKMORN06 a écrit:
Mais parceque ce sont des prêts à risque. Alors qui dit prêt à risque dit taux élevé. Et puis il faut bien faire des sous sur le dos de ceux qui ont la tête à moitié dans l'eau

J'ai pour ma part une toute autre idée de l'europe,remarque c'est mon europe, pas forcèment celle de tous et toutes!

Trop de pays ont été accepté ou cooptées sans précautions et sans réel désir d'adhèsion,mais pour les autres et la grèce en fait partie ( elle en reste meme le berceau) la solidarité doit etre gratuite et sincère!!!


Ps/ les prets a taux o% pour des banques qui spéculeront de nouveau avec l'argent, ce n'est pas des risques?

Alors là, je suis bien d'accord avec toi. 27 c'est beaucoup trop, grave erreur.

Quant a croire que l'on puisse être capable d'être solidaire gratuitement, tu rèves, nous sommes dans un monde, hélas, sans pitié. Marche ou crève et avec le dieu pognon en tête de file.

Banques = bombes à retardement, ça va bientôt repéter..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grèce en crise   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grèce en crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: