Bienvenu Invité, sur le forum Libres Propos
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Les Cohortes Célestes ont le devoir et le regret de vous informer que Libres Propos est entré en sommeil. Ce forum convivial et sympathique reste uniquement accessible en lecture seule. Prenez plaisir à le consulter. Merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 La Grèce en crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: La Grèce en crise   4/10/2009, 18:49

Rappel du premier message :

Citation :
Les socialistes favoris aux législatives en Grèce



Après cinq ans de règne conservateur, les socialistes du Pasok pourraient revenir aux affaires à l'issue des élections législatives anticipées de ce dimanche en Grèce, maillon le plus faible de la zone euro.


Costas Caramanlis, actuel Premier ministre, prône deux ans d'austérité, mais la Nouvelle démocratie, dont il est issu, était devancée de six points par le Pasok dans les dernières intentions de vote.

George Papandréou, son rival du Pasok, plaide quant à lui pour un alourdissement de la fiscalité sur les plus hauts revenus et propose d'injecter trois milliards d'euros dans l'économie pour relancer la croissance et alimenter les recettes publiques.

A son arrivée au pouvoir en 2004, Costas Caramanlis promettait de tirer un trait sur une ère socialiste de plusieurs dizaines d'années émaillée de nombreux scandales. De nouvelles affaires de corruption, auxquelles la crise mondiale est venue s'ajouter, ont toutefois eu raison de l'enthousiasme soulevé par les Jeux Olympiques d'Athènes.

Après plusieurs années d'une croissance à 4%, l'évolution du PIB devrait être nulle en 2009. La crise n'est pas aussi grave que dans certains Etats membres de l'Union européenne, frappés par la récession, mais la dette publique, évaluée à 103% du PIB cette année, accroît considérablement la vulnérabilité de l'économie grecque.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/les-socialistes-favoris-aux-legislatives-en-grece_792086.html


Dernière édition par OmbreBlanche le 5/4/2012, 09:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm

AuteurMessage
Malba



Nombre de messages : 1281
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 17:18

@BRANMAKMORN06 a écrit:
Mais parceque ce sont des prêts à risque. Alors qui dit prêt à risque dit taux élevé. Et puis il faut bien faire des sous sur le dos de ceux qui ont la tête à moitié dans l'eau

J'ai pour ma part une toute autre idée de l'europe,remarque c'est mon europe, pas forcèment celle de tous et toutes!

Trop de pays ont été accepté ou cooptées sans précautions et sans réel désir d'adhèsion,mais pour les autres et la grèce en fait partie ( elle en reste meme le berceau) la solidarité doit etre gratuite et sincère!!!


Ps/ les prets a taux o% pour des banques qui spéculeront de nouveau avec l'argent, ce n'est pas des risques?

Alors là, je suis bien d'accord avec toi. 27 c'est beaucoup trop, grave erreur.

Quant a croire que l'on puisse être capable d'être solidaire gratuitement, tu rèves, nous sommes dans un monde, hélas, sans pitié. Marche ou crève et avec le dieu pognon en tête de file.

Banques = bombes à retardement, ça va bientôt repéter..
Revenir en haut Aller en bas
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 17:47

@BRANMAKMORN06 a écrit:
@Malba a écrit:
@BRANMAKMORN06 a écrit:
D'autre part ( arg, le gaucho se reveille malgrè l'uniforme) je suggère aimablement a ceux et celles qui agonisent les gouvernements grecs et portugais pour le montant de leur dette prétendument du a leur "gauchisme" plus supposé qu'avéré, de comparer le taux de la dette francaise dans les années 1981 a 1993 et celui de la meme dite "dette" francais de 1995 a 2009.

Edifiant, non?

Oui mais là, le gouvernement s'est fait prendre les doigts dans la confiture. Les mensonges et les tricheries ont été révélées et comme par hasard ce sont des gouvernements socialistes. Et puis on ne peut pas comparer la Grèce à la France. La France reste un pays riche. Quant à comparer les années que tu cites, je me marre ! Quand la gauche est arrivée au pouvoir les caisses étaient pleines. Ils ont mis 14 ans à les vider. Alors bien entendu il faut rattraper la gabegie et c'est long.

Passer derrière 14 ans de socialisme n'a pas été une promenade de santé. Cependant, je t'accorde que l'on vit bien au dessus de nos moyens et que Sarkozy a raison de vouloir réduire le train de vie de l'Etat. Maintenant, entre ce qu'il dit et ce qu'il fait...

T'es de gauche Bran ?



Malba,

Pourrais tu svp, consulter en ligne sur le site de l'ocde ou de l'insee, les taux d'endettement de notre pays dans les année 1973/1979, 1981/1991 et 1995/2009, merci!

Par ailleurs et juste avant de me répondre " les chiffres ont leurs fait dire ce qu'on veut", pourrais tu aussi vérifier qui est a la tete de l'ocde et de l'insee, merci encore!

Les chiffres on leur fait dire ce qu'on veut ! Nan, je rigole Bran.

Oui, mais c'est normal ça que la dette grimpe. Et puis la dette extérieure de la France n'est pas terrible, elle. Les Etats Unis ont été endettés de façon épouvantable en 1946, jusqu'à 126% du PIB, j'ai lu ça quelque part. Ils n'en sont pas morts bien au contraire.

N'empèche pas que je trouve qu'en général, je dis bien en général, le gestion par les socialistes est désastreuse et surtout ils ne sont pas francs du collier si tu vois ce que je veux dire. La droite c'est pas du net non plus mais ils ne leurs arrivent pas à la cheville quand même.

Sans aller chercher bien loin, il suffit de voir comment ils gèrent les régions : gaspillage à tout va, augmentations énormes des impôts locaux etc.. Ils ne savent gérer qu'à coup de taxes et d'impôts pour mieux jeter l'argent par les fenêtres. Au lieu de serrer la vis et de cesser la folie des grandeurs, non ! Allez hop, on augmente !
Il faut voir le nombre d'employés municipaux, c'est à s'écrouler de rire..



PS/ pour tout te dire, Pol pot est pour moi un traitre bourgeois et révisionniste!!!!
Quant a Staline ,c'etait un suppot du capitalisme!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 17:52

J'ai retrouvé l'article :

http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/2009/09/17/la-dette-publique-un-epouvantail-inoffensif/

Une idée reçue a la vie dure : la dette publique d’une génération serait nécessairement remboursée par la suivante. Rien n’est plus faux, l’histoire en témoigne. Et pourtant, le mythe des bébés couverts de dettes à la naissance sert toujours. Ceux qui l’agitent cherchent à faire peur. Ils y parviennent souvent. Et ce n’est pas le moindre des paradoxes : au moment où la déréglementation produit la pire des crises, c’est l’Etat que l’on montre du doigt.

Une pétition circule même, signée, écrit l’un d’eux, par « de nombreux experts en économie » (sic). Elle appelle le Chef de l’Etat à « simplifier la réglementation du travail, à réformer l’Etat pour diminuer la dépense publique ». Il s’agit, bien entendu, de « préserver l’avenir de nos enfants ». La dette publique ne dépassait-elle pas 73% du PIB de la zone euro fin mars, selon Eurostat, quand les règles de la zone la limitent en principe à 60% ?

Il n’y a cependant pas lieu de s’émouvoir.

Aux Etats-Unis, en 1946, la dette publique fédérale atteignait 271 milliards de dollars, soit plus de 121% du PIB. Les enfants du baby-boom auraient eu fort à faire s’ils avaient dû rembourser. Mais il n’en fut rien. Durant les trente années qui suivirent, le budget de l’Etat fut déficitaire deux fois sur trois et l’Etat emprunta toujours plus. En 1976, la dette fédérale avait plus que doublé. Elle atteignait maintenant 629 milliards de dollars.
Revenir en haut Aller en bas
Malba

avatar

Féminin Nombre de messages : 1281
Localisation : Partout
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 18:03

Autre article intéressant :

http://french-revolution-2.blog.fr/2010/05/02/traite-de-lisbonne-article-123-le-coup-d-etat-de-la-finance-8486601/

Comme chacun sait, la Grèce est actuellement en première ligne des pays attaqués par la finance sur son point faible : la dette souveraine.
Cette situation est cependant valable pour la plupart des pays occidentaux endettés, y compris la France, la seule différence étant que les plus vulnérables subissent en premiers les coups de boutoir de ladite finance. Les suivants sur la liste commencent d’ailleurs également à être touchés (Portugal, Espagne) à travers les agences de notation.


Cet article va évoquer une question fondamentale que personne ou presque ne se pose, à savoir pourquoi les états en sont arrivés à se financer sur le marché privé.
Cette question en apparence anodine est en fait lourde de conséquences sur les finances publiques et surtout pour les contribuables que nous sommes tous.
C'est bien la finance qui coule la Grèce : démonstration
La dette d'un état
Comme tous les pays en déficit, la Grèce doit lever régulièrement sur le marché mondial des fonds pour financer son déficit.
A ce niveau, on doit bien distinguer le déficit annuel de l'état (du à un niveau de dépenses supérieur aux recettes) de la dette qui est grosso modo le cumul du solde des déficits annuels passés.
Qu’un prêt corresponde à une création monétaire ou pas reste une question philosophique, dans tous les cas un prêt correspond à une avance de fonds devant être remboursée à l’aide d’argent qui sera en principe obtenu dans le futur, il y a donc un risque associé lors de l’émission d’un prêt.
Toute dette comprend 2 parties :
- cumul des déficits antérieurs ou capital
- charge de la dette ou intérêts financiers
La situation de la Grèce
En 2009, la situation de la Grèce est la suivante :
- dette = environ 100% du PNB
- déficit = 13% du PNB incluant les intérêts annuels de la dette.
En 2010, la dette sera donc au moins égale à 113% du PNB, les intérêts de cette dette si les taux restaient à 3% devraient donc passer à 113*3% = 3.39%.
Directement de votre poche dans celle des banquiers
Cette partie des dépenses de l’état ne correspond à aucun investissement collectif, ces intérêts prélevés sur les impôts directs ou indirects des citoyens correspondent donc à une partie du fruit de leur travail qui va directement dans la poche des banquiers sans aucun service en échange.
Une question que peu de gens se posent est de savoir s’il est normal que les banquiers privés s’enrichissent sur le dos des états.
Réponse : cette question est éludée car les médias nous parlent sans cesse des taux d’intérêts « du marché » et de leurs variations comme si cela représentait une vérité universelle, le battage médiatico/politique nous a habitué à cet état de fait depuis une trentaine d’années.

Endettement court terme
Le plus grave problème de la Grèce est que cette dernière est endettée à partir de prêts courts termes de l'ordre de 2 ans, cela revient à dire que la majeure partie de sa dette [100% du PIB] doit être renouvelée sur les marchés financiers grosso modo tous les 2 ans.
Et si jamais les taux d'intérêts consentis varient, alors le déficit vient mécaniquement augmenter également.
Un taux qui passe de 3 à 7% associé à un renouvellement des emprunts obligataires sur 2 ans environ vient mécaniquement augmenter les dépenses de l’état de +4% de la dette au bout de ces 2 ans.
Cela augmente très vite et devient donc également très rapidement insupportable.
La finance a lancé une guerre aux états
Comme vu dans l'article "La spéculation attaque notre (R)UE" les spéculateurs attaquent la Grèce à l'aide du marché opaque des CDS dits à "nue position", c'est à dire achetés par des gens qui n'ont pas prêté un euro à la Grèce.
C'est le principe du "Je prends une assurance incendie sur la maison de mon voisin".
La finance joue avec les taux d’intérêts
Puisque le nombre de CDS pris sur la Grèce augmente fortement, les agences de notation en déduisent que "le marché" croit de plus en plus à un défaut de paiement de la Grèce et baissent leur note.
Du coup les taux d'intérêts consentis à la Grèce explosent, ils sont de l'ordre de 6/7% pour les taux courts termes contre 3/3.5% pour les pays en dont la note est AAA. Le temps que je termine cet article, ils pourraient facilement dépasser les 10% ou bien plus si rien n'est fait pour enrayer cette spéculation.
Les taux d’intérêts sont donc une redoutable arme de destruction massive.
Un cercle vicieux
La séquence de guerre lancée par la finance sur la Grèce est donc :
1. Achats massifs de CDS « nus » sur la Grèce
2. Prise en considération de ces achats par les acteurs économiques en particulier les agences de notation
3. Les agences baissent leurs notes de confiance sur l’état attaqué
4. Conséquence : les taux d’intérêts augmentent pour compenser le risque de défaut de paiement
5. L’augmentation des taux enfonce encore plus la Grèce dans le marasme
6. Retour à 1.
Une Europe elle même au bord du gouffre va t'elle pouvoir stopper la finance avec son plan d'aide à la Grèce de 80 Milliards auxquels s'ajoutent les 30 Milliards du FMI ? Car derrière la Grèce, il faudra bientôt sauver le Portugal, l'Espagne, l'Italie, etc...
Revenons maintenant sur la question posée précédemment.
L’article 123 du traité de Lisbonne
L’article 123 du Traité de Lisbonne stipule que : « 1. Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées « banques centrales nationales », d’accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres ; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales des instruments de leur dette est également interdite »
En clair les états signataires s’interdisent de se financer directement à taux zéro auprès de leur banque centrale ou de la BCE. Ils sont obligés de s’adresser aux banques privées qui leur proposent les taux qu’elles décident tout en se finançant actuellement elles mêmes à un taux quasi nul auprès de la BCE.
Cette situation est identique pour tous les pays du monde occidental et dure en France depuis 1973.
Il s’agit d’un véritable coup d’état.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 19:08

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 19:58

RangPaysDette (en % du PIB) RangPaysDette (en % du PIB)
1Malawi235,7 26Indonésie72,9
2Liban185,1 27Qatar72,9
3Japon154,6 28Pakistan72,7
4Jamaïque145,6 29Papouasie N. Guinée72,4
5Zambie133,6 30Croatie69,1
6Seychelles129,3 31France68,8
7Nicaragua125,3 32Autriche67,8
8Serbie-Montenegro123,2 33Argentine65,7
9Israël108,6 34Vietnam64,3
10Italie106,4 35Allemagne64,2
11Singapour106,4 36Kenya62,9
12Sri Lanka105,1 37Espagne62,7
13Belgique102 38Etats-Unis62,7
14Egypte101,8 39Chypre62,3
15Grèce100,9 40Ouganda62,2
16Arabie Saoudite94.6 41Portugal59,8
17Jordanie92,7 42Inde59,7
18Syrie89 43Tunisie59,5
19Moldavie88,4 44Rép. Dominiquaine59,4
20Soudan87 45Brésil58,4
21Côte d'Ivoire82,7 46Honduras57,8
22Turquie78,2 47Bahrein57,5
23Canada77 48Cameroun57,1
24Philippines77 49Suisse57,1
25Panama73,3 50Hongrie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 20:11








LAWRENCE

Le jour ou tu arreteras de dire des insanitées fais moi signe...
Israel est un pays qui produit, vend, et travaille avec son argent.
Comme tous les pays du monde il recoit de l'aide...la France aussi d'ailleurs, quand a la Belgique on en est pas bien loin.
Il est moins endetté que ton beau Liban, c'est un rapport international qui le dit pas moi...regardes en haut.
C vrai je ne suis pas arrivé a passer le rapport comme il faut mais tu pourras voir qu'on est mieux que les grecs, que le Liban, qui ne sont pas exposés aux memes problémes que nous.
Ceci dit quand tu seras submergé par ton antisemitisme, verifie ce que tu dis, je pourrais oublier de rester poli.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 20:19

LAWRENCE

Le silence est d'or ... surtout quand on est IGNORANT, des faits.

L'économie israélienne est un système capitaliste moderne d'un pays jeune et se caractérise par un secteur public relativement important et un secteur de la high-tech en croissance rapide. Les entreprises israéliennes, principalement dans ce domaine, sont très appréciées sur les marchés financiers mondiaux. Israël est le second pays en nombre de sociétés cotées au NASDAQ.
En 2006, des milliardaires et des magnats américains dont Bill Gates, Warren Buffett et Donald Trump ont chacun loué l'environnement économique israélien.
[/sup]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 20:26

Toi petit comique tu me parles d'insanités (au masculin)



Quand vous arrêterez de mendier auprès de votre diaspora, d'annexer et de voler systématiquement les biens des Palestiniens tu auras l'autorisation de braire



TSUR a écrit:







LAWRENCE

Le jour ou tu arreteras de dire des insanitées fais moi signe...
Israel est un pays qui produit, vend, et travaille avec son argent.
Comme tous les pays du monde il recoit de l'aide...la France aussi d'ailleurs, quand a la Belgique on en est pas bien loin.
Il est moins endetté que ton beau Liban, c'est un rapport international qui le dit pas moi...regardes en haut.
C vrai je ne suis pas arrivé a passer le rapport comme il faut mais tu pourras voir qu'on est mieux que les grecs, que le Liban, qui ne sont pas exposés aux memes problémes que nous.
Ceci dit quand tu seras submergé par ton antisemitisme, verifie ce que tu dis, je pourrais oublier de rester poli.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 20:37

Les chiffres parlent homme de mauvaise foi...je vais rester poli juste pour t'emmerder.
Notre diaspora n'est en rien differente de la Diaspora Libanaise, elle est plus genereuse et composée de juifs.
Et les Israeliens contribuent a la prosperité de LEUR pays ne t'en deplaise.
Tout ce que tu pourras vomir ne changera rien aux faits.!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 20:39

Je vois qu'il ne reste plus que toi sur le forum...alors j'aime autant aller dormir.
Revenir en haut Aller en bas
chat noir

avatar

Masculin Nombre de messages : 5160
Age : 59
Localisation : NANTERRE
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   4/5/2010, 22:15

Pour répondre à la question , pourquoi avoir intégré à l'Europe les pays de l' Est? : c'était pour ne pas qu'ils rejoignent la Russie dans un autre ensembls communautaire et ainsi l'affaiblir.
par contre on peut avoir des doutes sur la fidélité de certains de ces pays par rapport à l'Europe, quand on voit la Pologne bénéficer de dix huit milliards d'euros et qui achètent avec des F16 américains.
Revenir en haut Aller en bas
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Grève générale en Grèce: déjà 3 morts !   5/5/2010, 16:54



Grèce: la grève générale contre la rigueur dégénère, trois morts

De violents affrontements ont éclaté mercredi entre jeunes et policiers lors d'une grande manifestation contre la rigueur à Athènes, tuant au moins trois personnes piégées dans l'incendie d'une banque déclenché par un cocktail Molotov.

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2010-05-04/grece-la-greve-generale-contre-la-rigueur-degenere-trois-morts/924/0/451331

La police de la capitale grecque a été placée "en état d'alerte générale" face aux graves incidents qui ont débuté vers 14H00 (11H00 GMT). Selon des sources policières, les forces de l'ordre entendaient "arrêter les coupables" de l'incendie, alors qu'une certaine "accalmie" régnait en milieu d'après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
moussa abd al nour

avatar

Masculin Nombre de messages : 2197
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   5/5/2010, 18:05

c'est toujours les gauchisto-communistes qui foutent la merde...

il faut prier pour ces pauvres malheureux (au moins 3) qui ont horriblement péris dans cet incendie...
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net/
Ungern

avatar

Masculin Nombre de messages : 17713
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   5/5/2010, 20:46

@moussa abd al nour a écrit:
c'est toujours les gauchisto-communistes qui foutent la merde...


C'est vrai .

C'e'st pas la droite qui a tripoté les comptes qui est responsable ...!
Revenir en haut Aller en bas
http://hadrianwall.site.voila.fr
chat noir

avatar

Masculin Nombre de messages : 5160
Age : 59
Localisation : NANTERRE
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   5/5/2010, 23:08

Tout le monde sait que Goldman est anarchiste.
Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12765
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   6/5/2010, 01:32

5 -


Quand je regarde les boucliers des forces de sécurité grecques je constate que les autorités publiques sont en plein retournement (ou tête-à-cul)!

Pourquoi le gouvernement grec ne poursuit-il pas en justice les salopards de Goldmann Sachs qui ont monté la carambouille ?
Il s'agit d'un casus belli étatsunien délibéré avec la bénédiction du patron de la Réserve fédérale (et donc in fine avec l'aval de El Mundial Presidente ). Toute l'U-E devrait réagir contre cette agression délibérée et crapuleuse.

_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
cerclefanonparis2



Masculin Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: POURVU QUE LA GRECE SE REVOLTE   7/5/2010, 01:54

On a peine à croire que la glorieuse Grèce, qui a tracé les voies de l'humanité dans l'hémisphère ouest, qui a gagné le coeur de ses conquérants latins puis a tenu elle-même l'Empire romain mille ans après la chute de Rome, qui a traversé cinq siècles de règne ottoman puis résisté encore aux Empires centraux, on a peine à croire que cette même Grèce est obligée maintenant de subir le joug de l'Union européenne, le joug des banques, le joug des agences de notation, le joug des bureaux de spéculateurs, le joug des lap-tops des traders.

Pourvu que les villes et les campagnes d'Homère, de Périclès, de Julien, de Justinien, d'Ataturk et de Théodorakis se révoltent ! pourvu qu'elles en finissent avec ces réclamations et avec ceux qui l'ont endetté ! Pourvu qu'elle reprenne comme jadis le large, à la poursuite de terres nouvelles ! Ces monstres financiers sont les nouveaux cannibales et les nouveaux cyclopes qui guettaient ses vaisseaux, et il s'agit maintenant de les éviter, par la ruse et par l'audace. Vive la Grèce !
Revenir en haut Aller en bas
cerclefanonparis2



Masculin Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: POURVU QUE LA GRECE SE REVOLTE   7/5/2010, 02:14

On a peine à croire que la glorieuse Grèce, qui a tracé les voies de l'humanité dans l'hémisphère nord, qui a gagné le coeur de ses conquérants latins puis a tenu elle-même l'Empire romain mille ans après la chute de Rome, qui a traversé (en les subissant mais aussi en les enrichissant) cinq siècles de règne ottoman puis résisté encore aux Empires centraux, on a peine à croire que cette même Grèce est obligée maintenant de subir le joug de l'informe ''Union européenne'', le joug des banques, le joug des agences de notation, le joug des bureaux de spéculateurs, le joug des lap-tops des traders.

Pourvu que les villes et les campagnes d'Homère, de Périclès, de Julien, de Justinien, d'Ataturk et de ces constellations d'esprit et de poètes, jusqu'aux modernes Kazantzaki et Théodorakis, pourvu qu'elles se révoltent ! pourvu qu'elles en finissent avec ces réclamations et avec ceux qui l'ont endetté ! Pourvu qu'elle reprenne comme jadis le large, à la poursuite de terres nouvelles ! Ces monstres financiers sont les nouveaux cannibales et les nouveaux cyclopes qui guettaient ses vaisseaux, et il s'agit maintenant de les éviter, par la ruse et par l'audace.

Vive la Grèce ! et vous, nations ibériques, qu'on ose humilier comme en passant dans l'assaut donné à la Grèce - comme si le Royaume-Uni ou les Etats-Unis eux-mêmes n'étaient pas au moins aussi endettés et ce en dépit des avantages donnés par les privilèges de leur monnaie qu'ils ont eux-mêmes inscrits en référence au sortir de leurs guerres victorieuses - ne dites pas tant votre différence d'avec la Grèce que votre solidarité avec elle. Etre solidaire de la Grèce et de son épopée millénaire ne pourra porter de honte à personne. Etre solidaire de la Grèce, c'est être solidaire de nous-même, car les atomes de cette nation entrent dans la composition de chacun d'entre nous. Grèce, ne te laisse pas faire, Grèce, debout !
Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12765
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   7/5/2010, 09:21

1 -
Adepte de la paix des ménages le CercleFanonParisHilton-II-Le-Retour a écrit:
Etre solidaire de la Grèce et de son épopée millénaire ne pourra porter de honte à personne

Bonjour Cher CFF,

Je suis très heureux de vous relire après une si longue période de silence et d'ennui. J'espère que vous retour n'est pas qu'un simple vrombissement d'aile de la mouche du coche, mais qu'il inaugure un séjour prolongé parmi nous...

Et vous Chers amis du CFF, de qui êtes-vous solidaires, hormis sans honte de vous-mêmes, des Yakafokonyzonka et des Armons-nous-et-Partez mais au contraire des gens qui font un effort honnête de comprendre et qui proposent des solutions concrètes ?

Votre CEC.

_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
EddieCochran
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 12765
Age : 57
Localisation : Countat da Nissa
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   7/5/2010, 10:25

5 -
Se répétant, le CFF-II a écrit:
on a peine à croire que cette même Grèce est obligée maintenant de subir le joug de l'Union européenne, le joug des banques, le joug des agences de notation, le joug des bureaux de spéculateurs, le joug des lap-tops des traders

Chers Amis est-ce volontaire de votre part d'oublier les Etats-Unis, Goldman Sachs et la CIA parmi les forgeurs de joug ?

Ah oui, bien sûr, maintenant que El Mundial Presidente est un frère, les E-U sont devenus vertueux à vos yeux de Chimène...

_________________
Rockabilly Yours.
EddieCochran.
Revenir en haut Aller en bas
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   7/5/2010, 10:41



Le parlement grec adopte le plan d'austérité

Le parlement grec a adopté jeudi soir le plan d'austérité du gouvernement, ouvrant la voie à une aide massive de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

http://fr.news.yahoo.com/4/20100506/tts-grece-austerite-urgent-ca02f96.html

Ce plan d'austérité, qui prévoit des économies budgétaires de 30 milliards d'euros, est la contrepartie d'une aide internationale de 110 milliards d'euros sous l'égide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

Les mesures comprennent notamment des réductions draconiennes des primes dans la fonction publique.

Le parti conservateur d'opposition et des formations de gauche ont voté contre le texte. Cela n'a pas empêché son adoption mais gêne le gouvernement qui souhaitait un large consensus sur ce plan d'urgence afin de rassurer les marchés et ses partenaires européens.
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
cerclefanonparis2



Masculin Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   8/5/2010, 11:20

en effet, mais il vaut la peine de rester si ''libres propos'' est comme naguère un forum sérieux de discussion ; mais ces derniers temps, trop souvent, tous les débats étaient sabotés par les plaisantins, qui sont bien dans un forum mais s'ils n'envahissent pas tout le terrain.
certes tout forum est un jeu mais un jeu a ses règles.
c'est comme si une partie de football était à chaque fois dérangée par des personnes extérieures au terrain qui viennent frapper la balle vers la touche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grèce en crise   8/5/2010, 11:43

Citation :
Grèce, ne te laisse pas faire, Grèce, debout !

Oui, tu as raison : " Debout les grecs ! " ... il s'agit bien pour eux de commencer à bosser et de cesser de danser le sirtaki sur des airs à la con de Nana Mouskouri en se gavant de féta, en picolant des vins dégueu et en attendant les subventions de l'UE et du FMI !

Au boulot !
... et comme disait Aristote : " Il faut être économe de son mépris en raison du grand nombre de grecs nécessiteux ".
Revenir en haut Aller en bas
OmbreBlanche

avatar

Masculin Nombre de messages : 11154
Age : 44
Localisation : Nord Franche-Comté (25)
Date d'inscription : 16/11/2008

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   8/5/2010, 14:06



Nicolas Sarkozy retrouve les accents de sa présidence de l'UE

Le chef de l'État français a retrouvé dans la nuit de vendredi à samedi les accents qui avaient contribué au succès de la présidence française de l'Union européenne en 2008, dans la dénonciation des spéculateurs et la défense d'une gouvernance économique européenne.

http://fr.news.yahoo.com/4/20100508/tts-union-france-sarkozy-ca02f96.html

"Si nous ne stabilisons pas la situation, c'est l'ensemble des autres places financières dans le monde qui seraient aussi impactées", a-t-il expliqué.

Il a fait valoir que les décisions prises lors de ce Conseil européen étaient "d'application immédiate", dès la réouverture des marchés lundi : "Lundi à l'ouverture des marchés, l'Europe sera prête à défendre l'euro. C'est ça le message que nous voulons faire passer", a-t-il déclaré.
Revenir en haut Aller en bas
http://ump25.probb.fr/forum.htm
cerclefanonparis2



Masculin Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 07/09/2009

MessageSujet: Re: La Grèce en crise   9/5/2010, 04:35

mais, CEC, en effet nous apprécions beaucoup Obama, ce n 'est pas la raison toutefois de son absence dans ce post, la raison est qu'il n'a rien à voir avec la crise grecque; et pour la banque que vous citez elle n'est qu'un exemple parmi d'autres banques ; est il vrai qu'elle a joué un rôle particulier dans cette dette là ? peut etre mais méfions nous des boucs émissaires ; en tout cas, les banques dans leur ensemble spéculent, ce sont les banques dans leur ensemble que nous devons réformer, ou peut-être fermer ; qui a besoin de banque et pourquoi faire ? on devrait remplacer les banques par des services municipaux de crédit comme ceux ci ont remplacé avantageusement les monts de piété. Qui, aussi terrifiants qu'ils soient, n' ont jamais fait autant de mal et de dégâts que les banques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grèce en crise   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grèce en crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libres Propos :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: